Anecdote du jour

J’entre dans la station de métro en même temps qu’une bourrasque de vent. Je me rends en quelques pas vers l’escalier mécanique que je descends à grande vitesse, document.write(“”); pestant contre les gens qui ne respectent pas la tradition de tenir la droite dans les escaliers et couloirs du métro. Je murmure un vague “S’cusé” pour qu’on me cède le passage. Au bas de l’escalier, un camelot de L’Itinéraire, offrant des exemplaires du magazine dans un présentoire suspendu à son cou, répète machinalement “L’Itinéraire! L’Itinéraire!” Je n’y porte aucune attention mais au moment où je passe à ses côtés il m’interpelle: “Monsieur? L’Itinéraire?”. Je lui réponds, avec un air contrit, “Non, désolé, je sais très bien où je vais. Merci.” Et je continue mon chemin, sans ralentir, vers les tourniquets de la station…