La sous-traitance au travail

Lundi dernier je me lève et constate que mon bac de recyclage a disparu! J’arpente la rue de haut en bas dans l’espoir de le retrouver (des fois que les employés du recyclage l’ai laissé plutôt en face de chez les voisins ou que des jeunes espiègles soient parti avec pour faire une blague ou qu’un automobiliste mécontent qu’il ait été laissé dans le milieu du chemin l’ait poussé plus loin). Toutefois,  je n’en ai trouvé aucune trace.

Ce n’est qu’après avoir visionné l’enregistrement vidéo des caméras de sécurité que j’ai compris ce qui s’était passé : l’employé de la firme de recyclage a secoué le bac un peu trop violemment et le couvercle s’est arraché. Faisant ni un ni deux, l’employé dissimule son méfait en embarquant simplement le bac et l’écrasant dans le broyeur de son camion! La preuve en est cette séquence d’une minute de la caméra de sécurité que j’ai mise disponible sur Vimeo:

Lire la suite après le saut de page >>

Ce qui m’embête c’est que l’employé a fait ça tout naturellement et n’a laissé aucune indication de l’incident. Si je n’avais pas eu de caméra de sécurité (et une voisine fouinarde), je n’aurais jamais su ce qui s’était passé.

Et quel gaspillage! Même endommagé il aurait pu me laisser le bac pour que j’ai de quoi accumuler mon recyclage en attendant d’en obtenir un nouveau. Un couvercle ça peut toujours se réparer (ne serait-ce que temporairement), non?

J’ai vraiment besoin d’avoir un bac de recyclage car c’est justement le temps du ménage du printemps (d’autant plus que je me prépare à faire quelques petites rénovations et il me faut faire du ménage pour faire de la place)! Dans ces circonstances, nos deux unités de logement produisent beaucoup de recyclage et je ne tiens pas à m’enterrer dans les sacs transparents — que je déteste d’ailleurs car, comme je demeure près du parc, ceux-ci sont souvent pris à parti par tout les ratons-laveurs, moufettes, écureuils, chats et chiens du quartier, sans oublier les humains en quête de contenants consignés. Les sacs ainsi éventrés répandent alors leur contenu aux quatre vents!

Bien entendu, j’ai appelé l’arrondissement, d’une part, pour me plaindre du méfait de l’employé et, d’autre part, pour obtenir un bac de remplacement le plus vite possible. Malheureusement, la ville semble peu se soucier du comportement de ses sous-traitants. Et les bacs sont présentement en rupture de stock, alors je n’aurai pas de bac de remplacement avant un mois ou deux! Et on ne pouvait même pas me fournir des sacs transparents pour le recyclage: je dois les acheter moi-même!

Je me retrouve dans cette situation par aucune faute de ma part alors je crois que l’arrondissement devrait faire un effort pour me fournir un bac rapidement! Que l’on me donne celui du maire, ou du pauvre gars qui a bousillé le mien ou, encore mieux, l’un des démonstrateurs qui ne foutent rien dans le halle du bureau Accès-Montréal!

Ce genre d’incident démontre encore une fois l’ineptie de la sous-traitance à outrance (Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension semble être des champions dans ce domaine) et le fait que la ville se souci peu d’offrir un bon service à ses citoyens. Les exemples de négligences sont nombreux. Un caniveau près de l’arrêt de l’autobus 67-nord de la station Saint-Michel est enfoncé et bouché ce qui fait que lorsqu’il y a accumulation d’eau l’autobus éclabousse inévitablement les usagers qui attendent et cela depuis près d’un an! Sur ma rue il y a au moins deux bornes fontaines qui sont hors d’usage depuis plusieurs années! Ce genre de situation devrait être inacceptable. Et pourtant… Où vont donc nos taxes?

[ Translate ]