Lettre à l’arrondissement

Mme la mairesse d’arrondissement
M. le conseiller de Saint-Michel,

J’ai quelques questions que j’espère vous aurez, cette fois, l’obligeance (sinon la décence) de répondre.

En novembre dernier, suite à une annonce dans le journal de St-Michel (“Toujours à l’écoute de vos besoins, nous vous invitons à nous faire part de vos demandes et commentaires”) qui incitait les citoyens à envoyer leur questions par courriel à leurs conseillers (jusqu’alors, quand j’avais un problème, je me déplaçais au bureau de mon conseiller — que je n’ai jamais rencontré par ailleurs mais sa secrétaire à toujours fait en sorte que les problèmes soient réglés de façon satisfaisante), je vous ai écrit au sujet d’un grave problème de gestion animalière dans notre arrondissement (j’ai par la suite publié cette lettre sur mon blogue et ma soeur, co-signataire, vous l’a très récemment envoyé de nouveau). Je n’ai jamais eu de réponse, ni même d’accusé-réception!

Je ne vous répèterai pas ici le contenu de la lettre (pour cela je vous réfère à mon blogue où le sujet est abondamment documenté par des hyper-liens) mais je me permet d’insister sur le fait que, cette année, la situation est pire: une dizaine de chats errants (deux femelles, cinq chatons, un mâle dominant et deux prétendants) font un véritable ravage dans le jardin de ma cour arrière. Non seulement la situation était-elle devenue intolérable mais apparemment les règlements municipaux nous menaces d’amendes si l’on “tolère” des animaux errants dans notre cour (?!).

Je n’ai donc pas eut le choix d’attraper tout ce beau monde (du moins les femelles et les chatons) mais maintenant qu’en faire? Les refuges privés sont toujours bondés (particulièrement à ce temps-ci de l’année où il y a beaucoup d’animaux abandonnés), c’est très difficile de trouver de bons samaritains pour adopter autant de chats et la seule solution officielle offerte est le Berger Blanc, qui a très mauvaise réputation (l’an dernier un employé m’a avoué que 100% des animaux errants y étaient euthanasiés) et que je me refuse à utiliser. J’espère trouver une place pas trop chère pour faire stériliser les deux femelles (et ensuite relâcher au moins la plus vieille des deux, sinon les deux, pour faire un TNR — “trap, neuter & return”) et trouver des gens pour adopter les chatons. Aux États-Unis et aux Canada anglais la plupart des villes ont des programmes subventionnés pour la stérilisation gratuite ou à bas prix ($15-$20) pour les animaux errants mais ici cela va me coûter autour de $60-$80 chacune! Avez-vous des suggestions?

Donc, suite à ce trop long préambule de contexte (je m’en excuse), j’aimerais bien que vous répondiez à ces deux questions:

  1. Comment cela se fait-il que notre arrondissement fasse affaire avec le refuge qui a la pire des réputations, le Berger Blanc, et non avec la SPCA comme beaucoup d’arrondissements environnants (Anjou, Montréal-Nord, Plateau, Rosemont, etc.)? Si VSP faisait affaire avec la SPCA cela serait déjà un peu mieux…
  2. Comment se fait-il que la ville repousse sans cesse la construction de son propre refuge animalier (dans notre arrondissement)? Aux dernières nouvelles il était maintenant annoncé pour 2019 !!!

Tant qu’à vous écrire j’aurais encore quelques questions sur d’autres sujets:

Comme vous le voyez je ne me gène pas pour commenter les absurdités municipales que j’observe que ce soit des problèmes de déneigement ou la politique de contraventions abusives sur Saint-Roch…

Merci de me lire et, surtout cette fois, de répondre à mes questions…

[ Translate ]

4 thoughts on “Lettre à l’arrondissement

  1. Cette fois j’ai bel et bien reçu un accusé de réception (le jour même, un dimanche !, pour ce qui est du conseillé et le lendemain pour ce qui est de la mairesse). Ce n’est pas surprenant: nous sommes en année électorale!

    Le premier me dit que “Un suivi sera fait prochainement sur la problématique des chats errants. Pour ce qui est de vos autres questions, je vous reviendrai prochainement avec les réponses.” Et l’autre : “Une réponse vous sera transmise dans les meilleurs délais”.

    Cela fait maintenant deux semaines et toujours pas d’autres nouvelles…

    Like

  2. Un peu plus d’un mois et toujours pas de nouvelle… Je les ai relancé par courriel mais je ne m’attends pas à grand chose.

    Par contre, un article dans le Journal “Métro” daté du 28 juillet, nous apprends qu’il pourrait y avoir d’autre délais dans la construction du nouveau refuge animalier. Un peu plus tôt cette année on avait déjà annoncé qu’il ne serait pas mis en opération avant la fin 2019. À cause de problèmes de décontamination de sols, l’opposition craint que ce ne soit pas possible avant 2020…

    On y apprends également que l’arrondissement de VSP a déjà signé un nouveau contrat avec le Berger Blanc pour jusqu’en octobre 2019, avec option de renouvellement pour six mois !!!

    Like

  3. Un peu moins de deux mois et j’ai finalement une “réponse”! En fait, il s’agit de généralités qui semblent sortir d’un communiqué de presse…

    Sur la question du Berger Blanc, on me dit que l’arrondissement a réfléchit activement sur la question mais qu’aux derniers appels d’offre “un seul fournisseur, le Berger Blanc a déposé une offre de service. Le SPCA a refusé de soumissionner.” Je crois que cela était peu de temps après toute la controverse sur les pitt-bulls et la SPCA boycottait la ville.

    On ajoute: “Le Berger Blanc fait l’objet d’inspections régulières de la part des organismes gouvernementaux et de la Ville afin d’assurer de la qualité des services rendus”. Oui, mais ça ne change pas le fait que 100% des animaux errants soit euthanasié (aveux d’un employé!). Alors, oui, ils donnent une euthanasie de qualité mais là n’est pas la question…

    Sur la question du future centre animalier: “Vous comprendrez que les délais encourus pour l’ouverture de ce nouveau centre est dû à divers problèmes : relocalisation du clos de voiries des parcs, contamination, travaux particuliers, problèmes légaux, etc… mais nous sommes confiants qu’il sera livré dès que possible.”

    Sur la question des délais pour l’ouverture du Parc Frédéric-Back: “Le parc Frédéric-Back sera ouvert par section. Les raisons sont nombreuses tel que : il est situé sur une ancienne carrière et un site d’enfouissement, il y a de nombreux défis environnementaux, sa superficie occupe 153 hectares du Complexe Environnemental de Saint-Michel. Sa métamorphose est unique au monde. Il sera un des plus grands parcs verts de Montréal. Sa superficie sera voisine de celle du parc du Mont-Royal.”

    En clair, dans les deux cas de délais, cela veut simplement dire “nous sommes incompétent et avons mal estimé la nature et l’ampleur des travaux à faire…” Bien sûr, si ils utilisaient leur propre employés (qui ont l’expertise nécessaire) au lieu d’avoir recours à des sous-traitant qui ont avantage à étirer les travaux et à gonfler la facture… et bien les délais seraient peut-être mieux respecté!

    Je constate constamment à la ville ce genre de mauvaise gestion, de gaspillage des ressources et d’argent, des absurdités incroyables. Eh bien, je sais maintenant pour quelle équipe je ne voterai pas aux prochaines élections municipales en novembre!

    Like

  4. Pingback: Lettre aux élus: Problème d’élagage | Clodjee's Safe-House

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s