An inconvenient sequel

an_inconvenient_sequel-cov“A decade after An Inconvenient Truth brought the climate crisis into the heart of popular culture, comes the riveting and rousing follow-up that shows just how close we are to a real energy revolution. Former Vice President Al Gore continues his tireless fight, traveling around the world training an army of climate champions and influencing international climate policy.

Cameras follow him behind the scenes — in moments both private and public, funny and poignant — as he pursues the inspirational idea that while the stakes have never been higher, the perils of climate change can be overcome with human ingenuity and passion.”

[From the official web site]

Continue reading

Lancement de Catherine Sylvestre

Vieille_fille_et_le_photographe-covLe deuxième polar de Catherine Sylvestre, publié chez Alire, a été lancé hier après-midi au Bistro-Bar La Barricade de Lévis dans une ambiance intimiste.

J’en ai déjà un peu parlé à la fin janvier. Il s’agit de la deuxième aventures de Catherine Sylvestre (héroïne éponyme), une commis de bibliothèque un brin trop curieuse…

Un polar québécois à lire…

Voici quelques photos de l’événement (vous pouvez aussi en trouver sur la page FB de Linda Brousseau…)

 

 

[ Translate ]

What the health

What_the_health-covWhat the Health is the groundbreaking follow-up film from the creators of the award winning documentary Cowspiracy. The film follows intrepid filmmaker Kip Andersen as he uncovers the secret to preventing and even reversing chronic diseases – and investigates why the nation’s leading health organizations don’t want us to know about it. With heart disease and cancer the leading causes of death in America, and diabetes at an all-time high, the film reveals possibly the largest health cover-up of our time.”

[Text from the official web site ]

Continue reading

Un parc en hiver

C’était une belle journée pour prendre une marche dans le parc. Il ne faisait pas trop froid (un degré au dessus-de zéro) et le ciel était d’un riche bleu avec juste un peu de nuages. Cela faisait plusieurs semaines que je n’avais pas déambulé dans le parc, car avec la pluie (et le gel / dégel) les sentiers étaient trop glacés pour que la marche y soit reposante…

Je ne veux pas trop critiquer la nouvelle administration municipale (je suis de ceux qui croient que la hausse de taxes était nécessaire et qu’il faut donner à la nouvelle équipe le temps de faire ses preuves et d’apprendre de ses erreurs), toutefois je dois admettre que, comme les rues, les sentiers du parc étaient mieux déneigés par les années passées (du moins le sentier polyvalent et périphérique, puisque que les autres sentiers n’ont ouvert qu’à la fin d’août)… C’est sans doute excellent pour les raquetteurs et les skieurs de fond, mais un peu difficile pour les coureurs et les promeneurs du dimanche qui prennent une petite marche de santé en admirant la grandiose nature à laquelle nous sommes des plus reconnaissant d’enrichir notre urbanité.

J’ai tout de même hâte au printemps pour voir tout cela tapissé de fleurs et habité de criquets, bourdons, papillons et volatiles en tout genre! Pour l’instant ce n’est qu’un canevas blanc, un désert propre et javellisé, un écrin pour des boules de neige métallisées et un azur profond et inspirant, où l’on va pour purifier nos esprits citadins empesés par une vie à toute allure… Que c’est beau, toute de même, un parc en hiver.

[ Translate ]

[iPhone 8+ avec Camera+ app, Parc Frédéric-Back, 2018-02-18]