Ad Astra, vol. 1-3

ad_astra-v01“Sicile, 241 avant J.-C. Après deux décennies de conflit avec Rome, l’armée carthaginoise menée par Hamilcar Barca doit déposer les armes. Son fils, Hannibal, a six ans quand il assiste à cette bataille. Mise en déroute, Carthage doit un tribut astronomique au vainqueur, et l’enfant est témoin, impuissant, de l’humiliation des siens.

Mais le jeune Hannibal refuse l’échec : élevé dans la haine de Rome, il va vouer son existence entière à la destruction de l’ennemi. Commence alors l’affrontement exceptionnel d’un des plus grands tacticiens de tous les temps et de son alter ego romain, le génie militaire Scipion l’Africain. Traversée des Alpes à dos d’éléphant, pillages impitoyables et combats parmi les plus sanglants de mémoire d’homme : un duel à mort qui a marqué l’Histoire…

Bravoure, complots et stratégie… Plongez au cœur des batailles qui opposèrent les légendaires Hannibal et Scipion !

[ Texte du site de l’éditeur et de la couverture arrière ]

Lire la suite après le saut de page >>

Ad Astra: Scipion l’Africain & Hannibal Barca (アド・アストラ -スキピオとハンニバル- / Ad Astra – Scipio to Hannibal) a d’abord été prépublié dans le magazine Ultra Jump (entre mars 2011 et février 2018) avant d’être compilé en volumes chez Shūeisha. Jusqu’à date, douze volumes sont paru dont onze ont été traduit en français chez Ki-oon. Ce manga seinen relate les faits saillants de la 2e guerre punique qui opposa les intérêt commerciaux et militaire de Carthage à ceux de Rome, qui commençait alors à vouloir étendre sa domination sur la Méditerranée.

 

Le premier volume nous introduit aux deux principaux protagonistes du récit: du côté de Carthage, il s’agit de Hannibal Barca et, du côté de Rome, de Scipion l’Africain. La légende nous dit qu’Hannibal était un enfant prodige, l’élu de Baal. Son père, Hamilcar Barca, avait été défait lors de la 1ere guerre punique, dont l’enjeu était le contrôle de la Sicile. Non seulement Carthage est-elle défaite mais, suite à de graves problèmes financiers, elle perd le support de ses alliés et mercenaires. En 237, lors d’une négociation en Sardaigne, la délégation Romaine, qui inclue le Consul Lucius Cornelius Lentulus Caudinus et Publius Cornelius Scipio, Rome exige la cession de la Sardaigne, un lourd tribut de 1 200 talents, des excuses humiliantes et même des otages!  Hannibal, pourtant âgé d’à peine dix ans, intervient pour préserver l’honneur de Carthage.

 

Vingt ans plus tard, contre l’avis des dirigeants de Carthage, Hannibal assemble une armée et attaque l’Hispanie pour venger l’humiliation de son père. De Carthagène, il assiège Sagonte puis entreprend de marcher sur l’Italie. Au même moment, nous découvrons le fils de Scipion, Publius Cornelius Scipio Africanus (“l’Africain”), qui est cavalier dans l’armée romaine et fort intelligent. Son père, maintenant consul et secondé par son frère Gnaeus Cornelius Scipio Calvus (“le chauve”), est envoyé en Hispanie en 218 pour arrêter Hannibal. Ce dernier a alors franchis les Pyrénées et Scipion Père espère l’arrêter à Massalia. Mais Hannibal, fin stratège, utilise des feintes et a gonflé son armée avec des alliés Ibères et Gaulois. Il n’attaque pas là où l’attendent les Romains mais entend plutôt traverser les Alpes pour aller attaquer Rome directement!

Après avoir traversé les Alpes, les Romains et Carthaginois s’affrontent à nouveau sur les rive du Tessin, près de Milan. L’armée d’Hannibal écrasent les légions romaines et le général Scipion, blessé, n’est sauvé que par l’intervention de son fils.

ad_astra-v02Dans le second volume, le consul Tiberius Sempronius Longus et son armée de Sicile sont envoyé en renfort. Les armées s’affrontent près de la Trébie et les Romains essuient une autre terrible défaite grâce à la déception et à la stratégie d’Hannibal. Encore une fois, c’est une manoeuvre du jeune Scipion qui permet de sauver la vie du Général Longus et de quelques hommes. Longus est démis de ses fonctions et remplacé par le plébéien Caius Flaminus Nepos. Mais, en juin 217, celui-ci est aussitôt défait et tué à la bataille du Lac Trasimène.

Réalisant maintenant l’ampleur de la menace, le sénat se résout à une mesure extrême et nomme Dictateur (un magistrat extraordinaire qui a plein pouvoir) Quintus Fabius Maximus Verrucosus (“Le verruqueux”) !

ad_astra-v03Dans la troisième volume, Fabius propose comme stratégie d’éviter toute confrontation direct avec Hannibal et d’affamer ses troupes en éliminant toutes ressources sur son chemin. Cela ne le rend pas très populaire auprès du peuple et de ses alliés qui se voient forcer de brûler leurs terres et leurs réserves de grains. Toujours aussi fin stratège, Hannibal donne l’ordre d’épargner les terres de Fabius afin d’accroître encore plus le fossé qui le sépare du peuple — en laissant planer le doute sur une possible collusion avec Carthage.

À l’aide d’un agent ayant infiltré l’entourage d’Hannibal, Fabius réussi à le rediriger non pas vers Casinum au nord (en direction de Rome) mais plutôt vers Casilinum, vers le sud, près de Capoue! Là, dans la plaine de Campanie, les Romains l’attendent de pied ferme et réussissent  à l’encercler. Hannibal semble se concentrer sur l’acquisition de ravitaillement pour l’hiver. Ce n’est toutefois qu’une ruse et, une nuit, il lance un troupeau de boeufs sur le campement romain pour causer de la confusion. Et comme Minucius, le chef de cavalerie, étant lassé de l’inaction, a désobéi aux ordres et, au lieu de maintenir ses positions, s’est lancé à la poursuite d’Hannibal ce qui lui permet ainsi de s’échapper. Minucius réussit toutefois à prendre le dessus sur une partie des troupe d’Hannibal à Geronium. Il gagne ainsi la confiance du sénat qui le nomme dictateur — mais sans destituer Fabius. L’armée romaine est donc maintenant dirigée par deux dictateurs, chacun à la tête d’une armée. Hannibal semble battre en retraite et Minucius se lance à sa poursuite… Ou serait-ce encore un ruse?

Logo_Ad_Astra

Ad Astra nous offre un intéressant manga historique qui traite d’un moment clé de l’histoire de la République Romaine. Si le récit est un peu lent (il s’étend sur une douzaine de volumes et plus!) il demeure assez détaillé et fidèle au événements qui nous sont connu. Le récit semble très bien documenté et ne fait pas seulement de nous présenter l’action mais en explique le contexte et les conséquences. Toutefois, comme dans tout roman historique, l’auteur introduit quelques personnages, événements et éléments narratifs (comme des dialogues et la motivation des protagonistes) qui sont évidemment fictifs, afin de rendre le récit plus riche et captivant. Au bout du compte, il s’agit du récit d’un duel entre deux grands tacticiens qui mettront leur bravoure et leurs brillantes stratégies au service de leur patrie respective.

Ma seule déception est que le style de Mihachi KAGANO, tout aussi précis et réaliste qu’il soit, manque l’élégance de celui de Soryo Fuyumi (Cesare) ou de Mari Yamazaki (Thermae Romae, Pline). Serait-ce que les femmes mangaka réussissent à exprimer une plus grande sensibilité? Par contre, Kagano réussi très bien à rendre l’action et la violence des combats sur le champs de bataille…

Plus que jamais, je crois qu’il n’y a rien comme un manga historique pour nous faire se passionner pour l’histoire. Riche en détails, Ad Astra nous fait découvrir la société romaine à l’époque de la République mais aussi certains aspects de son processus politique et du fonctionnement de l’armée. C’est un bon récit d’action qui mérite d’être lu — et pas seulement par les fans d’histoire romaine. stars-3-0

Ad Astra: Scipion L’Africain & Hannibal Barca Vol. 1, par Mihachi KAGANO. Paris: Ki-oon, mars 2014. 226 pages, 13 x 18 cm, 7,90 € / $16.98 Can. ISBN 978-2-35592-652-5. Pour un lectorat adolescent (14 ans et plus).

Ad Astra: Scipion L’Africain & Hannibal Barca Vol. 2, par Mihachi KAGANO. Paris: Ki-oon,  juin 2014. 194 pages, 13 x 18 cm, 7,90 € / $16.98 Can. ISBN 978-2-35592-681-5. Pour un lectorat adolescent (14 ans et plus).

Ad Astra: Scipion L’Africain & Hannibal Barca Vol. 3, par Mihachi KAGANO. Paris: Ki-oon, septembre 2014. 210 pages, 13 x 18 cm, 7,90 € / $16.98 Can. ISBN 978-2-35592-718-8. Pour un lectorat adolescent (14 ans et plus).

[ AmazonBiblioGoodreadsWikipediaWorldCatYoutube ]

Ad Astra Publius Cornelius Scipio Africanus Major & Hannibal Barca © 2011 by Mihachi Kagano / SHUEISHA Inc.

[ Translate ]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s