Notable News (W43 – W06)

So much happened in the last four months (since the last notable news entry), that I wouldn’t know where to start. I’ll try to recall the highlights, but I’ll try to be brief.

On the domestic front we had a bout of extreme cold (while in the opposite hemisphere they had the hottest weather in nearly eight decades!). For the rest of the time we had the (now) usual cycle of freeze (snow) / defreeze (rain) with more snow than usual (at least more than last year; 195 cm so far). At work it is the usual hell, but I guess I came to term with it, becoming more zen (i.e. no giving a f**k) but I am still set into trying to find another job (in a quieter library, some place closer to home, maybe some desk job but I would rather prefer to keep working with books).

My blog was hacked and I finally made a move to a proper WordPress hosting. It is still a work in progress (still lots of repair to do), but I am now very satisfied with the look of the new blog. Of course, I’ve been more busy working on the blog itself and I didn’t write as much as I would have liked (but, still, I kept busy with some reviews, an essay on the art of reviewing and some articles like a biographical notice, a bibliography update, indexes, etc).

I had lots of trouble to have the city cut a branch of the tree in front of our house because it was touching the electric wires. The expensive repair/renovation in the backyard & balcony couldn’t be completed before the arrival of the cold weather (bad planning and lots of wasted time). The stupid contractor didn’t even provide an invoice so we cannot file our subsidy demands and he didn’t even bother to respond when we demanded that the work be completed in a timely manner in spring!

The digestion problems I’ve had since the beginning of the year convinced me to finally submit to tests and I had to endure a coloscopy (the test itself lasted just fifteen minutes but the two days of liquid diet and “preparation” were hellish!). They found that I was suffering from fatty liver and a sigmoidal diverticulosis (which could complicate into a diverticulitis). More stuff to be careful about…

This string of problems made me rather depressed. What’s the purpose to constantly fight if it is to simply eat in order to work, and work in order to be able to eat? I felt like the entropy of the world was catching up to me: the world was stopping making any sense, I was getting tired and weaker, everything was crumbling around me! Fortunately, writing and working on the blog was some sort of therapy for me and I now feel much better. Spring will be arriving in a little more than a month (despite mixed signals from the groundhogs) and we’ll be able to enjoy flowers under the sun again!

In the news, Catalonia declared independence from Spain, Trump recognized Jerusalem as Israel’s capital (killing all chances of peace in the Middle East), Disney acquired most of 21st Century Fox, the #metoo social awakening happened, the U.S. government shotdown twice, the Dow Jones droppedSpaceX launched its Falcon Heavy rocket with a Tesla car as payload (!), there was a missile false alarm in Hawaii and Japan, we had various disasters (wild fires in California, mudslides, earthquakes, floods in Europe), and the usual Trump craziness makes me despair for some sanity. Finally, there nothing much on TV since it’s the Pyeongchang Winter Olympics!

Despite everything, I managed to stay a little acquainted with the affairs of the world and gathered many notable news & links — which I now share with you (in both french or english, slightly categorized, but in no particular order — note that, to save on coding time, the links will NOT open in a new window as usual), after the jump.

[ Traduire ]

Continue reading

Retro linking 1

I found a bunch of old notable links (part one from January to March 2015) that I never had the chance to share with you. It’s quite a time-machine! For an historian, it’s fascinating: it’s like a slice of what was happening at that time or, at least, a slice of my interests then. I was reading more news in those days… I am also surprised how so few links went dead after so many years. (To save on coding time, the links will NOT open in a new window as usual).

So, here they are (in both french or english, slightly categorized, but in no particular order and minus the links that are dead or now irrelevant), after the jump…

[ Traduire ]

Continue reading

Does that ring a bell?

Bell offers a notoriously bad service to its customers. In fact, as I mentioned recently, the Commission for Complaints for Telecom-television Services  tells us that 32% of all complaints from Canadian consumers are related to Bell! I experienced this personally numerous times (I once had five services with them [phone, cellphone, internet, web hosting and satellite TV] and cancelled it all because of a really bad customer service!). Recently, after switching internet & TV service from Videotron to Bell, my VoIP phone from a third party stopped working properly and, when I called Bell technical service, I was told that they didn’t support VoIP phone and that if I wanted a good phone service I should use theirs! Also, as soon as I started using their wi-fi, half my numerous devices using internet (computers, iPhone, iPad, VoIP phone, thermostat, WeMo Insight & Switch, Philips Hue lights, printer, garage door opener, security cameras, etc. — I have over twenty different devices requiring wi-fi!) wouldn’t connect properly through their WPS and it took me a long time to figure a way to have everything working in a decent and almost stable way (using a combination of DMZ and MAC filtering — as well as using my sister’s Videotron‘s wi-fi!). Clearly, this bad service thing is not a myth… At least it has a ring of truth, but I am sure many other people can confirm that.

I always wondered how come that a company with such a bad reputation would, first, manage to stay in business and, second, never make any attempt to improve either their service or reputation. This week, I just figured it all: why improve your crappy service when you can just charge your customers for an improved premium service ?!

For instance, if you are not satisfied with the crappy-almost-inexistant technical service, you can simply subscribe to their “Bell Tech Expert” service for only $6.00 per month! There’s no incentive for them to offer a good service if they are making money with the premium service option!

Screen Shot 2018-02-08 at 20.04.03Or, if you find their crappy, unstable wi-fi service unbearable, you can simply subscribe to their “Whole Home Wi-Fi” service that uses a network of pods plugins that works with the Home Hub 3000 to strengthen and optimize the wi-fi! Only for $5.00 per month extra!

Some people will put up with the crappy service and some will pay up for the extra (real) service. You subscribe to Bell because (you think) they offer more than the competitor for a much cheaper price, but you end up paying more anyway for what should be standard service…

Quite annoying!

Unfortunately, I could never go back to Videotron’s TV service because Bell’s system is really amazing. It’s only their wi-fi (and customer service) that’s totally crap. Unfortunately, this makes their offers of Wi-Fi pods very tempting…

But at least, now, the Bell’s secret is out of the bag!

[ Traduire ]

Programme de stérilisation des chats errants

FB-VSP-stérilisationChatsErrantsCette semaine j’ai appris par Facebook que l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension avait conclu une entente avec la SPCA pour établir un programme de stérilisation des chats errants.

Je me suis beaucoup plaint de l’absence à Montréal d’un véritable programme de capture-stérilisation-relâche-maintien (CSRM) comme on en retrouve dans certaines villes canadiennes ou américaines. J’ignore si ma plume a contribuer à faire changer les choses (je l’espère mais j’en doute). Je suis toutefois très heureux de cette nouvelle politique et suis grandement reconnaissant à nos élus de finalement faire ce qu’il faut pour humainement stabiliser et réduire la population de chats errants.

Je suis toute de même déçu qu’un tel programme n’ai pas été mis en place plus tôt. Après tout nous avons déjà investi beaucoup de temps et d’argent ces dernières années pour prendre soins, faire adopter et stériliser de nombreux chats. Et, il ne faut pas se leurrer, malgré cette bonne nouvelle il restera encore beaucoup à faire. D’une part, ce n’est qu’une entente de deux ans et, d’autre part, le budget en est limité à $20,000 (de quoi traiter seulement une couple de centaines de chats !). De plus, il semble que l’arrondissement continuera à faire affaire avec le Berger Blanc pour l’ensemble de sa gestion animalière!

Les citoyens qui veulent participer au programme doivent s’inscrire au bureau Accès-Montréal afin d’obtenir un permis. Il pourront également recevoir de l’encadrement et une formation de la SPCA.

[ Translate ]

Pline, vol. 4

Pline-v4-covÀ peine arrivé à Pompéi, Pline et ses compagnons sont témoins d’un grave tremblement de terre (62~63 A.D.). De nombreux édifices s’écroulent. Euclès est blessé par la chute d’une pierre. Felix est lui aussi blessé alors qu’il va récupérer les instruments d’un médecin dans les décombres de sa maison. L’eau coule à nouveau dans les canalisations. C’est le chaos en ville. Heureusement, l’auberge où ils se sont installé est intacte mais ils décident qu’il serait néanmoins plus prudent de quitter la ville. Ils quittent durant la nuit pour éviter que des marchands sans scrupules ne saisissent leur montures.

À Rome, Poppée est contrariée par le fait que la reconstruction en Campanie suite au tremblement de terre risque de retarder les célébrations de son marriage avec Néron et de la naissance de leur enfant. Elle rage contre Burrus qui lui raconte toutes les rumeurs qui courent contre elle et que le peuple favorise encore Octavie, la première épouse de Néron. Elle complote pour faire empoisonner Burrus et tente de convaincre Néron qu’Octavie complote contre lui.

Installé dans une villa de Stabies, Pline fait des recherches dans des rouleaux d’auteurs comme Diodore de Sicile, Strabon ou Silius Italicus qui démontrent que le Vésuve est bel et bien un volcan et risquerait donc de s’embraser à tout moment! Il reçoit une dépêche de Rome qui lui annonce que Burrus est mort d’une cause inconnue et que Octavie a été exécuté!

À Rome, on apporte à Néron la tête d’Octavie. Tigellin succède à Burrus. Sénèque garde Pline informé de ce qui se passe à Rome. Le divorce entre Néron et Octavie est publiquement annoncé et, douze jours plus tard, il célèbre ses noces avec Poppée. Sénèque recommande à Pline de ne pas revenir à Rome pendant quelques temps. Pline peste contre la corruption et la stupidité des humains. Il implore le Vésuve de lui offrir une belle éruption! Felix est témoin d’un chrétien qui prêche dans une taverne et qui se fait expulser. Une querelle de juif,  commente un client. Il ajoute que le prix à payer pour la gloire de l’empire est de “voir des gens d’autres contrées s’établir par ici en apportant leurs querelles avec eux…”

Une statuette d’envoûtement est retrouvé sous le lit de Poppée. Une comète apparait dans le ciel. Poppée tente par tout les moyens de briser la malédiction. Pendant ce temps, Pline disserte sur les superstitions…

Avec ce quatrième volume on voit un retour des intrigues à la cour de Néron, qui avaient été assez absente du volume précédent. Cela démontre bien comme la politique de l’époque pouvait être impitoyable. Les auteurs nous introduisent à d’autres éléments de la vie quotidienne sous l’empire ainsi que des “extraits” de l’Histoire Naturelle de Pline, notamment sur les spectres (lémures), la morale et la superstition, ainsi qu’un remède contre la calvitie! Un beau et instructif manga historique. À lire.

Pline, vol. 4: La colère du Vésuve, par Mari Yamazaki et Tori Miki. Paris: Casterman (Coll. Sakka), septembre 2017. 200 pg, 13 x 18 cm, 8,45 € ($15.95 Cnd), ISBN: 978-2-203-12160-7. stars-3-0

[ AmazonBiblioCastermanGoodreadsWikipediaWorldcat ]

Pline © 2015-2016 Mari Yamazaki, Tori Miki. © 2017 Casterman pour la traduction française.

Voir mes commentaires sur les volumes précédents:

[ Translate ]

Pline, vol. 3

Pline-v3-covDans ce troisième volume, Pline va rendre visite à Sénèque. Burrus, le préfet du prétoire, vient les rejoindre car il est inquiet de la façon dont Néron mène les affaires d’état. Il dilapide les ressources sans compter, ne s’intéresse ni à la politique, ni au pouvoir. Il est violent et se laisse facilement manipuler par Poppée. Burrus cherche quelqu’un pour guider et contenir Néron mais Sénèque refuse. Burrus suggère aussi à Pline de quitter Rome avant qu’il ne soit convoqué par l’empereur…

Euclès va rendre une visite au lupanar dans l’espoir de voir Plautina mais elle n’y est plus. Sur le chemin du retour il a la vision d’un unicornus (Monoceros en grec, une créature mythique) mais il s’est probablement fait battre par des truands quoiqu’il n’en garde aucun souvenir. Il se rend à une rencontre secrète où prêche un chrétien et y rencontre Plautina. Celle-ci disparait à nouveau après que le lupanar soit incendié.

Pline recoit la visite de sa soeur Marcella et de son mari Lucius. Avec ce dernier, Pline visite le marché aux esclaves à la recherche d’une nourrice et d’une préceptrice pour leur enfant Gaius.  Pline et Felix quittent Rome pour la Campanie mais Euclès décide de rester. Il les rejoins toutefois un peu plus tard après avoir réfléchi un peu. En chemin, ils apprennent que l’approvisionnement d’eau d’Herculanum est coupé; ils se baignent dans une source d’eau chaude; ils rencontrent un troupeau de mouton asphyxié par des vapeurs délétères, etc. Autant de mauvais présages…

Le récit de Pline est plutôt lent mais cela permet aux auteurs d’y introduire plusieurs éléments de la vie quotidienne dans l’Empire Romain. On saute d’un personnage à l’autre (Pline, Euclès, Néron, etc.) ce qui donne parfois l’impression que le récit est moins fluide qu’il le pourrait et même anecdotique. En effet, les auteurs en profite pour intégrer au récit des éléments de l’Histoire Naturelle de Pline alors qu’on nous décrit licornes, manticores, éléphants, calmars et poulpes géantes, ou encore des “bouches des enfers” d’où s’échappe des gas volcaniques.

De volume en volume l’esthétisme graphique de Mari Yamazaki et Tori Miki ne cesse de s’améliorer alors qu’ils s’habituent à leur travail de collaboration pour fournir des planches de plus en plus riches et détaillées. C’est très agréable à l’oeil et à lire. Comme la plupart des manga historique, Pline s’avère assez éducatif car bien sûr il nous en apprend sur l’histoire de cette période, sur le naturaliste qu’était Pline et son oeuvre mais nous fait aussi réfléchir sur notre propre nature et celle du savoir, ainsi que notre relation avec ce qui nous entoure. Lorsque Euclès demeure à Rome pour réfléchir un peu sur ce qu’il veut faire, il a une conversation avec Anna, la préceptrice grecque. Elle lui dit que tant un individu qu’une société ne peut avoir d’aspirations sans le savoir et l’instruction.  “Il n’y a pas pires menace qui puissent peser sur une société que l’ignorance et l’inculture.” C’est sans doute le plus beau message de ce manga. À lire absolument!

Pline, vol. 3: Les griffes de Poppée, par Mari Yamazaki et Tori Miki. Paris: Casterman (Coll. Sakka), juin 2017. 200 pg, 13 x 18 cm, 8,45 € ($15.95 Cnd), ISBN: 978-2-203-13244-3. stars-3-5

[ AmazonBiblioCastermanGoodreadsWikipediaWorldcat ]

Pline © 2015-2016 Mari Yamazaki, Tori Miki. © 2017 Casterman pour la traduction française.

Voir mes commentaires sur les volumes précédents:

[ Translate ]