Reine d’Égypte Vol. 1

Reine_d_Égypte-v01-cov“C’est le début d’une nouvelle ère dans l’Égypte des pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l’héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmosis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures et forment à première vue un couple parfait. Seulement, sous ses airs d’épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde… Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle ne cessait d’humilier Séthi au combat à l’épée, et elle est imbattable au tir à l’arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d’accéder au rang suprême, juste parce qu’elle est née femme ? Pour Hatchepsout commence alors un combat pour s’affranchir des conventions ancestrales d’une des plus grandes civilisations du monde !

L’Égypte ancienne revisitée à travers les yeux d’Hatchepsout, la première grande reine de l’histoire de l’humanité ! Reine d’Égypte n’est pas seulement un régal pour les yeux, c’est aussi une fresque historique minutieusement documentée sur le combat d’une femme trop libre pour son époque. Son charisme, son intelligence et sa volonté sans faille sont ses meilleurs atouts, mais suffiront-ils à provoquer une révolution au pays des dieux ?”

[Texte du site de l’éditeur; voir aussi la couverture arrière]

Continuer la lecture après le saut de page >>

Reine_d_Egypte-logoReine d’Égypte (碧いホルスの瞳 – 男装の女王の物語 / Aoi horusu no hitomi – dansō no joō no monogatari / Litéralement “L’Oeil bleu d’Horus: L’histoire d’une reine aux attributs masculins”) est un manga seinen historique qui a d’abord été publié en feuilleton dans le magazine Harta à partir de 2014 et compilé en volumes chez Enterbrain depuis septembre 2015. Ki-oon a inauguré sa nouvelle collection Kizuna, destinée au grand public, avec la traduction française du premier volume en mars 2017. Chie INUDOH nous y raconte l’ascension de Hatchepsout, qui devint la première reine-pharaon d’Égypte durant la XVIIIe dynastie (1550-1292 avant notre ère). Elle serait sans doute la “première grande femme dont l’histoire ait gardé le nom”.

Reine_d_Égypte-v01p007Chepsout épouse son demi-frère, le prince Séthi, qui prend alors le nom de son père et devient Thoutmosis II. Elle est une sorte de garçon manqué et voudrait bien pouvoir faire les même choses que son frère et participer aux affaires d’état. Elle est très frustré par le fait que le pouvoir soit transmis par les femmes mais que ce soit les hommes qui règnent! Mais son frère n’est qu’une brute qui ne pense qu’à la guerre et elle se refuse à lui. Il fait donc venir les plus belles femmes du royaume pour se choisir une concubine. Pour lui Chepsout n’est qu’une gamine qui manque de maturité. Elle fait cependant de son mieux pour faire bonne figure et rester pertinente au sein de l’état. Elle se trouve un allié dans le scribe Senmout.

Reine d’Égypte nous offre le récit romantique de l’éveil d’une jeune reine qui a des ambitions féministes et doit faire face à de nombreuses lutte de pouvoir et intrigues de cours, dont les principaux protagonistes sont les prêtres d’Amon qui cherchent à gagner en influence, ses rivales du harem royal et, bien sûr, son demi-frère qui constitue une sorte d’opposant politique.

 

On sent bien la volonté de l’auteur de donner à son oeuvre un aspect didactique en nous faisant découvrir la culture et les coutumes de l’Égypte ancienne. Toutefois, si ce manga se classe par définition (selon Yvon Allard) comme un manga historique “réaliste” car il “met en vedette (…) des personnages véridiques”, le récit s’apparente plus au manga historique ”lyrique” car la motivation des personnages et la plupart des événements qui supportent l’action sont sans aucun doute fictifs. Les recherches documentaires de l’auteur et ses efforts pour introduire des faits et des détails véridiques ne servent en fait qu’à construire un décor et une trame de fonds crédible pour le récit. L’auteur admet volontiers qu’il n’y a que 20% environ de réalité historique dans son récit.

Reine_d_Égypte-v01p012-13

pages 12-13

Le style graphique d’Inudoh, quoiqu’assez typique de ce genre de manga, est tout de même assez réaliste et détaillé pour être fort agréable à l’oeil. Et si le sujet est assez sérieux on y retrouve néanmoins un peu d’humour dans les mises en situations et certaines expressions faciales des personnages. Le récit, plein d’intrigues, est fluide et mené avec assez de brio pour conserver l’attention du lecteur. Somme toute c’est une très bonne et plaisante lecture.

 

 

Reine d’Égypte, vol. 1, par Chie INUDOH. Paris: Ki-oon (Coll. Kizuna), mars 2017. 200 pg, 13 x 18 cm, 7,90 € / $14.95 Can. ISBN 979-10-327-0067-9. Lectorat jeune adulte (16+ / nudité). stars-3-5

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 2015 Chie Inudoh.

[ Translate ]

4 thoughts on “Reine d’Égypte Vol. 1

  1. Pingback: Reine d’Égypte Vol. 2-3 | Clodjee's Safe-House

  2. Pingback: Notable News (W07 – W12) | Clodjee's Safe-House

  3. Pingback: Découverte: Isabella Bird, Femme exploratrice | Clodjee's Safe-House

  4. Pingback: Indexes Update | Clodjee's Safe-House

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s