Reine d’Égypte Vol. 2-3

“L’Égypte ancienne revisitée à travers les yeux d’Hatchepsout, la première grande reine de l’histoire de l’humanité ! Reine d’Égypte n’est pas seulement un régal pour les yeux, c’est aussi une fresque historique minutieusement documentée sur le combat d’une femme trop libre pour son époque. Son charisme, son intelligence et sa volonté sans faille sont ses meilleurs atouts, mais suffiront-ils à provoquer une révolution au pays des dieux ?” [Texte du site de l’éditeur]

Reine_d_Égypte-v02-cov“Parti en campagne à la frontière du royaume de Koush, Thoutmosis Ier reçoit une blessure fatale! Ivre de vengeance, son fils fait exécuter les prisonniers ennemis de la manière la plus sanglante qui soit et néglige ses devoirs de pharaon… Hatchepsout, qui tente de prendre en main les affaires de l’empire, se rend plus que jamais compte de son impuissance.

Mais sa rencontre avec Senmout, le nouveau scribe, va tout changer : devenu son allié, l’homme lui jure de la servir avec loyauté. À ses côtés, la jeune reine part inspecter le chantier de Karnak, sans savoir qu’à la cour des intrigues se tissent…”

[Texte de la couverture arrière]

Dans le second volume, en l’absence de Thoutmosis II, Chepsout s’immisce un peu plus dans les affaires d’état: elle assiste à des audiences, visite des chantiers, fait libérer les prisonniers du Wawat, etc. Sa relation avec le scribe Senmout devient plus familière. Pendant ce temps, Sothis la favorite du harem (qui entretient également une relation avec Snerseth, le grand prêtre d’Amon) n’hésite pas à causer la mort d’une rivale enceinte. Lorsque Chepsout l’apprend elle la fait punir. Senmout avoue son amour à Chepsout mais leur rapprochement attire les soupçons et celui-ci doit fuir la capitale. Son demi-frère Senmèn est nommé scribe à sa place. Chepsout prie son défunt père et est encore plus déterminé à devenir son véritable successeur afin d’amener la paix dans le royaume.

Le récit se développe au fur et à mesure que les intrigues de cours s’intensifient. L’exécution tant de la trame narrative que du dessin reste satisfaisante, assez pour nous offrir une très bonne et agréable lecture. Un bon exemple de manga historique.

Reine d’Égypte, vol. 2, par Chie INUDOH. Paris: Ki-oon (Coll. Kizuna), juin 2017. 216 pg, 13 x 18 cm, 7,90 € / $14.95 Can. ISBN 979-10-327-0126-3. Lectorat jeune adulte (16+ / nudité). stars-3-5

Reine_d_Égypte-v03-cov“Le harem de Thoutmosis est le théâtre de macabres machinations : Sothis, la favorite, entend bien conserver son rang, quitte à assassiner toute femme portant l’enfant de pharaon ! Lorsque Chepsout découvre la vérité, elle fait emprisonner la coupable, sans se douter que le châtiment est loin d’être suffisant…

Les conséquences ne se font pas attendre : de folles rumeurs commencent à courir sur les relations entretenues par la reine et son scribe, condamnant Senmout à l’exil. Désormais dotée du seul appui d’Hapouseneb, la jeune femme parviendra-t-elle à reprendre la main.”

[Texte de la couverture arrière]

Dans ce troisième volume, la chance de Chepsout tourne en sa défaveur. En développant une route commerciale au sud avec le Wawat, la frontière du nord est affaiblie et le royaume du Mitanni en profite pour attaquer. Chepsout, qui a retrouvé Sothis destituée et enceinte, la prends sous sa protection à la condition qu’elle puisse adopter l’enfant. Satré, sa nourrice et confidente s’y oppose vivement et est chassé du palais. Lorsqu’il apprend la naissance de l’enfant Thoutmosis s’en empare déjouant les plans de Chepsout. Pendant ce temps, Senmout (sous le pseudonyme de User) est le scribe de l’architecte Inéni.

Pour faire la paix avec les Mitanniens, Chepsout négocie une alliance en mariant le jeune prince Wadi à sa soeur Néfer. Mais elle est trahi par Satré qui raconte l’alliance secrète à Thoutmosis qui l’annule et décide plutôt de prendre lui-même Néfer comme seconde épouse. Pour épargner sa jeune soeur, Chepsout n’a pas d’autre choix que d’offrir à Thoutmosis de lui donner un héritier! Peu de temps avant la naissance de celui-ci, Thoutmosis tombe gravement malade. Avec un peu d’aide de Chepsout, il finit par mourir. Le fils de Sothis, prince Djehouty, devient alors Thoutmosis III sous la régence d’Hatchepsout!

Reine d’Égypte nous offre une vision un peu simpliste de l’histoire d’Hatchepsout mais avec une tournure décidément féministe, ce qui lui donne un ton plutôt actuel. Les intrigues se succèdent pour rendre le récit de plus en plus intéressant. De plus, le style graphique du manga semble s’améliorer un peu, gagnant en fluidité et précision. Et chaque nouveau volume nous offre plus de pages que le précédent! Reine d’Égypte demeure donc toujours aussi bon et agréable à lire.

Un quatrième volume devrait paraître en mai 2018!

Reine d’Égypte, vol. 3, par Chie INUDOH. Paris: Ki-oon (Coll. Kizuna), octobre 2017. 224 pg, 13 x 18 cm, 7,90 € / $14.95 Can. ISBN 979-10-327-0137-9. Lectorat jeune adulte (16+ / violence & nudité). stars-3-5

Voir mon commentaire sur le premier volume.

Vous trouverez également de l’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 2016-2017 Chie Inudoh.

[ Translate ]

2 thoughts on “Reine d’Égypte Vol. 2-3

  1. Pingback: Notable News (W07 – W12) | Clodjee's Safe-House

  2. Pingback: Indexes Update | Clodjee's Safe-House

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s