Le secret des vietnamiennes

Secret_des_vietnamiennes-cov« Les recettes étaient chuchotées entre les femmes d’une famille comme s’il s’agissait de secrets hautement sensibles et jalousement précieux. Elles se transmettaient d’une génération à l’autre au rythme d’un temps lent et dans la discrétion d’un espace intime. 

Dans ce livre, je vous murmure quelques-uns de ces bijoux dont ma mère et mes tantes m’ont confié la garde afin que l’histoire continue. »

[ Texte du site de l’éditeur; voir aussi la couverture arrière ]

J’ai récemment vu Kim Thúy en conférence et lu son premier roman, Ru. Cela a éveillé de l’intérêt pour cette talentueuse auteure. Son dernier né est un livre de cuisine pas comme les autres, Le secret des Vietnamiennes.

Kim Thúy s’y raconte. Des souvenirs de famille ou de camp de réfugiés. Elle nous dit que, comme ses parents, elle exprime son amour par la cuisine et la nourriture. Elle nous présente sa mère et ses soeurs (désignées par un chiffre qui représente leur ordre de naissance) ainsi que leurs recettes favorites: sa mère (grande soeur 3, Lý Kim Thúy) nous offre la base (les vermicelles, les herbes, les légumes, les fruits, les galettes de riz, les fûts de sauce de poisson); Tante 4 (Lý Kim Hà) des soupes; Tante 5 (Lý Kim Hài) les bols et les sautés; Tante 6 (Lý Kim Hiêu) les légumes en salades; Tante 7 (Lý Kim Hanh) les grillades et la friture; Tante 8 (Lý Kim Nhân) la cuisson longue (ragoût de boeuf à la citronnelle, pain de viande au boeuf et à l’oignon), déjeuner, et Chà Bông (viande séchée); et finalement, l’auteur elle-même, Grande Soeur 2 (Lý Thành Kim Thúy) les desserts et les grignotines. Puis, la sommelière Michelle Bouffard nous introduit aux accords entre les mets vietnamiens et les vins (Riesling), et Monique Giroux à ceux avec la musique. Elle conclue avec un hommage à sa grand-mère maternelle (Lê Kiêm Guong).

Je ne cuisine plus vraiment, c’est pourquoi — à quelques exception près — les livres de recettes ne m’intéressent pas vraiment — mais qui n’aime pas la bonne bouffe? Dans le cas de ce livre-ci, ce sont les récits de Kim Thúy et ses introductions pour les différents plats qui sont une source d’intérêt. On ne se fatigue jamais de sa belle prose. Et, bien sûr, c’est illustré par des extraits de ses romans et de superbes photographies. C’est une très bonne lecture si Kim Thúy, le Viet Nam ou la cuisine vous intéresse. 

Le secret des Vietnamiennes, par Kim Thúy. Montréal: Trécarré, octobre 2017. 192 p. 23 x 27.5 cm, $29.95 (PDF: $21.99), ISBN 978-2-89568-714-6. Pour lectorat de tout âge (7+). Un extrait est disponible sur le site de l’éditeur. stars-3-5

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsWikipediaWorldCat ]

© Les Éditions du Trécarré, 2017.

[ Translate ]

One thought on “Le secret des vietnamiennes

  1. Pingback: Indexes Update | Clodjee's Safe-House

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s