Les chats du Louvre, vol. 1-2

“Avec Amer béton, ou, plus récemment la série Sunny, Matsumoto a développé un univers poétique et onirique très personnel. Avec Les Chats du Louvre, il nous invite à découvrir les véritables habitants du musée qui veillent sur ce lieu et ses oeuvres depuis l’origine, de drôles de chats qui changent d’apparence la nuit…”

ChatsDuLouvre-v01-cov“Lors d’une de ses visites guidées, Cécile aperçoit dans les allées du musée du Louvre un petit chaton blanc qui semble écouter ses commentaires. Quand elle en parle à son collègue, celui-ci ne la croit pas. Monsieur Marcel est gardien de nuit depuis des années. Sa famille travaille au Louvre depuis des générations. Ce soir, il forme Patrick, une jeune recrue. Très vite, il s’éloigne du circuit habituel pour emprunter le chemin des combles. Là haut, Patrick découvre des chats. Marcel vient les nourrir et explique à son jeune collègue que ces chats ont toujours habité au Louvre. Ils étaient là déjà à l’époque où le Louvre n’était qu’un château. Une fois les gardiens partis, les chats se mettent à parler. Il y a Barbe-bleue, Myosotis, Dent-de-scie, et le petit chat blanc, c’est Flocon. On raconte qu’il est spécial, ce serait un « passe-tableau »… mais qu’est-ce qu’un passe-tableau ?”

[ Texte du site de l’éditeur ]

Continuer après le saut de page >>

Chaque année depuis 2005, Futuropolis, en collaboration avec Louvre Éditions, demande à un artiste de bande-dessinée de produire une histoire qui traite d’un aspect du célèbre musée (le bâtiment lui-même, une collection ou une oeuvre d’art en particulier). Quatorze titres (si on exclut les éditions en différents formats ou les tomes multiples) ont été publié jusqu’à maintenant dont une oeuvre de Enki Bilal (Les Fantômes du Louvre) et celles de trois mangaka : Hirohiko Araki (Rohan au Louvre), Jirô Taniguchi (Les Gardiens du Louvre [versions couleurs et n&b], que j’ai déjà commenté) et Taiyô Matsumoto (Les Chats du Louvre, tome 1 & 2). L’oeuvre d’un quatrième mangaka, Naoki Urusawa, devrait paraître en août 2018: Le Signe des rêves. Il faut aussi mentionner l’anthologie Les Rêveurs du Louvre qui rassemble les oeuvres créées pour l’exposition itinérante “Louvre N° 9” où huit auteurs japonais (Daisuke Igarashi, Shin’Ichi Sakamoto, Katsuya Terada et Mari Yamazaki) et taïwanais (Chang Sheng, Richard Metson, TK et Ah Tui) revisitent le musée du Louvre. À noter également que Louvre Éditions a aussi publié deux BDs en collaboration avec Delcourt.

ChatsDuLouvre-v01-p03

page 3

Les Chats du Louvre (ルーヴルの猫 / Rūvuru [Louvre] no neko) est un manga seinen par Taiyô Matsumoto qui a d’abord été prépublié au Japon en 2016-17 dans le magazine Big Comic Original avant d’être compilé en deux tomes par Shōgakukan en octobre 2017. La version française a été publié chez Futuropolis, puisqu’il s’agit d’une commande spéciale pour sa collection “Musée du Louvre” (publiée en collaboration avec Louvre Éditions).

Cécile est guide au musée du Louvre. Alors qu’elle présente la Mona Lisa à un groupe de touristes, elle aperçoit un petit chat blanc dans la foule! Marcel est gardien de nuit au musée et il entraîne un nouveau gardien, Patrick. Il lui fait découvrir les chats qui se cachent sous les combles du musée. Sa famille travaille au Louvre depuis des générations et les chats ont toujours été là, même depuis l’époque où ce n’était qu’un château. Il les nourrit et en prends soin. Le soir, les chats sortent se balader dans le parc mais ils doivent faire attention aux chiens et surtout à ne pas être vu, car si le public connaissait leur existence, on les chasserait sans doute du Louvre. Flocon, le petit chat blanc, se fait disputer par les autres chats car il ignore les règles et circule dans le musée le jour au risque d’être vu! 

ChatsDuLouvre-v01-p07

page 7

Lors de la visite d’un groupe d’enfants, deux jeunes décident de se cacher pour passer la nuit au musée. Alors qu’elle les cherche, Cécile fait la rencontre de Marcel et Patrick. Ils aperçoivent le petit chat blanc qui fuit et disparait dans un tableau! Marcel leur raconte qu’il y a plus de cinquante ans, sa soeur pouvait entendre les voix des tableaux, bavarder avec eux et même s’y cacher. Un jour, elle a disparu et personne ne l’a jamais revu. Elle aurait peut-être disparu dans son tableau favori, qui représentait une sorte de fête avec une procession d’enfants. Cécile est fascinée par cette histoire et tente de retrouver ce tableau. Pendant ce temps, Dents-de-scie, le chat noir, veut tuer Flocon car ses imprudences mettent tout les autres chats en danger. Bout-de-bois, le chat sans poil, le protège mais se fait capturer par les humains!

Je n’ai jamais beaucoup aimé le style graphique de Taiyô Matsumoto (Amer Béton, Ping-pong, Sunny) qui se distingue grandement du style classique de manga par ses allures plutôt “underground” et que moi je trouve surtout brouillon et maladroit. Influencé par la BD occidentale, il recherche l’originalité en déformant parfois la perspective aux limites du psychédélique. Il raconte généralement des histoires violentes, empreintes d’une réalité repoussante — quoique certain trouvent dans son oeuvre beaucoup d’expression et de poésie! 

J’étais donc plutôt hésitant à me lancer dans la lecture des Chats du Louvre. Toutefois, après l’avoir feuilleté un peu, je me suis rendu compte que, dans ce cas-ci, son style n’est pas aussi laid que d’habitude. En fait, j’y trouvais même une certaine douceur. Il n’utilise son style brouillon, ses perspectives bizarres et la violence que lorsqu’il nous présente le point de vu des chats, qui sont alors anthropomorphisés (j’aime d’ailleurs bien l’araignée qui a un look très Polnareff). Le récit est très intéressant et constitue une lecture agréable. 

Les chat du Louvre, vol. 1, par Taiyô MATSUMOTO. Paris: Futuropolis, novembre 2017. 208 pages, 19.5 x 26.5 cm, 26,00 €  / $49.95 Can. ISBN 978-2-7548-2277-0. Pour lectorat adolescent (14+). stars-3-0

ChatsDuLouvre-v02-cov“Monsieur Marcel, le vieux gardien, a révélé à Cécile et Patrick son secret, qui le hante depuis plus de cinquante ans. Alors qu’il était enfant, sa soeur aînée, Arrietta, a mystérieusement disparu. Quant à lui, il en est convaincu, même si cela semble impossible : elle s’en est allée dans un tableau du Louvre. Malheureusement il ne se souvient que partiellement de ce qu’il représente et il ne l’a jamais revu. Cécile, au départ par jeu, va essayer de trouver ce tableau avec les quelques éléments qu’il lui a donné. Cette quête va devenir pour elle une obsession. Jusqu’au jour où elle va le retrouver : Les Funérailles de l’Amour d’Antoine Caron. Las, le tableau est parti en restauration… Tandis que les chats du Louvre doivent faire face à la perte de l’un des leurs, le destin de Flocon, le chaton blanc capable lui aussi de pénétrer à l’intérieur des toiles, va se jouer entre deux mondes, révélant un à un les secrets du musée et de ceux qui y vivent.”

[ Texte du site de l’éditeur ]

ChatsDuLouvre-v02-p04

page 4

Obsédée par l’histoire de Marcel et de sa soeur Arrietta, Cécile continue ses recherches pour retrouver le tableau que Marcel lui a décrit. Finalement, elle découvre qu’il s’agit de “Les Funérailles de l’Amour” (c. 1580, attribué à Henri Lerambert) qui dépeint l’enterrement de Cupidon. Il serait en restauration aux ateliers de l’aile Denon, sous l’expertise du professeur Charles de Montvalon. Flocon n’a plus rien à craindre car Dents-de-scie a été tué par le méchant chien dans le parc. Toutefois, il ne semble plus avoir le goût de vivre et il dépéri. Cécile l’amène avec elle pour le faire soigner. Durant ses études, elle a eut de Montvalon comme professeur. Elle décide donc de lui rendre visite aux ateliers. Étrangement, il a déjà entendu parler de ces “fables” où des gens “entendent les voix des peintures et vivent dans leur univers” et était même jaloux de ces “passe-tableau.” Il laisse donc Cécile voir le tableau, mais Flocon s’échappe du panier qu’elle transportait et entre dans le tableau. Il fait la rencontre d’Arrietta. Après une série de séquences très surréalistes, la jeune fille décide de rester dans le tableau mais Flocon le quitte avec une nouvelle ferveur de vivre. Arrietta confie à Flocon la montre qu’elle avait promis de donner à son jeune frère pour ses dix ans… Cécile continue à faire visiter le Louvre, Marcel est heureux d’avoir finalement eut des nouvelles de sa soeur, Flocon a grandi et désir découvrir le monde en-dehors du musée…

Les Chats du Louvre nous offre une belle histoire fantastique. Le style de Taiyô Matsumoto peut donc exprimer de la douceur — et il est donc vrai qu’il y a de la poésie dans son oeuvre! J’ai bien aimé, et trouvé plutôt belle, la scène où Flocon rencontre Arrietta dans le tableau. Ce qui pourrait être considéré extraordinaire c’est que Cécile croit l’histoire de Marcel sans la moindre hésitation, toute aussi fantastique qu’elle soit. Mais bon, c’est une romantique qui croit que les tableaux ont une “âme” alors cela ne devrait pas être si surprenant que cela. Aussi, le concept de situer des chats dans un musée ne devrait pas nous être étranger puisqu’il y en a au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. 

Les Chats du Louvre est donc un bon manga qui mérite d’être lu. Par les amateurs de musées tout autant que par les amateurs de chats! Quant à moi, j’y ai découvert Taiyô Matsumoto sous une toute nouvelle perspective!

Les chat du Louvre, vol. 2, par Taiyô MATSUMOTO. Paris: Futuropolis, mars 2018. 216 pages, 19.5 x 26.5 cm, 26,00 €  / $49.95 Can. ISBN 978-2-7548-2489-7. Pour lectorat adolescent (14+). stars-3-0

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© MATSUMOTO Taiyou / Shogakukan, 2016. © MATSUMOTO Taiyou / Futuropolis • Musée du Louvre éditions, 2017 pour l’édition française.

[ Translate ]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s