La danse du cafard

Il y a des jours comme ça
On ne vit que pour dormir
Il y a des jours comme ça
On a le goût de tout maudire

On a le cafard
On a peur du brouillard
On ne vit que pour dormir
Que pour en finir
Avec ces jours moches
Et ces nuits atroces

Il y a des jours comme ça
On se sent si las
On ne peut même plus sourire
On ne vit que pour dormir

On n’envie que la nuit
Et les rêves de l’oubli

Je vis en silence
Évitant de sombrer
Tel un navire immense
Dans l’océan de l’éternité

Isléaval
S.D. (probablement 1972)

Publié originalement (page 15) dans Inscriptions sur une pierre tombale icosaédrique datant de 1986, par Claude J. Pelletier. Laval: Publications Ianus, Février 1990. 54 pages. ISBN 2-9801683-1-9. Édition limitée à 75 exemplaires. [ BAnQ • WorldCat ]

[ Translate ]