Divagation sous la pluie

Il est des nuits
Où la mélancolie
Des jours d’espoir
Nous étreint dans le noir

La tristesse de l’âme
Brise la nuit telle une lame
Laissant quelques écueils
Pourrissant sur le seuil
D’un esprit qui s’abime
Au coeur d’insensible rimes

Le tambourinement
Le sonore éclatement
De ce ciel crachant
Son fiel-océan
Transperce l’esprit
Du penseur accroupi

Il est des nuits
Où l’âme s’éprend sans bruit
D’un néant futile
Envahissant ses pensées graciles

Je cherche mon accomplissement
Dans ces vers sans but
Qui sont issus
De mon crépuscule vivant

Écrit sur les rives du lac Daphné
À St-Éloi de Paxton
1980/07/22

Publié originalement (page 19) dans Inscriptions sur une pierre tombale icosaédrique datant de 1986, par Claude J. Pelletier. Laval: Publications Ianus, Février 1990. 54 pages. ISBN 2-9801683-1-9. Édition limitée à soixante-quinze exemplaires.  [ BAnQWorldCat ]

Série “Poésie du dimanche” : La danse du cafardDivagation sous la pluie …

Voir aussi mes haïku

[ Translate ]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s