Livre-en-sac

Avec l’épidémie de Coronavirus et les mesures de distanciation sociale qui en découlent beaucoup de gens se retrouvent isolés chez eux avec pas grand chose à faire sinon d’écouter la télévision, la radio ou de lire. Avec la fermeture des bibliothèques, des librairies et des cinémas, les gens n’ont plus d’opportunités de se procurer de quoi les occuper. Et peu ont la chance d’avoir une grosse collection de livres et de Dvds à la maison (moi, je n’ai rien à craindre, j’ai de quoi m’occuper pour plus d’une décennie si nécessaire!). 

Bien sûr, il reste toujours l’internet où l’on peut télécharger des livres numériques (ebooks / livrels) ou visionner des films en continu (streaming). J’ai récemment mis en ligne une liste de suggestions de sites et de ressources à cet effet. Toutefois, il y a encore beaucoup de gens qui, pour des raison économique, n’ont pas accès à l’internet ou des personnes âgés qui trouvent tout ça un peu trop compliqué. Alors on retrouve plusieurs initiatives sur FB ou ailleurs pour prêter ou donner des livres à ceux qui en ont besoins. Des initiatives dans le genre du projet de microbibliothèques que la ville avait parti en 2015 (j’ignore si ce projet fonctionne encore mais il existe sûrement des projets similaires). Toutefois, aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un projet en particulier.

Dans la région du Grand Lévis, mon neveu — l’auteur Sébastien Chartrand — a décidé d’y aller de sa modeste contribution et de mettre le tier de sa collection personnelle (quelques deux-mille livres) disponible pour prêter à ceux qui en ont désespérément besoin. Il a démarré un site internet — le Livrensac de Lévis — où il explique son projet et donne la liste des titres disponibles. Les livres sont désinfectés à la lingette Lysol et placés dans un sac ziploc avant d’être livré à la porte ou dans la boîte aux lettres de ceux qui en font la demande! C’est une initiative tellement intéressante que même le journal local, le journal de Lévis, y consacre un article ! 

Il m’écrivait ce matin:

“J’aurais aimé pouvoir montrer à tout le monde le visage radieux des personnes âgées qui m’envoyaient la main par la fenêtre durant ma livraison de samedi, et le garçon qui sautillait sur place quand j’ai déposé ma pile de BD sur le pas de la porte…”

“J’espère vraiment que je vais réussir à rejoindre un maximum de gens isolés. Je demande aux gens de faire connaître. Ça va réduire, peut-être, l’envie de sortir de certains entêtés et donner envie à d’autres personnes d’imiter l’initiative dans d’autres régions…”

Alors, aidez-le et faites passer le mot… N’oubliez pas: https://livreensac.blogspot.com

J’admire grandement sa compassion et son courage. C’est toujours une grande joie de partager notre passion pour les livres (je le ressens souvent en bibliothèques) mais j’ai eut trop de mauvaises expériences à prêter les miens (j’ai perdu trace de plusieurs d’entre eux) que je n’oserais jamais me lancer dans une telle entreprise. Je préfère laisser passer la crise et lire paisiblement en écoutant du smooth jazz à la radio ou blogger sur ma “safe-house” en toute sécurité. Alors, je te lève mon chapeau, neveu !

[ Translate ]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s