Vendredi nature [002.020.241]

Spinus tristis

[ Nikon D3300 w/ Tamron Tele-macro, dans mon jardin, 2020/08/21 ]

Le Chardonneret jaune (appelé American Goldfinch en anglais) est une espèce d’oiseau migrateur granivore qui appartient à l’ordre des Passeriformes, à la famille des Fringillidae (qui regroupe près de quelques 220 espèces dont notamment celle des pinsons — ou finch en anglais) et au genre Spinus. Il est caractérisé par son dimorphisme sexuel et saisonnier (l’été le mâle arbore un plumage jaune brilliant avec une calotte noire sur la tête et des bandes noires et blanches sur les ailes et le dos alors que la femelle a un plumage plus terne avec un dos olive et dépourvue de la calotte noire; l’hiver le plumage du mâle s’apparente à celui de la femelle). Il cohabite aisément avec l’humain dans les banlieues résidentielles où on le retrouve souvent dans les jardins et les mangeoires. Il se nourrit d’une grande variété de graines (notamment celles des chardons, pissenlits, cosmos, et tournesols). Il est grégaire et monogame

Ici on peut observer plusieurs individus en train de se gorger de graines de tournesols — accomplissants de nombreuses acrobaties pour y arriver.

Sources: Wikipedia et l’application iBird Canada (voir la saisi d’écran).

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.020.239]

Cosmos sulphureus

[ iPhone 11 Pro, dans mon jardin, 2020/08/13 ]

Le Cosmos sulfureux (Yellow cosmos ou Mexican cosmos en anglais) est une espèce de plante annuelle à fleurs qui appartient à l’ordre des Asterales, à la famille des Asteraceae et au genre Cosmos. C’est une plante ornementale dont les jeunes pousses sont comestible et qui a des propriétés tinctoriales.

[ Translate ]

Ma monture (suite)

Après vous avoir longuement entretenu de ma nouvelle monture (un scooter électrique “Écolo” de GreenPower avec batterie au lithium), je vais vous parler de quelques nouveaux accessoires…

En plus de l’obligatoire casque et câble de verrouillage que j’ai déjà mentionné, je me suis procuré un pantalon de pluie imperméable (sur-vêtement) ainsi qu’un couvre sacs à dos imperméables en nylon pour pouvoir conduire le scooter dans tous le genre d’intempéries que l’automne pourra nous apporter.

Malheureusement, mon projet d’installer un porte-bagage arrière de chez Dyad ($40) a échoué. Il semble qu’il y ait après tout de légères différences entre les châssis des DS1 et de l’Écolo; les fixations de côtés sont trop serrées et je n’ai pas pu l’installer. Je suis donc retourné chez Dyad mais ils n’ont pas les outils nécessaires pour l’ajuster en place et ils m’ont donc remboursé. Aucunes des boutiques locales n’offre de porte-bagage pour l’Écolo mais je trouverai bien une solution éventuellement (soit obtenir de bon outils pour écarter légèrement les fixations pour pouvoir mettre le porte-bagage de Dyad en place adéquatement ou contacter le fabricant chinois pour voir s’il offre des accessoires pour ce modèle).

img_8126-2

J’ai également acheté chez Dyad un sac en vinyl noir ($90) qui s’installe entre les jambes (dommage que Dyad ne présente pas sur leur site les accessoires disponibles; il faut se rendre à l’un des magasins pour savoir. Je n’ai rien vu de similaire ailleurs). Il remplit parfaitement l’espace mais les courroies pour l’attacher à l’arbre de direction (à l’avant) et au soutien du siège (à l’arrière) étaient un peu lousse alors je les ai “twisté” pour les resserrer. J’ai également fait de légères perforations dans le bas du sac pour y passer des attaches (“tie-wrap”) afin de maintenir le sac en place et aussi le sécuriser contre d’éventuelle tentatives de vol. J’en suis très satisfait.

J’ai trouvé un manuel en ligne pour le DS1 de Dyad mais malheureusement toujours aucun pour l’Écolo…

Finalement, j’ai aussi acheté une fixation pour iPhone Quad Lock ($120) qui s’installe sur le guidon du scooter. Le téléphone s’insère dans l’étui Quad Lock dont le système d’attache se verrouille solidement sur la fixation. Il y a même une couverture anti-intempérie qui s’ajuste sur le iPhone. C’est un accessoire très pratique. Cela permet de voir l’affichage de la navigation GPS pendant que l’on roule mais aussi de faire des vidéos de nos trajets ! En voici d’ailleurs un exemple (j’ai fait un tour rapide du parc mais comme je ne voulais pas vous embêter avec un vidéo de quinze minute j’en ai accéléré la vitesse (x8) pour le réduire à seulement deux minutes — warp speed !) :

Translate ]

Vendredi nature [002.020.234]

Falco columbarius

[iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/08/20 ]

Hier après-midi (un peu après 16h40), alors que nous prenions notre marche de santé dans le Parc Frédéric-Back, nous avons pu observer un spécimen de Faucon émerillon (Merlin en anglais) qui mangeait une proie fraîche. Il a d’abord fait un vol en rase motte, puis s’est installé sur le dessus d’un lampadaire pour une ou deux minutes avant de voler vers une grosse branche où il s’est finalement installé pour manger sa proie (probablement un petit rongeur ou un oiseau).

Au début, je n’étais pas sûr de quel genre d’oiseau de proie il s’agissait. Il était définitivement plus petit que celui que j’ai observé il y a quelques semaines (probablement un faucon pèlerin [Peregrine falcon en anglais ou Falco peregrinus en latin]). En cherchant dans mon application iBird Canada pour un falconiformes d’une dizaine de pouces de haut qui fréquente notre région je n’ai obtenu que trois résultats (Falco sparverius [trop petit], Accipiter striatus [trop grand et à la poitrine plus foncé] et Falco columbarius qui correspondait le mieux au spécimen observé).

Ce n’est pas la première fois que j’observe un Faucon émerillon près de chez moi. Il s’agit d’une espèce d’oiseau de l’ordre des Falconiformes, de la famille des Falconidae et du genre Falco (qui regroupe les petits rapaces diurnes). C’est toujours une joie d’observer une telle créature en milieu urbain.

[ Translate ]