Écolo Lithium (Green Power HQ)

Une nouvelle monture

Après le début du déconfinement, lorsque j’ai été rappelé au travail, je n’étais pas très à l’aise avec l’idée de devoir prendre l’autobus et le métro. Heureusement mon travail se trouvait à distance de marche ou de vélo. Toutefois je me suis vite rendu compte qu’à mon âge, en pleine canicule, le vélo (et parfois même la marche) c’est plutôt épuisant. C’est alors que je me suis rappelé avoir déjà voulu acquérir un vélo ou une mobylette électrique juste pour le plaisir. Mais c’est tout de même dispendieux et le plaisir seul n’en justifiait pas la dépense. Par contre, dans les circonstances, c’était devenu presqu’une nécessité.

IMG_7767

Le DS1 de Dyad

J’ai donc loué une mobylette électrique pour une semaine (chez Dyad) pour voir si cela en valait la peine, si c’était difficile à conduire et, surtout, si j’aimais ça. J’ai adoré! Après avoir soigneusement étudié les modèles disponibles j’avais choisi de louer un DS1 de Dyad car ils offraient de déduire le coût de location de celui de l’achat si j’étais satisfait et désirais acheter la mobylette chez eux. Le problème c’est qu’après ma semaine de location il ne leur restait plus aucun modèle pour la vente et ils ne prévoyaient pas en recommander cette année! J’ai donc commencé à magasiner ailleurs et à considérer tout les modèles possibles: des modèles similaires au DS1 de Dyad (l’Écolo, le Passeport), des vélos électriques (comme le Banana Boss, le Rad Runner 1, le Maxie Large, ou même le Paris), de plus grosses mobylettes style Vespa (Tao Aquarius, Vienna, Gio Italia, Mignon, UQi Pro, etc.), mais plus personnes n’avait quoique ce soit en stock ! Il faut croire que tout le monde avait eut la même idée que moi en même temps!

J’ai agonisé de longues semaines en soupesant toutes les options possibles mais c’était toujours trop gros, trop cher, pas de siège confortable, pas de place pour un second passager, la boutique est située trop loin, etc., et les fournisseurs me disaient tous qu’ils n’aurait du stock que vers la fin juillet au mieux ou encore à l’automne.

IMG_7946

L’Écolo

J’ai finalement trouvé une boutique (Kolo Scooter) localisée à proximité (dans Hochelaga) qui semblait donner un service de qualité (4.9/5 sur Google), offrait un modèle de mobylette qui correspondait à toutes mes attentes et qui devait en recevoir à la fin juillet. Il ne me restait plus qu’à m’armer de patience… J’ai pu enfin prendre possession de mon scooter de marque Green Power HQ, modèle Écolo version lithium, vendredi le trente-et-un juillet. J’en suis bien satisfait. Voici donc ce que j’en pense en détails… (après le saut de page)

IMG_7943

Marque de commerce (Brand)

Ma première constatation est que l’Écolo de Green Power est très similaire au DS1 de Dyad que j’avais essayé en premier. J’ai vite découvert le pourquoi de cette similitude: les deux sont importés de Chine et sont en fait deux variantes du même modèle par le fabriquant chinois Wuxi Jiangyin Xufeng Electric Bicycle Co.,Ltd. Ils ont le même châssis, même moteur, même suspension et seul changent l’enveloppe (l’une plus ronde et l’autre plus angulaire), les freins et les accessoires (indicateur de vitesse, lumières, coffre avant). Il semble également que chaque importateur ait personnalisé son modèle avec quelques modifications et en y appliquant sa marque de commerce (quoique j’ignore toujours qui est derrière “Green Power HQ”). Voici un tableau des spécifications ainsi que des aspects positifs et négatifs de l’Écolo (principalement d’un point de vue comparatif avec le DS1):

Spécifications

Dyad DS1

Écolo

Moteur Moteur sans balais 500W 500 Watts
Batterie – type Lithium-ion (portable) Lithium-ion (portable)
Batterie – capacité 48V / 26Ah 48 Volts / 20Ah
Batterie – durée de vie jusqu’à 800 cycles de charge 800 à 1000 recharges
Batterie – poids 8 kg 6 kg
Batterie – temps de charge 1 h (50%) à 4 h (100%) 6 à 8 heures
Batterie – autonomie jusqu’à 75 km 50 à 70 km
Vitesse maximale 32 km/h 12 km/h, 25 km/h, 32 km/h
Angle de montée maximale 13° 15-20° (selon Xufeng)
Freins à disque hydrauliques avant/arrière (freinage régénératif) À tambour aux deux roues
Pneus 16 x 3.0 in. (sans chambre à air) 18″ x 2.50″ (Avec tube)
Poids 42 kg ? (sans batterie) 80 kg (Incluant la batterie)
Dimension 164.5 cm x 62 cm x 101 cm 160 cm x 71 cm x 102 cm
Permis non requis non requis
Garantie 2 ans sur tout 2 ans sur moteur et châssis, 1 an sur électronique, 6 mois sur batterie
Prix $2,200 $1,495

Aspects Négatifs

Aspects Positifs

Avoir 3 vitesses est inutile (pourquoi se limiter à moins de 32 km/h ?) Bon torque et accélération (cela me semble meilleurs que le DS1 qui était un peu lent à partir)
Manque de rangement (pas de porte-bagage à l’arrière et le coffre avant est plus petit que sur le DS1) Siège confortable (même chose pour le DS1) contrairement aux sièges de bicyclettes (électriques ou non — seul le Banana Boss a un siège “Banane”)
Affiche pas Amp, ni Volt 2 miroirs (le DS1 que j’ai loué n’en avait qu’un seul, quoi que neuf il semble venir avec deux)
Bruyant sur la route (cahots font vibrer les pare-boues et la license) et lors du freinage Pneus légèrement plus grand, avec une chambre à air
Freins à tambours (au lieu des freins à disques du DS1). Les freins ne sont pas régénératifs. La batterie tant du DS1 que de l’Écolo est portable (ce qui n’est pas le cas de la plupart des autres modèles de scooters)
Pas de choix de couleurs (contrairement au DS1 qui offre une douzaine de possibilités) Système anti-vol (mais bon cela n’exempte pas d’utiliser un bon cadenas style Abus ou Kryptonite)
Recharge en 6 à 8 heures (alors que le DS1 charge en 1 à 4 heures) Signal lumineux sur poignée droite (au lieu d’un 2e bouton de klaxon comme sur le DS1)
À $1500 c’est pas cher ($700 de moins que le DS1)
Dans l’ensemble c’est un beau véhicule, très agréable à conduire (et il nécessite ni permis, ni plaques, ni assurances)

Un survol des caractéristiques de l’Écolo

Dans son aspect mécanique, l’Écolo ressemble à n’importe quelle bicyclette ou scooter: il a un châssis, deux roues et un siège. Sur ce point, le DS1 et l’Écolo sont pratiquement identiques (quoique l’“habillage” du DS1 est plus rond, alors que celui de l’Écolo est plus angulaire). Il y a aussi quelques différences plus subtiles. Par exemple, les pneus de l’Écolo sont légèrement plus grands et contiennent une chambre à air.

Le  système moteur est aussi similaire et très simple. Le moteur est en fait localisé dans la roue arrière et la chaîne d’entrainement ne sert qu’à faire le contact avec le pédalier. Le système de contrôle électronique est entièrement dissimulé dans et sous le châssis. Ce dernier fournit l’information à l’odomètre et à l’indicateur de vitesse. Par la loi, il limite aussi la vitesse du véhicule à 32 km/h (par ce fait — et le fait qu’il comporte un pédalier, l’Écolo est considéré comme une bicyclette électrique et, conformément à la loi — comme en fait foi la vignette, ne nécessite ni permis, ni plaques, ni assurances. Il peut donc aussi circuler sur les pistes cyclables).

Le système le plus important d’un scooter électrique est sans aucun doute sa batterie. L’Écolo vient en deux versions: l’une avec une batterie Plomb-Acide ou Graphene (d’une capacité de seulement 13 Ah, elle est moins puissante et n’offre une autonomie que de 40 km/h mais cette version est moins cher: $995) et l’autre avec une batterie Lithium-ion beaucoup plus performante. Les batteries de l’Écolo (20Ah) et du DS1 (26Ah) semblent similaires, si ce n’est du chargeur (DC 48v / 2.5Ah, AC 120v, 50-60 Hz) qui est plus lent sur l’Écolo (il charge en 6 à 8 heures au lieu du 1 à 4 heures pour le DS1). La batterie est amovible et peut donc être rentrée à l’intérieur pour être rechargée. Toutefois il n’est pas nécessaire d’enlever la batterie car le scooter (tant l’Écolo que le DS1) peut aussi être rechargé grâce à un port de recharge extérieur situé sous le siège.

Ce qui est le plus apparent sur le scooter ce sont tous les contrôles qui servent à actionner les différents systèmes. Le plus important, en position centrale sur l’arbre de direction, est l’afficheur qui est entièrement numérique (LED). On y retrouve l’odomètre, les indicateurs de vitesse, de niveau de charge de la batterie (cinq barres, mais ce n’est pas clair quel pourcentage de charge chacune des barres représentent…) et des signaux lumineux (phare avant et clignotants). À noter que sur le DS1 l’afficheur est partiellement analogue mais la partie digitale inclue les niveaux d’ampérage et de voltage (ce qui peut être utile pour avoir une idée précise du niveau de la batterie).

Un peu plus bas sur l’arbre de direction on retrouve la serrure de contact qui offre trois positions: arrêt (au centre), moteur sous tension (à droite) et direction barrée (à gauche, mais je n’ai pas encore compris comment cela fonctionnait). La clé de contact vient avec le contrôle du système anti-vol. La clé de contact permet aussi d’ouvrir le coffre avant et la compartiment de la batterie située sous le siège.

Tous les autres contrôles se retrouvent sur les poignées. À gauche il a le support du miroir gauche, le frein arrière, les contrôles du phare avant (feux de croisement [low beam] / feux de route [high beam]), des clignotants (gauche, droite, arrêt) et du klaxon. Sur la poignée de droite on retrouve le support du miroir de droite, l’accélérateur (la poignée elle-même), le frein avant, les contrôles de lumières (feux éteints, feux de positionnement, feux de nuit [phare avant] et, sur un bouton similaire à celui du klaxon, un signaleur lumineux qui fait clignoter le phare avant) ainsi qu’un contrôle de vitesses (1: 12 km/h max, 2: 25 km/h max et 3: 32 km/h max). Ce dernier est tout à fait inutile car qui voudrait rouler à moins de 32 km/h ? De toute façon c’est superflu puisque la vitesse se contrôle déjà avec l’accélérateur…

Les accessoires essentiels sont, bien sûr, un bon casque et un bon cadenas pour sécuriser le scooter. Pour le casque, même si j’adorais le Watts Été de Bern (plus cher et les délais de livraison étaient trop long), j’ai plutôt choisi celui qu’offrait la boutique, un Boss XTH de Akoury ($70). Même chose pour le cadenas: au lieu d’un ABUS Steel-o-flex ou d’un Kryptonite Kryptoflex (plus sécure mais aussi plus cher, avec délais de livraison plus long) j’ai plutôt choisi un Ballistic 500 de Bell (1,2 m x 18 mm, niveau de sécurité 3, $20 chez Walmart).

Malheureusement, le principal défaut de l’Écolo est son manque de rangement (il n’a pas de porte-bagage à l’arrière et le coffre avant est plus petit que sur le DS1). Toutefois, cette carence peut être facilement corrigée par le fait que l’Écolo est très similaire au DS1. Si le concessionnaire Écolo semble n’offrir pratiquement aucun accessoires, Dyad lui en vend plusieurs. Je planifie donc bientôt me procurer chez Dyad un sac qui se place sur le châssis, entre les jambes, et un porte-bagage arrière (le système de fixation est le même pour l’Écolo et le DS1) auquel j’attacherai éventuellement une boite à lait (C’est pas très beau, je sais, mais c’est très pratique).

Évidement dès que j’ai eu le scooter il s’est mis à pleuvoir pour plusieurs jours… Avec l’approche de l’automne cela risque de se produire souvent alors il me faudra prévoir un habillement adéquat (gants, imperméable / poncho / manteau chaud, et surtout un sur-vêtement imperméable pour les jambes). Dès que le beau temps est revenu, je me suis empressé (grâce à un support pour iPhone — j’en ai acheté un pas cher, le Bovon, mais je vais probablement le changer bientôt pour un Quad Lock, plus cher mais plus pratique) d’enregistrer la video d’une promenade autour du bloc afin que vous puissiez expérimenter vous aussi la conduire de L’Écolo (évidemment les rues de mon quartier sont dans un terrible état alors la conduite est cahoteuse et bruyante).

En conclusion, l’Écolo est un beau véhicule, très agréable à conduire. Je suis bien heureux de cet achat (et de l’avoir choisi plutôt que le DS1) et je le recommande. J’espère qu’il me servira fidèlement de nombreuses années non seulement pour me rendre au travail ou faire des commissions, mais aussi pour le pur plaisir de la randonnée. stars-3-5

[ Translate ]

Mise à jour (2020/08/15): Malheureusement je n’ai pas pu installer porte-bagage arrière de chez Dyad car les fixations de côtés sont trop serrées. Il faut croire qu’il y a de légères différences entre les châssis des DS1 et de l’Écolo. Je trouverai bien une solution éventuellement (soit obtenir de bon outils pour écarter légèrement les fixations pour pouvoir mettre le porte-bagage en place adéquatement ou contacter le fabricant chinois pour voir s’il offre des accessoires pour ce modèle). Quant au sac qui se place entre les jambes, je l’ai commandé et devrais l’avoir la semaine prochaine…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s