Mariko Parade

“Bref, ce que je voulais dire, Casanova occidentaux… Faites donc un peu gaffe avec les Japonaises. La gentille fille que vous avez séduite et qui prends soin de votre solitude… Un jour, c’est sûr, elle disparaîtra… Peut-être en souriant, comme ça. Ce sera soudain. Et ça fera mal.

C’est la saison des pluies, les hortensias sont en fleur. Le mangaka français, 42ans, et Mariko, ja jeune japonaise de 24 ans, son modèle, partent trois jours en repérages sur l’île d’Enoshima. Depuis leur rencontre quatre ans plus tôt, Mariko est devenue indispensable au dessinateur, dans son travail comme dans sa vie. Après deux journées, elle révèle qu’elle a décidé de quitter le Japon pour quelques années…”

[Texte du volet intérieur et de la couverture arrière]

(Attention, lire l’avertissement de possible divulgacheurs)

Un dessinateur de bande dessinée français et sa jeune modèle japonaise se rendent sur l’île d’Enoshima pour une séance de photos et faire des sketches. C’est l’occasion de réminiscer sur leur relation amoureuse. Toutefois, la jeune femme lui annonce qu’elle le quitte pour aller étudier à l’étranger…

Comme elle nous l’apprend dans sa préface, en 2002, Kan Takahama publie des histoires dans la revue alternative Garo et se demande si elle doit continuer dans le manga alternatif ou faire plus dans le commercial. Le concept de “Nouvelle Manga” lancé par Frédéric Boilet l’intrigue et elle invite donc le dessinateur à la rencontrer au Café des Relations Humaines. Ils discutent toute la nuit de décident de collaborer ensemble. Boilet, déjà connu pour L’Épinard de Yukiko, pensait déjà rassembler en un album les illustrations et histoires courtes semi-biographiques inspirées par sa modèle japonaise. Ils ont donc l’idée de créer ensemble une histoire complète qui relira ensemble “tous éléments, un peu comme dans les Mickey Parade d’autrefois.” C’est ainsi que Mariko Parade est né.

Mariko Parade (まり子パラード) a d’abord été publié au Japon chez Ohta Shuppan, en janvier 2003, puis en France chez Casterman, en septembre de la même année. Les éditions espagnoles et anglaises sont parues en 2004 chez Ponent Mon et Fanfare. L’histoire, qui tourne autour des thèmes de l’amour et du chagrin, est assez intéressante. On distingue aisément le style de chacun des artistes (Takahama a un style plus traditionnel alors que Boilet travaille surtout à partir de modèle et de photographies retouchées). Cela permet au public de l’un des artistes de découvrir l’autre. Pour ma part, je n’avait jamais lu du Boilet.

Frédéric Boilet est considéré par certain comme un mangaka. Toutefois, personnellement, je n’aime pas l’utilisation du terme mangaka pour un auteur non-japonais. Pour moi, si un artiste français dessine une histoire au Japon, dans le style japonais, cela reste toute de même de la bande dessinée. Il est donc un auteur de BD, pas un mangaka. Néanmoins, dans ce cas-ci, comme c’est une  collaboration avec une artiste japonaise, on peut considérer l’ouvrage comme un manga.

Chose amusante, il y a de nombreuses années j’ai reçu plusieurs copies de presse de chez Fanfare / Ponent Mon. Comme j’étais surtout intéressé à leur traduction de Jiro Taniguchi j’ai mis tout le reste des mangas reçu de côté, dans le bas d’une tablette, parce que ce n’était pas le genre de manga que j’aimais lire à cette époque. Je les ai redécouvert ce matin par hasard, alors que je termine ce commentaire, pour me rendre compte que dans le tas il y avait une copie de Mariko Parade ! Maintenant mes goûts en manga sont plus éclectiques et j’en suis fort heureux.

Quoiqu’il en soit, même si le style de Mariko Parade est plutôt inégal, c’est un charmant récit qui se lit bien et qu je recommande aux amateurs de Kan Takahama ou de la “Nouvelle Manga”.

Mariko Parade, par Kan Takahama et Frédéric Boilet. Paris: Casterman (Coll. Écriture), septembre 2003. 188 p., 17 x 24 cm, 13.75 € / $C 27.95. ISBN 2-203-39603-2 (9782203396036). Pour lectorat jeune adulte (16+). 

Mariko Parade, by Kan Takahama and Frédéric Boilet. Wisbeck: Fanfare / Ponent Mon, July 2004. 192 p., 6 1/2 x 9 3/8 in., 10.99 € / $US 17.99. ISBN 9788493340919. For young Adult readership (16+). 

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWorldCat ]

© Takahama / Boilet. © Casterman 2003 pour l’édition française. © 2004 Ponent Mon / Fanfare for the English edition.

[ Translate ]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s