Malva sylvestris 

[ iPhone 13 Pro, Parc Frédéric-Back, 2021/10/30]

J’ai déjà parlé de cette fleur en janvier dernier (et même il y a quelques années) mais j’y reviens très brièvement pour signaler mon étonnement d’en voir des spécimens dans le parc qui sont encore splendides aussi tardivement dans la saison. Il faut dire que cette année j’ai noté plusieurs espèces (Achillée, Chicorée, Cosmos, Violette, etc.) qui se sont mises à fleurir à nouveau en octobre! C’est sans doute due au redoux que nous avons connu fin septembre et début octobre qui a étrangement créé de la confusion chez Mère Nature, lui laissant peut-être croire à un second printemps…

La Grande Mauve (aussi appelé Mauve sylvestre et Common / Tall Mallow en anglais) est une plante herbacée bisannuelle qui appartient à la division des Magnoliophyta (ou Angiospermae, i.e. les plante à fleurs), à la classe des Magnoliopsida (ou Dicotyledonae), à l’ordre des Malvales, à la famille des Malvaceae (qui inclus plus de quatre-cent genres divisés en quatre mille espèces très diverses; on y retrouve des genres comme les Abelmoschus [dont le gombo ou okra], les Alcea [dont la Rose trémière], les Althaea [dont la Guimauve], les Durio [dont le durian], les Gossypium [dont le cottonier], les Hibiscus, les Theobroma [dont le cacao], les Tilia [dont le Tilleul] et même les Adansonia [qui comporte huit espèces de Baobab !]), et au genre Malva (qui comprend une soixantaine d’espèces).

La plante est caractérisée par une tige dressée pouvant atteindre de trente à cent-vingt centimètres et par des feuilles crénelées, d’un vert profond, qui sont presque rondes à la base et quintilobées en pointes vers la partie supérieure. Elle fleurit de mai à septembre et offre de belles et grandes fleurs rose-pourpres (de deux ou trois centimètres de diamètre) formées de cinq pétales séparés, échancrés sur le bout et marqués de stries foncés. Elles donnent un fruit sec (schizocarpe) en forme de meule de fromage qui continent des des akènes. Le nom provient du grec (μαλάχη / malákhē / “mou ou amollir”) et fait allusion soit au limbe mou de la plante ou à ses propriétés émollientes. C’est une plante ornementale mais qui est comestible dans sa totalité. Elle peut être consommé “crue en salade, cuite en soupe, en farce ou en ragoût. Elle est riche en sels minéraux, vitamines A, B1, B2 et C, en protéines complètes, en fer et en calcium”. Elle a également un usage médicinal de par ses propriétés anti-inflammatoires. Originaire d’Europe de l’Ouest elle est considérée en Amérique du Nord comme une espèce envahissante. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles)

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.021.300]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s