Les Valentiniens (1)

Valentinianus

La dynastie des Valentiniens débute avec Flavius Valentinianus qui est né en 321 à Cibalae (en Pannonie) et est le fils de Gratianus Funarius, un simple commerçant (vendeur de corde) qui rejoint l’armée sous Constantinus pour devenir protector domesticus, puis tribun et finalement comes (en Afrique et en Bretagne). Il a grandit sur le domaine familiale avec son frère Valens et a reçu un bonne éducation (incluant la littérature et les arts). Il accompagne son père lors de son commandement en Afrique et s’engage dans l’armée à son tour vers la fin des années 330. Il sert sous Constantius II et devient, comme son père, protector domesticus. En 355, il est tribun en Gaule sous les ordres de Julianus et Barbatio mais, blâmé pour une défaite contre les Alamans, il s’installe à Sirmium. C’est là que son épouse Marina Severa lui donne un premier fils, Gratianus, en 359. En 357, il continue son ascension dans l’armée alors qu’il est tribun de cavalerie en Gaule. Sous Julianus, en 362, il est comes et tribun des Cornuti, une unité auxiliaire d’infanterie (Auxilia palatina) et il sert en Mésopotamie durant la campagne contre les Perses Sassanides. Sous Jovianus, il est nommé tribun d’une unité d’élite de la garde palatine, la scholae secundae scutariorum, puis tribun d’un régiment d’infanterie d’élite (Scutarii). 

À la mort de Jovianus, le 17 février 364, un comité de hauts fonctionnaires et d’officiers militaires siégeant à Nicée est chargé de lui désigner un successeur. Après avoir hésité entre plusieurs candidats (dont Salustius qui refusa), leur choix s’arrêta sur Valentinianus, qui avait établi son camps à Ancyra (Ankara). Il est acclamé empereur le 26 février 364 et en mars il nomme son frère Valens comme co-empereur. Comme c’est la tradition, ils se partagent l’empire: Valens veillera sur l’Orient avec Constantinople comme capitale et Valentinianus sera en charge de l’Occident et établira sa capitale à Mediolanum (Milan). 

Malheureusement, comme ce fut souvent le cas à cette époque, son règne n’a été qu’une succession de campagnes militaires défensives. En 367, il déplace sa capitale à Treveris pour se rapprocher de la frontière du Rhin. À l’aide de son général Theodosius Major, il doit défendre successivement la Gaule contre les Alamans (367-372) et les Saxons (370), la Bretagne contre la barbarica conspiratio (une coalition de Pictes, de Scots, de Attacotti et de Saxons) en 368, l’Afrique contre la révolte de Firmus (373-375) et la Pannonie contre les Quades et les Sarmates (375). Suite à une maladie et pour assurer sa succession, en août 367 il proclame son fils Gratianus directement Auguste à Samarobriva (Amiens). En 368, il prends Justina comme seconde épouse et celle-ci lui donnera un autre fils, Valentinianus II, en 371, et trois filles (Aelia Galla, Justa et Grata). Il rétablit la foi chrétienne comme religion officielle mais reste tolérant face au paganisme. Il a été un bon administrateur tant civil que militaire et s’est efforcé d’améliorer la condition des classes les plus pauvres, se rappellant les origines humbles de sa famille. Il aurait toutefois été très cruel dans l’exécution de la discipline et de la justice. Il est mort à Brigetio le 17 novembre 375 d’une crise d’apoplexie durant une séance de négociation avec les envoyés Quades dont ils trouvaient les exigences déraisonnables et enrageantes. Sa succession fut assurée par son frère Valens et ses fils Gratianus et Valentinianus II.

IMG_1475-1478Je n’ai qu’une seule pièce de Valentinianus. C’est un superbe follis / nummus (XF / VF [Extra Fine / Very Fine], AE3, AE [Bronze], 17.5 mm, 1.801 g, payé environ $7, caractérisé par très peu d’usure, une patine brunâtre et quelques petites tâches de vert-de-gris; die-axis: ↑↑). L’avers présente un buste de l’empereur portant un diadème perlé, drapé et cuirassé à droite, avec l’inscription latine D[ominvs] N[oster] VALENTINI-ANVS P[ivs] F[elix] AVG[vstvs] (“Notre Seigneur Valentinianus, Pieux et heureux Auguste”). Le revers illustre une Victoire ailée debout à gauche, tenant une couronne de lauriers et une palme, avec l’inscription latine SECVRITAS – REIPVBLICAE (“la sécurité de la République”), un 𝝘SISCS en exergue (marque de la troisième officine [gamma = trois] de l’atelier de Siscia [SISCS]) avec les lettres D P (superposées) et F dans le champs de part et d’autre (marques de séquences?).

D’après le RIC (Pearce J.W.E., Edited by Mattingly H., Sutherland C.H.V. & Carson R.A.G., The Roman Imperial Coinage vol. IX: Valentinian I – Theodosius I. London: Spink & Son, 1951, pp. 144, 147), cette pièce aurait été frappé par la troisième officine de l’atelier de Siscia entre le 24 août 367 EC et le 17 novembre 375 EC.

Sources: Wikipedia (Valentinianus [FR/EN]), FAC (Valentinianus, palm, Securitas Reipublicae, Victory, wreath), ERIC (Valentinianus); RIC v. IX: 15a (xliv); Online ref.: Google, CoinArchives, CoinArchives, numismatics, WildWinds (text, image). Voir aussi ma fiche.

Ce type de revers exprime encore une fois la volonté de la propagande impériale de se faire rassurante. Ainsi, alors que le danger aux frontières devient plus menaçant, on note une tendance croissante à la vantardise dans la légende des revers de monnaie. Valentinianus utilise deux types de revers en particulier, les Gloria Romanorum (“la Gloire des Romains”) et Securitas Reipublicae (“la Sécurité de l’État”), pour assurer à ses sujets que la gloire des armées romaines enlevait toute cause de peur. Toutefois, malgré les nombreuses victoires que cette pièce peut commémorer (comme la bataille de Solicinium en 368), l’avenir allait démontrer que les frontières étaient encore loin d’être sécuritaires… (RIC, op. cit., p. xl)

La semaine prochaine je vous présente trois autres pièces du type Securitas Reipublicae mais cette fois du co-empereur et frère de Valentinianus, Valens.

Voir l’index des articles de cette chronique.

[ Translate ]

Monnaies anciennes 72

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s