Deutzia x lemoinei 

[ Nikon D3300, Jardin botanique, 2018/06/03 ]

DSC_0513La Deutzia de Lemoine (appelée Lemoine Deutzia en anglais ou ウツギ属 [Utsugi zoku] en japonais) est une espèce de plante qui appartient à la classe des Equisetopsida, à la sous-classe des Magnoliidae, à l’ordre des Cornales, à la famille des Hydrangeaceae (qui comprend un peu plus d’une douzaine de genres où se répartissent une centaine d’espèces) et au genre des Deutzia (qui lui comprends une soixantaine d’espèces). Ce genre, nommé en l’honneur du botaniste hollandais Johann van der Deutz, est originaire d’Asie (à l’Est de l’Himalaya, principalement en Chine, quoi que l’on retrouve une douzaine d’espèces au Japon). Il en existe une grande variété d’hybrides et de cultivars.

C’est un arbuste qui peut atteindre entre un et quatre mètres de hauteur caractérisé par un feuillage caduque composé de feuilles simples avec des tiges courtes, opposées l’une à l’autre et avec des bords dentelés. La moelle des branches disparaît avec la croissance ce qui fait ce celle-ci deviennent creuses. Aux extrémités des branches latérales on retrouve l’inflorescence formée en panicules ou en corymbes composées de nombreuses fleurs généralement blanches (mais aussi parfois roses ou violettes). Les fleurs sont composées de cinq sépales, cinq pétales et, généralement, dix étamines. Le fruit est une capsule sèche contenant de nombreuses petites graines.  Il est plutôt difficile de différencier les espèces car elles ne se distinguent que par de menu détails. 

La Deutzia est surtout cultivée comme plante ornementale. La Deutzia de Lemoine (Deutzia x lemoinei) est un hybride des espèces Deutzia gracilis (Deutzia grêle) et Deutzia parviflora (Deutzia à petites fleurs). Ici il s’agit du cultivar “Compacta”. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles)

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.026]

4 thoughts on “Images du mer-fleuri [002.022.026]

  1. Beaucoup de tes photographies de la biodiversité, par leur clarté, leur qualité et leur pertinence, seraient des ajouts intéressants à la communauté iNaturalist, partenaire de la National Geographic. Permets-moi de t’inviter à jeter un œil au site et à t’y créer un compte « d’observateur ». 😉

    Like

    • Tu trouves? Moi je les trouve plutôt ordinaire. C’est plus la qualité de la caméra de l’iPhone qu’il faut louanger. D’autant plus que j’ai épuisé toutes mes photos prises dans le parc cet été et, comme je n’ai pas mis les pieds ni au jardin botanique ni au festival de la tulipe d’Ottawa depuis… quoi? deux ans?, j’en suis à gratter les fonds de tiroirs numériques pour trouver des images potables que je n’ai pas encore utilisé… Mais, bon, merci. Je vais jeter un coup d’oeil au site.

      Like

    • Beaucoup de mes photos (tant avec la Nikon qu’avec le iPhone) sont un peu floues. Mais je m’améliore… Le problème aussi des fois c’est d’identifier les plantes que je photographie. J’ai aussi développé quelques bons trucs pour ça…

      Like

      • Sur iNaturalist, lorsque tu t’inscris comme simple « observateur », tu fais don de tes photos sans avoir à les identifier. L’IA va faire un préclassement et des membres « identificateurs » vont nommer l’espèce. Tu reçois un courriel quand c’est fait, et une invitation à récidiver.

        J’ai quelques insectes et végétaux qui viennent de mon dernier voyage (pré-COVID) en Amérique centrale et que je ne pouvais parvenir à les identifier… la communauté iNaturalist l’a fait en 48h !

        La communauté cherche toujours à enrichir sa banque de photographies.

        Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s