Les Héraclides (2)

Heraclius (2)

Dans la dernière partie de son règne (pour le début du règne voir l’entrée précédente), Heraclius profite de la paix retrouvée pour stabiliser l’Empire en consolidant son pouvoir et surtout en renflouant les finances par des coupures dans les dépenses. L’Empire est affaibli, surtout dans les Balkans. Pourtant la menace viendra encore une fois de l’Orient… L’Empire sassanide est lui aussi affaibli par la longue guerre et des luttes de pouvoirs internes. Il n’offre donc que peu de résistance quand une nouvelle religion unifie les tribus de la péninsule arabique dès 620, puis sous l’impulsion de leur prophète s’élance à la conquête tant du territoire Perse que Byzantin… La première escarmouche avec les byzantins a lieu à Mu’tah en 629. Après la mort de Muhammad en juin 632 l’offensive musulmane prend de l’ampleur sous la direction de ses successeurs (les quatre commandeurs du califat Rashidun) et ils obtiennent une première victoire à Ajnadayn en juillet 634, puis une autre avec la bataille du Yarmouk en août 636. Impressionné par la progression fulgurante des musulmans, Heraclius bat en retraite et la Syrie, puis la Palestine sont conquise en 637. Même Ctésiphon, plus à l’est, tombe (et le reste de l’Empire Sassanide sera conquit avec la bataille de Nahavand en 642). Après une brève trêve, l’avancée musulmane prend la Mésopotamie en 639, puis, suite à la bataille d’Héliopolis en juillet 640, ce sera le tour de l’Égypte… Profondément affecté par ces défaites, Heraclius s’enferme à Constantinople où il meurt le 11 février 641. 

Son fils (né de la première épouse, Fabia Eudocia) Heraclius Constantinus (connu comme Constantin III en français) lui succède avec son jeune frère (né de la seconde épouse, Martina) Heraclonas comme co-empereur. Toutefois ils ne survivent à leur père que quelques mois puisque le premier meurt en mai et le second en septembre 641. C’est le fils de Heraclius Constantinus, qui porte le même nom que son père (on le nommera Constans II Heraclius pour le distinguer) qui prend la relève à l’âge de onze ans. Il règne pendant vingt-sept ans. Malgré les pressions slave dans les Balkans et musulmane en Orient, il réussit tant bien que mal à maintenir les frontières de l’Empire Byzantin, qui est maintenant réduit à l’Anatolie, une partie de la Grèce et de l’Italie, ainsi que l’Afrique du Nord (moins l’Égypte). Il profite de cette paix relative pour réorganiser l’administration de l’armée et du territoire, qu’il répartie en nouvelles divisions administratives appelées “thèmes”.

La dynastie des Héraclides [EN] se poursuit en septembre 668 avec son fils Constantinus (Constantin IV) qui règne presque dix-sept ans. Il réussit à contenir les Musulmans (malgré que ceux-ci s’attaquent à Constantinople même en 674-78), les Slaves et même les Bulgares. Il règle la question du monothélisme qui divise encore l’Église avec un troisième concile de Constantinople en 680. Son fils Justinianus (Justinien II) lui succède en septembre 685. Malgré des interruptions par deux usurpateurs (Leontius en 695-97 et Tiberius III en 698-705), son règne dure environ seize ans. Quelques succès militaires contre les musulmans lui permettent de relocaliser des slaves en Asie Mineure. Malheureusement, sa politique fiscale brutale et ses violentes répressions pour contrer l’opposition le rendent impopulaire et il est défait, puis exécuter par l’usurpateur Philippicos en décembre 711. C’est la fin des Héraclides et le début de plusieurs années d’instabilité et de chaos

IMG_1622-1628Ma deuxième pièce de monnaie d’Héraclius le représente avec son fils Heraclius Constantinus et sa deuxième épouse, Martina. Il s’agit encore malheureusement d’un follis dans un état assez médiocre (P [Poor], 40 nummi, AE [Bronze], 22 x 22.5 mm (.87 x .89 po), 3.625 g (55.9 gr), payé environ $5 le 1985/01/06, patine brune, usure et rognures considérables; die-axis: ↑↑). L’avers nous présente Heraclius entouré de son fils Heraclius Constantinus (à peine visible, à d.) et de Martina (à g.), tous couronnés, vêtus d’une chlamyde et portant un globe crucigère dans la main droite, sans aucune inscription. Le revers illustre un large “M” (marque de valeur indiquant 40 nummi), surmonté d’une petite croix et de “ANNO”, et avec un “A” ou “𝚫” en dessous (marque d’officine: Alpha = 1 ou Delta = 4), flanqué dans le champ gauche par le monogramme de Heraclius (formé d’un “H” et d’un “R” superposé [#b ou #23]; ici illisible) et dans le champs droit par l’année de règne (possiblement X / 𝛓 / II sur trois lignes, pour la 18e année) et avec un “CON” en exergue (marque de l’atelier de Constantinople).

Ces informations (confirmées par WROTH, W. Catalogue of the Imperial Byzantine Coins in the BM, v. 1: pp. xxiv-xxvii, 208; et GRIERSON, Philip. Catalogue of the Byzantine Coins in the Dumbarton Oaks Collection and in the Whittemore Collection: Vol. 2, Part 1:  Phocas and Heraclius 602-641. Washington DC: Dumbarton Oaks Research Library & Collections, 1993. pp. 106-110, 226-228, 292-294) nous indiquent que ce follis a été frappée par la première ou la quatrième officine de l’atelier de Constantinople vers 624-629 EC (les années de règne quinze à dix-neuf — car c’est la seule période, dites “Class 4”, où ce type de revers a été frappé avec le “ANNO” sur le dessus — par contre, s’il s’agit bien de la dix-huitième année de règne, alors on pourrait la dater plus précisément en 627-628 EC).

Sources: Wikipedia (Heraclius [FR/EN], Heraclius Constantinus [FR/EN], Martina [FR/EN]);  IBC: 192-193; DOC 2.1: 102a/c; Réf. online: Google, acsearch, acsearch, CGBFR, CoinArchives, CoinProject, CoinTalk, FAC (01, 02, 03), MA-Shops, vcoins, WildWinds (text, image). Voir aussi ma fiche.

La semaine prochaine nous faisons un saut jusqu’à la dynastie macédonienne avec une pièce de Basileius II.

Voir l’index des articles de cette chronique.

[ Translate ]

Monnaies anciennes 81

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s