Un assassin à New York

AssassinAnewYork-cov“Benkei, mystérieux expatrié japonais à l’apparence débonnaire, s’est établi à New York en tant qu’artiste-peintre. Mais à l’ombre des gratte-ciels, il a aussi fait de la vengeance son fonds de commerce. Déterrant les secrets les plus sordides dissimulés par ses “clients”, ce personnage mutique n’a pas son pareil pour guérir les vieilles blessures, contrat après contrat… Froidement et définitivement.”

[Texte du site de l’éditeur et de la couverture arrière]

(Attention, lire l’avertissement de possible divulgacheurs)

AssassinAnewYork-p005

Page 5

Un assassin à New York (N.Y.の弁慶 / N.Y. no Benkei / lit. “Benkei à New York”) est un manga seinen écrit par Jinpachi Mōri et illustré par Jirō Taniguchi. Il a d’abord été sérialisé dans le périodique de prépublication Big Comic Original Zôkan entre 1991 et 1996 avant d’être compilé en un volume chez Shōgakukan. Il a été traduit en anglais chez Via Media où il a d’abord été sérialisé dans le magazine Pulp en 2000, puis publié en un volume en 2001. Il a également été traduit en français chez Pika Édition. 

AssassinAnewYork-p060

Page 60

Le manga rassemble sept courts récits qui racontent la vie d’un artiste japonais spécialisé dans la reproduction de faux qui s’est établit à New York mais qui travaille secrètement comme tueur à gages. Dans “Haggis” Benkei se fait “l’entremetteur de vengeance” pour le fils d’une femme qui a été tué dans un accident de voiture provoqué par un homme qui chercher à fuir son service militaire au Vietnam. Dans “Hook” il exécute la vengeance d’une mère dont le fils a été tué sur un bateau de pêche. Dans “Throw Back” il affronte un tueur professionnel. Dans “The Cry” il se retrouve au milieu d’une guerre de gang qui tourne autour d’un faux de Munch. Dans “Sword Fish” il peint pour un parrain de la mafia sicilienne qui veut cacher son butin à ses successeurs. Dans “Neck Lace” il exécute la vengeance d’une homme qui a été rejeté par une femme. Dans “A Basement” il venge une architecte qui a été assassiné par son mari…

On a tendance à l’oublier mais, avant de faire des mangas sur la nature ou les déambulations zen, Taniguchi a aussi fait des mangas d’action. Son art à cette époque n’était pas aussi raffiné que durant ses dernières années mais son dessin demeure quand même très agréable et sait bien rendre les scènes de violence. De plus, Mōri n’a plus a prouver qu’il est un scénariste de talent (j’avais bien apprécié son 地の子 / Tsuchi no ko / Les fils de la Terre publié chez Delcourt) et Un assassin à New York ne fait pas exception car le récit est bien mené et captivant. Un très bon manga à lire pour découvrir une autre facette de Taniguchi…

Un assassin à New York, par Jinpachi Mōri (scénario) et Jirō Taniguchi (dessin). Vanves: Pika Edition (Coll. Pika Graphic), octobre 2021. 224 pages, 17.5 x 24.0 cm, 16.00 € / $27.95 CDN, ISBN 9782811662851. Pour un lectorat adolescent (14+). stars-3-5

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonGoodreadsGoogleNelliganWikipediaWorldCat ]

© 1996 Jinpachi Mori • Papier / Jiro Taniguchi. All Rights reserved.

 

[ Translate ]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s