Yawara ! #6

Yawara-6-cov“Depuis toute petite, Yawara Inokuma a été entraînée par son grand-père Jigorô Inokuma, un champion de judo, qui voit en elle une future star de la discipline. Il a été annoncé que les JO de Barcelone accueilleraient enfin la discipline féminine dans la compétition. Jigorô rêve donc de faire de sa petite-fille la première championne olympique féminine de judo. Mais contrairement aux attentes de son aïeul, la jeune fille ne rêve que de mode, d’amour, d’idol… Bref, elle n’aspire qu’à une vie d’adolescente ordinaire, loin des entraînements et des compétitions. Mais c’est sans compter son talent inné pour le judo, que son entourage ne lui permettra pas d’oublier…!”

[Texte du site de l’éditeur; voir aussi la couverture arrière]

(Attention, lire l’avertissement de possible divulgacheurs)

Yawara! (やわら!) est une oeuvre de jeunesse de l’excellent mangaka Naoki Urusawa. Elle a originalement été publié entre avril 1987 et octobre 1993 dans l’hebdomadaire seinen Big Comic Spirits, puis compilé en vingt-neuf volumes (tankōbon) chez Shōgakukan. En 1998-99, il y a eut une réédition en format plus petit (bunkoban) de dix-neuf volumes, puis une “collector edition” (Kanzenban) de vingt volumes en 2013-15. C’est cette dernière édition qui est présentement publiée en français chez Big Kana. Il y a neuf volumes de paru jusqu’à maintenant, le dixième étant annoncé pour la fin novembre 2022 et les suivants pour janvier et avril 2023. J’ai déjà commenté le premier, le second, le troisième, le quatrième et le cinquième volumes.  

Yawara-6-p004

T. 6, p. 4

Dans ce volume, Yawara participe au championnat national qui doit déterminer les candidats qui participerons aux jeux olympiques. Sayaka, qui s’est blessé à la cheville, ne peut pas affronté Yawara et c’est cette dernière qui remporte le championnat. Jigorô réussit à convaincre le président du comité olympique d’inclure le judo “toute catégorie” dans les compétitions. Ainsi, Yawara est sélectionnée pour la compétition “toute catégorie” et Sayaka pour la catégorie des moins de 48 kg. Dans les semaines qui précèdent les olympiques plusieurs athlètes viennent s’entrainer au Japon ce qui permet à Yawara de les rencontrer. Elle apprend que son père, qui a mystérieusement disparu depuis de nombreuses années, serait à  Séoul. Bientôt, la compétition des 24e jeux olympiques débute. Les adversaires de Yawara seront principalement la canadienne Jody Rockwell, la belge Berckens et la russe Tereshkova. Dans les moins de 48 kg, Sayaka perds son match contre la coréenne Kim Yeounsuk et est éliminé! Berckens, Yawara, Rockwell et Tereshkova éliminent leurs premiers adversaires sans difficulté. Et maintenant, Yawara doit affronter Berckens! C’est un volume qui offre beaucoup plus d’action qu’à l’habitude mais tout de même avec quelques interludes dramatiques ou humoristiques…

Yarawa! est  une comédie romantique de sport qui offre un beau style de manga classique et un récit à la fois captivant et amusant, parsemé de (controversés) clins-d’oeil coquins. Cela en fait une lecture agréable et distrayante. Vivement la suite!

Yawara t. 6, par Naoki Urasawa. Bruxelles: Kana (Coll. Big Kana), novembre 2021. 298 pages, B&W (22 pages en “couleurs”), 14.8 x 21 cm, 15.50 € / $C 26.95, ISBN 978-2-5050-8652-9, Pour un lectorat adolescent (12+). stars-3-0

Lire aussi mes commentaire sur les volumes précédents.

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonGoodreadsGoogleNelliganWikipediaWorldCat ]

© 2014 Naoki Urasawa / Studio Nuts. All right reserved. © Kana (Dargaud-Lombard) 2021 pour l’édition française.  

[ Translate ]