Regret de l’hiver d’antan

9h du matin et il n’y a pas un trottoir de mon quartier de St-Michel de nettoyé. Le trottoir avait 6 à 8 po de neige sans compter les bancs de neige créés par les idiots qui dégagent leur voiture en mettant tout sur le trottoir! J’ai du marcher dans la rue pour me rendre à l’autobus… Même chose en arrivant au travail dans le quartier de Parc-Extension (sauf en sortant du métro, bien sûr, puisque c’est en face de la mairie d’arrondissement!). À chaque fois que je me « plante » en glissant sur une plaque de glace couverte d’une généreuse couche de neige je maudis nos charmantes mairesses (et ça me met en beau fumagalli!). Damn you, VSP !!

Il me semble que c’était beaucoup mieux déneigé par les années passées. Même le parc Frederic-Back était mieux déneigé qu’il l’est maintenant — en fin de semaine, avant la tempête, les sentiers du parc étaient impraticables (sauf pour ceux en ski de fonds ou raquettes)! Je viens de recevoir mon compte de taxes et il me semble qu’avec une augmentation de taxes je pourrais m’attendre à de meilleurs services…

[ Translate ]

Animeland #224

224-coverLa nostalgie n’aura jamais autant été d’actualité ! Cowboy Bebop, une des plus grandes séries animées, fête ses 20 ans cette année ! Retrouvez dans le magazine un dossier spécial consacré à ses créateurs, interviewés pour l’occasion.

Retrouvez aussi notre dossier éco, cette fois consacré aux fan-arts (et à leur business !), un dossier anime dédié à Monogatari, la rubrique pop-corn et ses reviews de films (Flavor of Youth, My Hero Academia: Two Heroes, Bungo Stray Dogs: Dead Apple…), les chroniques anime et manga, la suite de notre dossier manga consacré à L’Attaque des Titans, la review du jeu vidéo Octopath, notre rubrique Portrait de voix…

J’avais planifié de commenter AnimeLand régulièrement mais je me suis retrouvé assez occupé (et la bibliothèque où je le lis ne le reçoit pas toujours de façon très assidue — si j’avais un service de presse comme dans le bon vieux temps cela serait tellement plus simple!). Alors quand un nouveau numéro paraissait, je retournais simplement celui qui trainait sur le coin de mon bureau sans l’avoir commenté. J’ai donc passé quatre numéros sans les commenter. Toutefois, quand j’ai vu ce numéro “Double” (148 pages au lieu de 116, et dans un format légèrement plus grand) je me suis dis qu’il fallait absolument que j’en parle. Alors voilà…

D’abord, il faut rappeler que AnimeLand est sans conteste le meilleur magazine d’information (en dehors du Japon, bien sûr) sur l’anime et le manga (qui sont couvert en part égale, avec un peu d’espace consacré au cinéma, aux jeux vidéos et à la paraphernalia, i.e. figurines, modèles réduits, etc.). Que ce soit tant pour ses informations (voir leur fil de nouvelle sur le site internet: anime et manga), leur dossiers, interviews ou critiques, ce magazine demeure une lecture incontournable pour tout les fans qui se respecte.

Dans ce numéro (pour les détails voir le sommaire du numéro sur le site du magazine) j’ai été tout particulièrement intéressé à la sélection de séries télé de la rédaction (je note Holmes of Kyoto, une série de 12 épisodes sur Crunchyroll où le personnage et son assistante font des enquêtes) ainsi que sa sélection de mangas récents (je note La fille du temple aux chats [Makoto Ojiro, Soleil], Les montagnes hallucinées [Gô Tanabe adaptant H.P. Lovecraft!, Ki-oon], Le vieil homme et son chat [Nekkomaki, Casterman] et la réédition de La vie de Bouddha [Osamu Tezuka, Delcourt/Tonkam]), un article de huit pages sur la saga Monogatari, une série d’articles et d’interview qui célèbrent les 20 ans de Cowboy Bepop, un article sur Visions d’Escaflowne, un très intéressant article sur la dernière étape de production d’une animation: le compositing, un petit article sur Noise — le plus récent manga de Tetsuya Tsutsui chez Ki-oon, un article sur le mangaka Kenji Tsuruta (Spirit of Wonder, Emanon, L’Île errante), et un article sur Le signe des rêves de Naoki Urasawa.

Il y a tant de choses à découvrir dans un seul numéro d’AnimeLand! C’est beaucoup de petits sujets (une ou deux pages) ce qui me donne l’impression que les articles sont toujours trop courts… J’aimerais bien de temps en temps voir de véritable articles de fond avec analyse, présentation des personnages, synopsis des épisodes, interview avec le directeur, etc.

Dans un magazine comme AnimeLand, quand on a soif de découverte, même les publicités peuvent être une source d’information. J’ai ainsi appris qu’AnimeLand, en partenariat avec les éditions Ynnis, sortait le livre 100 Films d’animation japonais, un répertoire des films les plus marquants et qui constituera sans aucun doute une des rares références en français sur ce genre (208 pages, 29,90 €, paru en Octobre). Avec le même partenariat, le magazine a aussi annoncé la parution de Quiz Animeland, un jeu questionnaire qui permettra au amateurs de tester leurs connaissances manga et anime en 500 questions, divisées en cinq rubriques: manga, film, anime, classique et expert (14,95 €, novembre 2018). 

Je crois qu’AnimeLand a bien compris qu’une publication périodique ne peut être que marginalement profitable et que pour survivre il faut multiplier le plus possible les publications parallèles (c’est ce que j’avais l’intention de faire avec PA…). Depuis longtemps déjà, l’équipe du magazine produit de nombreux numéros spéciaux (AnimeLand X-Tra) et Hors-Série (dont le plus récent, dédié au mangas, passe en revue l’année 2018 en mangas) — que ma bibliothèque ne reçoit malheureusement pas! Depuis quelques années, ils ont aussi produits de nombreux livres (consacrés aux studios Disney ou Ghibli, au 30ème anniversaire du Club Dorothée ou au centenaire de l’animation Japonaise (que j’ai déjà commenté), ou encore à la culture japonaise (son quotidien, ses “stars”). Ces ouvrages ne sont toutefois pas toujours facile à trouver outre atlantique (encore une fois, des services de presse seraient appréciés!)…

Finalement, on ne s’ennui jamais avec AnimeLand. Et je suis impatient de voir le prochain numéro dédié à Gunnm (Battle Angel Alita) et Mirai, Ma Petite Soeur.

AnimeLand #224 — Octobre/Novembre 2018 [Collectif dirigé par Émilie Jollois et Christopher Macdonald]. Paris, AM Media Network, septembre 2018. 148 p. 12.00 € / C$18.40. ISSN 1148-0807. Lectorat adolescent (12+). stars-3-5

Pour plus d’information vous pouvez aussi consulter les sites suivants:

[ Amazon — Biblio — Goodreads — Wikipedia — WorldCat ]

Voir aussi mes commentaires sur des numéros précédents:

/  #217-218-219  /  #216  /  #214-215  /  #209  /  etc.  /

[ Translate ]

Découverte: Gastrono Geek

GastronoGeek-covJe n’écris pas souvent sur la bouffe ou les livres de cuisine mais cela m’est quand même arrivé quelques fois. Bien sûr je ne suis pas du genre à lire ce type d’ouvrage d’une couverture à l’autre mais quand un sujet attire ma curiosité je suis prêt à feuilleter n’importe quel genre de livre pour vous le commenter.

Dans ce cas-ci, il s’agit de “42 recettes créatives et gourmandes autour de 15 thèmes incontournables de la culture geek. De Harry Potter à Star Wars, en passant par Dragon Ball, un hommage gastronomique à des références cultes et une série d’énigmes pour tester vos connaissances geek.” (Voir la couverture arrière)

Je remarque d’abord la très belle présentation de l’ouvrage, qui est plein de photos et d’illustrations, le tout emballé dans une charmante reliure. C’est donc un beau livre pour la cuisine ou la table de chevet. Le livre est divisé en cinq catégories (sci-fi, fantasy, mangas, horreur/fantastique et comics) et pour chacune d’entre elle il nous offre une aventure culinaire dans l’univers de trois mondes différents (tiré du cinéma, de la littérature ou de la bande dessinée), avec des recettes pour un repas complet (entrée, plat principal et dessert). Et c’est plus qu’un livre de recettes puisqu’on y retrouve des jeux et des énigmes. Tout cela est complété par la liste des ustensiles nécessaires, l’index des ingrédients, l’index des recettes, des lexiques et quelques astuces.

Il s’agit bien sûr ici non pas d’offrir des recettes imaginaires mais plutôt d’adapter des recettes existantes avec des ingrédients et une présentation inspirés par des sujets de l’imaginaire. Le résultat peut être parfois assez saisissant, comme le dessert L’Oeil de Sauron! Je ne cuisine pas beaucoup mais toutes ces recettes me semblent un peu compliquées. Ce n’est probablement pas un problème pour les cuistots sérieux mais cela pourrait être un peu rébarbatif pour les simples amateurs (quoique les recettes ont une cote de difficulté). Cela à l’air néanmoins très appétissant!

GastronoGeek-OeildeSauron

p. 44-45: L’oeil de Sauron (Sabayon à la pulpe d’orange et chocolat noir)

Gastrono Geek m’apparait donc comme une simple curiosité, une gâterie au service de la nostalgie geek, qui mérite tout de même un regard si les mondes de l’imaginaire et la cuisine vous intéresse. 

Ce n’est pas un livre unique puisqu’il s’agit d’une série où l’on retrouve aussi Geek & Pastry Gastrono Geek, Gastrono Geek: Dessins Animés, Le livre des potions, Codex Culinaire Assassin’s Creed, Les banquets d’Astérix, Gastrono Geek: Séries Cultes, et même Manuel de la Confrérie Assassin’s Creed ou Le Geek Touristique. Il y en a donc pour tout les goûts (toutefois les deux derniers ne sont pas des livres de cuisine mais des guides)! Thibaud Villanova ajoute de nouvelles recettes régulièrement sur son site officiel: gastronogeek.com (en fait une chaine video Youtube). 

Gastrono Geek, par Thibaud Villanova et Maxime Léonard. Paris: Hachette Pratique (Coll. CQFD), septembre 2014. 144 pages, 21.7 x 29.6 cm, 22,50 € / C$ 42.95, ISBN 978-2-01-231832-8. Pour public de tout âge. Voir la bande-annonce et un extrait. stars-3-0

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWorldCat ]

[ Translate ]

Vous trouverez aussi la liste de toutes les recettes après le saut de page >>

Continue reading

Deadpool 2

6252772_sa.jpg;maxHeight=640;maxWidth=550It was unavoidable: the bad guys kill his girlfriend. The anti-superhero tries to redeem himself to be worthy of her but he remains a jerk. It offers the usual thin story (this time about family and friendship), senseless violence and teenage humour, but even worse than the first movie. Although it IS amusing to see the Marvel universe NOT taken seriously. It was a success at the box office (earning seven times its cost) and it got a surprising rating of 7.8 on IMDb and 85% on Rotten Tomatoes! Again, it’s mostly the performance of Ryan Reynolds that sustain the film. For myself, I would say that it was an entertaining movie but only if you are a hardcore fan (which I’m not). stars-2-0

To learn more about this title you can consult the following web sites:

[ AmazonBiblioGoogleIMDbOfficial WikipediaYoutube ]

[ Traduire ]

Capsules