Pline, vol. 5

Pline-v5-covDans le tome précédent : A Rome, la folie croissante de Néron semble laisser toute latitude à Poppée. De son côté, Pline, après le tremblement de terre qui a ravagé Pompéi, fait la connaissance d’un mystérieux voyageur revenu de lointaines contrées.

Plus que jamais assoiffé de connaissance, Pline comprend que les écrits de ses contemporains ou des auteurs du passé ne lui suffiront pas. L’heure du départ a sonné, cap vers l’Afrique !

Pline-v5p019Pline écoute les récits de Larcius (fils d’un négociant en vin de Pompéi qui a beaucoup voyagé) et cela lui donne l’appétit de faire ses propres voyages de découvertes. Pline, Euclès et Félix raccompagnent donc Larcius à Pompéi afin de voir comment la situation y a évolué. La reconstruction de la ville se fait de façon inégale, au gré des besoins de la politique et des moyens financiers des habitants. Ils retrouvent l’ingénieure Mirabela et font la rencontre de Aselina Eumachia, une riche et influente commerçante de la laine. Sur l’un de ses bateau, à Naples, ils prennent la mer sur la Mare Nostrum en direction de l’Afrique!

Après une tempête, ils rencontrent l’épave d’un navire attaqué par des pirates. Le seul survivant est un enfant très doué pour la navigation et son corbeau. Les vents ont fait dériver leur navire vers les Iles Éoliennes. Ils font escale à Strongyle pour attendre que se calment les vents et charger un cargaison d’obsidienne mais l’équipage les abandonne sur l’île! Le Stromboli choisit ce moment pour faire éruption et Pline désir observer le phénomène en détail et de près. Il constate que les volcans forment une ligne du sud vers le nord, de l’Etna au Vésuve en passant par Vulcano et Stromboli. Il remarque aussi que l’éruption du Stromboli est différente de celle de l’Etna qu’il a observé précédemment…

Avec ce cinquième volume, il me semble que l’action commence vraiment alors que Pline décide de se lancer dans l’aventure. Il est surtout amusant de constater que le destin de Pline est décidément marqué par les volcans: l’Etna, puis le Vésuve, et maintenant le Stromboli! Réussiront-ils tous à survivre à cette éruption et s’échapper de cette île volcanique? C’est ce que nous saurons dans le volume six, qui vient tout juste de paraître en Europe!

Ce manga historique demeure tout aussi fascinant. Le récit est bien mené et capte notre attention alors que Mari Yamazaki et  Tori Miki nous font découvrir de nombreux aspects de la société romaine: géographie, politique, architecture, commerce, etc., sans oublier quelques anecdotes d’histoire naturelle! Le travail des deux artistes nous offre un graphisme toujours aussi beau et détaillé, et qui gagne même en assurance. Un très bon manga historique qui s’avère une lecture à la fois agréable et instructive. Vivement recommandé!

Pline, vol. 5: Sous les vents d’Éole, par Mari Yamazaki et Tori Miki. Paris: Casterman (Coll. Sakka), Jan. 2018. 200 pg, 13.4 x 18 cm, 8,45 € / $15.95 Can (ePub/PDF: 5,99 €), ISBN: 978-2-2031-5359-2. Pour lectorat adolescent (14+). Voir couverture arrière. stars-3-5

[ AmazonBiblioCastermanGoodreadsGoogleWikipediaWorldcat ]

Pline © 2015-2016 Mari Yamazaki, Tori Miki. © 2017 Casterman pour la traduction française.

Voir mes commentaires sur les volumes précédents:

[ Translate ]

Capsules

Ad Astra, vol. 4-5

“Bravoure, complots et stratégie… Plongez au coeur des batailles qui opposèrent les légendaires Hannibal et Scipion !”

AdAstra-v04-cov“Fabius parvient à attirer Hannibal près de Capoue, dans la plaine de Campanie, où les troupes romaines l’attendent de pied ferme. Hélas, son plan est réduit à néant lorsque son maître de cavalerie, lassé par sa stratégie d’usure, contrevient à ses ordres : grâce à une nouvelle ruse, les Carthaginois réussissent à briser l’encerclement romain.”

“Le dictateur perd donc la confiance du sénat et voit ses pouvoirs transférés à Minucius, qui contre toute attente vient de l’emporter sur un détachement ennemi ! Enivré par sa victoire, le guerrier se lance à la poursuite d’Hannibal à la tête de deux légions, mais se retrouve bien vite en difficulté… Et si tout cela faisait partie du plan du monstre de Carthage ?” [Texte de la couverture arrière]

Ad Astra: Scipion l’Africain & Hannibal Barca (アド・アストラ -スキピオとハンニバル- / Ad Astra – Scipio to Hannibal) est un manga seinen historique par Mihachi KAGANO (dont c’est le premier titre) qui raconte les faits saillants de la deuxième guerre punique qui opposa Rome et Carthage. Il a été prépublié dans le magazine Ultra Jump (entre mars 2011 et février 2018), puis compilé en treize volumes chez Shūeisha. La version française paraît chez Ki-oon. J’en ai déjà commenté les trois premiers volumes.

AdAstra-v04p153

page 153

Dans le volume quatre, avec maintenant le support su Sénat, Minucius décide d’attaquer avec tous ses hommes les troupes d’Hannibal qui semblent prendre position sur une colline. Mais c’est évidemment une embuscade et des soldats carthaginois sortent de derrière chaque rocher ou crevasse, alors que les frondeurs bombardent les romains du haut de la colline. Trop fier, Minucius refuse de sonner la retraite. Il est blessé par Giscon en combat singulier. Il y aurait laissé la vie si Hannibal n’avait pas retraité à l’arrivée des renforts de Fabius, que Scipion avait convaincu d’intervenir. De retour à Rome, Scipion sauve sa jeune fiancée Aemilia qui est prise à partie par la foule car son père, Aemilius, se présente au Consulat en même temps que Varron.

AdAstra-v05-cov“À Gerunium, Minucius paie au prix fort son entêtement : ses troupes sont décimées, et lui-même n’échappe à la mort que de justesse grâce à l’intervention de Fabius ! Ultime humiliation pour le guerrier, son combat contre Giscon lui coûte deux doigts de la main droite.”

“Mais sa dictature, tout comme celle de Fabius, touche à sa fin. Après une campagne acharnée, c’est Varron qui est nommé consul, aux côtés d’Aemilius ! Et le nouveau chef des armées compte bien écraser l’ennemi par le nombre. C’est donc 86 000 soldats qu’il envoie contre Hannibal dans la plaine de Cannes, théâtre d’une des plus grandes batailles de l’histoire…” [Texte de la couverture arrière]

AdAstra-v05p013

page 13

Dans le cinquième volume, Varron est élu premier Consul et promet de lancer une armée de quatre-vingt-six-mille hommes contre Hannibal. Fabius compte sur Aemilius, élu second Consul, pour tempérer l’audace de Varron. Les deux armées convergent vers la plaine de Cannes pour ce qui deviendra l’une des batailles majeures et décisive de la guerre. Malgré son infériorité numérique (seulement cinquante-mille hommes), Hannibal profite de son avantage tactique et attaque en premier. Grâce à sa fine stratégie il réussi à prendre l’armée romaine en tenaille!

Ad Astra est le manga parfait pour les amateurs d’histoire et de la Rome Antique. Il nous donne une vue intéressante de la politique et des stratégies militaires de l’époque, tout en nous donnant un récit captivant des intrigues et des sentiments qui opposent et rattachent les personnages.

Le style graphique de Kagano est clair et précis, souvent très détaillé, et même si il dépeint bien les scènes d’action et de combat, il me semble toutefois que le dessin est statique et manque un peu de vie.

Un manga très beau et passionnant, mais qui étire le récit un peu trop. Cependant, j’ai quand même hâte de lire la suite: plus que huit volumes (si l’on compte le treizième et dernier tome qui paraîtra en France en novembre 2018) avant d’en découvrir le dénouement!

Ad Astra: Scipion L’Africain & Hannibal Barca Vol. 4, par Mihachi KAGANO. Paris: Ki-oon,  décembre 2014. 178 pages, 13 x 18 cm, 7,90 € / $16.98 Can. ISBN 978-2-35592-752-2. Pour un lectorat adolescent (14 ans et plus). stars-3-0

Ad Astra: Scipion L’Africain & Hannibal Barca Vol. 5, par Mihachi KAGANO. Paris: Ki-oon, mars 2015. 178 pages, 13 x 18 cm, 7,90 € / $16.98 Can. ISBN 978-2-35592-797-3. Pour un lectorat adolescent (14 ans et plus). stars-3-0

[ AmazonBiblioGoodreadsWikipediaWorldCatYoutube ]

Ad Astra Publius Cornelius Scipio Africanus Major & Hannibal Barca © 2011 by Mihachi Kagano / SHUEISHA Inc.

[ Translate ]

Isabella Bird: Femme Exploratrice, vol. 1-2

IsabellaBird-v1-cov“À la fin du XIXe siècle, le Japon s’ouvre au monde et s’occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l’archipel… Le voyage s’annonce long et difficile, mais rien n’arrête la pétillante jeune femme !

Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu’elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !

Lancez-vous à la découverte d’un Japon traditionnel désormais disparu à travers les yeux de l’intrépide Isabella Bird ! Basé sur les écrits réels de l’aventurière, Isabella Bird, femme exploratrice est un récit passionnant sur la rencontre de deux mondes, dessiné avec un rare souci du détail par Taiga Sassa, nouveau talent prometteur !”

[ Texte du site de l’éditeur; voir aussi la couverture arrière ]

Comme je l’ai déjà mentionné lorsque j’ai introduit ce manga, Isabella Bird, femme exploratrice (ふしぎの国のバード / Fushigi no Kuni no bādo [Bird] / littéralement: “Bird au pays des merveilles”) nous offre le récit de voyage de la célèbre exploratrice britannique au Japon du début de l’ère Meiji. Ce manga historique a d’abord été publié en feuilletons dans le magazine Harta de Enterbrain. Jusqu’à maintenant il a été compilé en quatre volumes (le dernier en date étant paru en novembre 2017). La version française est publiée par Ki-oon et trois volumes sont paru jusqu’à maintenant (le quatrième devrait paraître en août 2018).

L’auteur, dont c’est le premier manga publié, a basé son récit sur l’ouvrage Unbeaten Tracks in Japan (1880) qui rassemble la correspondance d’Isabella Bird avec sa soeur Henrietta durant son périple au Japon.

Continuez après le saut de page >>

Continue reading

Les chats du Louvre, vol. 1-2

“Avec Amer béton, ou, plus récemment la série Sunny, Matsumoto a développé un univers poétique et onirique très personnel. Avec Les Chats du Louvre, il nous invite à découvrir les véritables habitants du musée qui veillent sur ce lieu et ses oeuvres depuis l’origine, de drôles de chats qui changent d’apparence la nuit…”

ChatsDuLouvre-v01-cov“Lors d’une de ses visites guidées, Cécile aperçoit dans les allées du musée du Louvre un petit chaton blanc qui semble écouter ses commentaires. Quand elle en parle à son collègue, celui-ci ne la croit pas. Monsieur Marcel est gardien de nuit depuis des années. Sa famille travaille au Louvre depuis des générations. Ce soir, il forme Patrick, une jeune recrue. Très vite, il s’éloigne du circuit habituel pour emprunter le chemin des combles. Là haut, Patrick découvre des chats. Marcel vient les nourrir et explique à son jeune collègue que ces chats ont toujours habité au Louvre. Ils étaient là déjà à l’époque où le Louvre n’était qu’un château. Une fois les gardiens partis, les chats se mettent à parler. Il y a Barbe-bleue, Myosotis, Dent-de-scie, et le petit chat blanc, c’est Flocon. On raconte qu’il est spécial, ce serait un « passe-tableau »… mais qu’est-ce qu’un passe-tableau ?”

[ Texte du site de l’éditeur ]

Continuer après le saut de page >>
Continue reading

Crapule

Crapule-cov“Crapule est un petit chat noir, maigre, aux yeux jaunes et globuleux. Dans son appartement vit aussi une jeune humaine célibataire et citadine. Ensemble, ils vont vivre de merveilleux moments insignifiants.”

[ Texte de la couverture arrière; voir aussi le site de l’éditeur ]

J’ai une collègue qui me recommande souvent des histoires de chats. Voici l’une de ses suggestions…

Crapule-p007Crapule est une bande-dessinée européenne de petit format (6 1/2 x 8 po) en deux couleurs (noir et bleu pâle) qui nous offre cent-vint-cinq petites histoires en quatre cases mettant en scène un chaton timide et malicieux. S’étant fait donner par sa mère le chaton de sa voisine décédée, une jeune citadine célibataire doit donc prendre soins dudit chaton pertinemment nommé Crapule. Il est capricieux dans sa nourriture, fait de nombreux dégâts, il est blessant, empêche sa nouvelle propriétaire de bien dormir, etc., mais il peut être aussi rigolo et, à l’occasion, adorable. Alors qu’il court partout dans l’appartement, elle s’exclame “J’appelle qui? Un vétérinaire ou un exorciste?” Enfin, si vous avez un chat, vous comprendrez.

Les BDs avec des anecdotes de chats sont plutôt nombreuses (le manga Chi, le web comic Simon’s Cat, ou la BD québécoise L’ostie d’chat pour ne nommer que ceux là) et celle-ci ne se distingue pas vraiment par son originalité. Par contre, si le dessin est relativement simple, il est très expressif et le récit est tout de même amusant et parfois attendrissant. À lire pour les amateurs de chats.

Crapule, par Jean-Luc Deglin. Paris: Dupuis, novembre 2017. 128 pages, 20.8 x 16.7 cm, 14,50 €  / $25.95 Can (ePub / PDF $19.99 Can). ISBN 978-2-8001-7400-6. Pour lectorat jeune (6+). Extraits disponible sur le site de l’éditeur. stars-3-0

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWorldCat ]

© Dupuis 2017. Touts droits réservés.

[ Translate ]

Un “nouveau” Taniguchi chez Pika en Mai

bluecorner-cov“Reggae est un boxeur mystérieux et mutique qui a débuté sa carrière un jour d’avril 1975 en poids légers et qui, depuis, traîne sa carcasse sur les rings de seconde zone. Pour son 33e match, il perd une nouvelle fois par K.-O., mais ce soir-là, le hasard a placé dans la salle Mister Dangelo, ancien champion du monde en poids mi-lourds, et aujourd’hui organisateur de rencontres. Ce dernier voit alors en Reggae un boxeur hors normes, doté d’un coup de poing exceptionnel. Il décide donc d’acheter le contrat de Reggae à son club actuel pour pouvoir le placer sur des rings plus prestigieux, avec des primes bien plus importantes…” [Texte du site de l’éditeur]

bluecorner_cov-voPublié au Japon sous le titre Combattant Bleu (青の戦士 / Ao no Senshi / Blue Fighter) par Futabasha en mars 1982, Blue Corner est illustré par Jiro Taniguchi et écrit par Caribu Marley (pseudonyme de Tsuchiya Garon surtout connu pour avoir scénarisé Old Boy, illustré par Nobuaki Minegishi). Cette oeuvre de jeunesse de Taniguchi nous offre un manga seinen de sport, bien documenté et dédié au monde de la boxe — un sujet un peu similaire à Garôden qu’il publiera dix ans plus tard et qui était, lui, consacré à la lutte. Car bien avant de produire ses manga consacrés à la nature (Blanco, Le Sommet des dieux, L’Homme de la Toundra, Seton) ou encore à la réminescence et à la déambulation introspective (Le journal de mon père, Le Gourmet solitaire, Quartier lointain, Le promeneur), Taniguchi a eut une période où il a dessiné des manga d’action, empreint de violence (Trouble is my business, Tokyo Killers, Garôden). Sa mort en février 2017 nous prive de nouvelles oeuvres, mais heureusement des éditeurs comme Pika continue de traduire ses vieilles productions.

Dans ce manga, Taniguchi dépeint les coulisses de la boxe à travers l’histoire de Reggae, un combattant taciturne qui connait peu de succès jusqu’à ce que le hasard mette sur sa route un promoteur qui voit en lui un nouveau champion. Blue Corner paraîtra en France le 9 mai dans la série “Action” de la collection Pika Graphic. C’est certainement à lire, car il existe encore très peu de manga d’action de Taniguchi qui ont été traduit.

Blue Corner, par Jiro Taniguchi (dessin) et Caribu Marley (scénario). Paris: Pika (Coll. Pika Graphic, série Action), mai 2018. 288 pages, 172 x 242 mm, 18.00 €, ISBN 9782811638306. Pour un lectorat jeune adulte (15+). 

Sources: Actualité Pika, Catalogue Pika, Animeland, Amazon, Google.

[ Translate ]