Découverte: Mangas de chats

Les chats ont toujours été populaires en bande dessinée. On a qu’a penser à Garfield ou Le chat du rabbin. C’est toutefois encore plus vrai au Japon où l’on retrouve une quantité phénoménale de manga qui ont des chats comme protagonistes ou comme sujet principal. Plusieurs listes de titres plus ou moins exhaustives sont déjà disponibles pour les amateurs (Anime Planet, Barnes & Noble, Goodreads, Manga Updates, etc.) mais je me permet toute de même d’y ajouter la mienne (tous ces titres sont disponibles dans le réseau des bibliothèques de Montréal):

Certains autres titres sont traduits mais pas encore disponibles dans les bibliothèques de Montréal:

  • Kanojo to Kanojo no Neko / She and her cat (Makoto Shinkai) Kodansha
  • Neko Atsume: Kitty Collector Haiku — Seasons of the Kitty (Hit-Point) Viz Media
  • Nekogahara: Stray cat samurai (Hiroyuki Takei) Kodansha
  • Neko Ramen (Kenji Sonishi) TokyoPop

Et quelques autres titres qui ne sont pas encore traduits mais qui me semblent intéressants…

  • Cha! Chu! Cho! (Ei Mihara)
  • Deka Neko Hiyori (Emi Hashimoto)
  • Kyou no Nyakotan (Minori Kashiwa)
  • My Roommate is a Cat / Dōkyonin wa Hiza, Tokidoki, Atama no Ue (Tsunami Minatsuki / Asu Futatsuya) Flex
  • Neko no Machi no Ko (Satoshi Morie)

J’ai déjà lu Les chats du Louvre, Le journal des chats de Junji Ito et What’s Michael?, mais je vais essayer de lire quelques autres titres de cette liste dans la prochaine année (Choubi-Choubi, Miaou! et Plum me semblent de bon candidats, mais je ne promet rien). Cette liste n’est toutefois que la pointe de l’iceberg!

Et vous, quels sont vos manga de chats préférés?

[ Translate ]

Découverte: Suggestions d’achats

En octobre dernier j’ai fait une liste de suggestions d’achats pour le bibliothécaire adulte de ma bibliothèque. Elle comprenait quelques mangas récents qu’il me semblaient essentiels d’avoir, des livres de cuisine japonaise en manga (une curiosité) ainsi qu’une série d’anthologies de littérature de l’imaginaire japonais que je trouvais intéressante à lire (particulièrement parce qu’elle contiens des histoires courtes de l’auteur KAJIO Shinji, dont l’oeuvre n’a pas encore été traduite ni en anglais, ni en français). Je la partage ici avec vous:

[ Translate ]

Moriarty vol. 1-2, Hikaru Miyoshi, Kana (Coll. Dark), Juin/Septembre 2018, 212/204 pgs, 9782505070733 / 9782505070740, 6,85€ / $12.95 Can ch. [ Amazon / Biblio / Goodreads ]

The Manga Cookbook: Japanese Bento Boxes, Main Dishes and More!, The Manga University Culinary Institute & Chihiro Hattori, Japanime Co. Ltd, December 2007, 158 pgs, 978-4921205072, $16.95. [ Amazon / Goodreads ]

The Manga Cookbook Vol. 2: More Popular and Delicious Japanese Dishes!, The Manga University Culinary Institute & Koda Tadashi, Japanime Co. Ltd, June 2017, 160 pgs, 978-4921205362, $16.95. [ Amazon / Goodreads ]

The Manga Cookbook Vol. 3: Japanese Fusion Food with Character!, The Manga University Culinary Institute & Ryo Katagiri, Japanime Co. Ltd., September 2018, 192 pgs, 978-4921205393, $19.95. [ Amazon / Goodreads ]

She and Her Cat, Vol. 1, Makoto Shinkai and Tsubasa Yamaguchi, Vertical Comics, Aout 2017, 180 Pages, 9781945054402, $12.95 US / $13.95 Can. [ Amazon / Goodreads ]

Le signe des rêves Vol. 1 & 2, Naoki Urasawa, Futuropolis (Coll. Louvre), Août/Octobre 2018, 144/136 pgs, 9782754825771 / 9782754825818, 20 € / $39.95 ch. [ Amazon / Biblio / Goodreads ] Voir mon commentaire du vol. 1 et du vol. 2.

Speculative Japan #1: Outstanding Tales of Japanese Science Fiction and Fantasy, by Gene van Troyer (Editor). Kurodahan Press, 2007, 290 pg. ISBN 9784902075267. Anthology that contains the short story “Reiko’s Universe Box” by KAJIO Shinji. [ Amazon / BiblioGoodreads ]

Speculative Japan #2: The Man Who Watched the Sea and Other Tales of Japanese Science Fiction and Fantasy. Kurodahan Press, 2011, 282 pg. ISBN 9784902075182. Anthology that contains the short story “Emanon: A Reminiscence” by KAJIO Shinji. [ Amazon / Goodreads ]

Speculative Japan #4: “Pearls for Mia” and Other Tales. Kurodahan Press, 2018, 272 pg. ISBN 978-4-902075-84-7. Contains the short story “Pearls for Mia”「美亜へ贈る真珠」by KAJIO Shinji. [ Amazon / Goodreads ]

Vampire! Tales of Blood and Roses from Japan. Kurodahan Press, to be released late 2019, pages TBD. ISBN 978-4-909473-00-4. Contains the short story “干し若” by KAJIO Shinji. 

Continue reading

Un commentaire déplacé

Les bibliothèques de Montréal sont rendu folles ! Faire passer de la section adultes à la section enfants des titres de manga comme Nausicaa ou Bride Stories ! Ça n’a aucun sens.

Nausicaa07Nausicaa offre une histoire mystico-politique vraiment trop complexe (que j’ai moi-même eu de la difficulté à suivre!), des thèmes matures (religion, guerre), de la violence, un graphisme plutôt chargé pour être vraiment compris et apprécié par des enfants. D’ailleurs, les spécialistes le considère comme un manga seinen. Bon, je comprend que l’éditeur français, Glénat, classe lui-même ce manga dans sa collection “Univers Kids” (Kodomo?) [quoi que l’éditeur américain, Viz, le classe comme “Teen”] et que l’anime était “ben cute” mais quand même!

BrideStories10Quant à Bride Stories on y retrouve des thèmes matures et de la nudité ! C’est un manga considéré seinen (donc généralement pour les jeunes hommes de 15 à 30 ans), même par l’éditeur, Ki-oon, quoique certains spécialistes le classe pour 14 ans et plus! Il y a-t-il quelqu’un du réseau des bibliothèques, un bibliothécaire par exemple, qui va se décider à regarder la définition de seinen dans le dictionnaire ?!

Un compromis acceptable aurait été au moins de les mettre dans la section ados… mais qui suis-je pour m’en plaindre. Je n’ai fait que publier un magazine sur la culture populaire japonaise (animé & manga) pendant une vingtaine d’années… Je n’y connaît donc rien en comparaison de bibliothécaires qui viennent de sortir, tout verts, de l’université! Bande d’ignares!

[ Translate ]

Pictorial chronicle

Today’s bounty

Today I took a day off at the library to go… visit another library! This afternoon, my wife and I went to the Atwater Library and Computer Center. Founded in 1828 as the Montreal Mechanics’ Institution (the first in continental British North America) to “educate workers for the emerging industries”, it is now registered as charity and acts as a community library, digital learning centre and meeting place. It is a private library but it is opened to everyone (for an annual membership fee of $35 — and, as they say, “[u]nlike municipal libraries, we don’t ask people to show ID documents or proof of their address”). Like all anglophone cultural institutions it relies mostly on donations and volunteer service. It receives over 100,000 visitors annually as it offers “courses and workshops to help young and old master technology in the digital age, (…) literary and educational events, financial literacy sessions, exhibitions on literature and history, (…) and much more.” The library is housed in a heritage building (built between 1818 and 1820) located in Westmount (1200 Atwater Ave., corner of Tupper St.). It is a beautiful place. The floor of the mezzanine is made of glass panels. It has a respectable collections of books and audio-visual documents (nearly 40,000 titles).

Our main reason to visit the library was its Annual Fall Books sale. The donations of documents that doesn’t make it to the library’s collection are sold to help raise funds. There’s a wide selection of new and used books, CDs, DVDs available at very reasonable prices (between $0.50 for paperbacks and $1 for hard covers, to a range of $5 to $20 for larger art books). There was a lot of interesting books, but I had to limit myself because most of them were rather voluminous. I found quite a bounty.

Today's Bounty

It purchased only two books but they were quite a find. First, I got The Complete Cartoons of the New Yorker ($15, a huge book of 11.25 x 13.25 inches, 2 inches thick and weighting about six pounds!) which presents a collection of the editorial and comical illustrations published in the famous magazine since its founding in 1925 up to 2004 (date of publication of the book). I really love those cartoons and can’t wait to read that (although it’s quite heavy to manipulate)! [ Amazon / Biblio / Goodreads / WorldCat ]

Since I am currently writing about Books of Hours, it is quite serendipitous that the second book I purchased was The Belles Heures of Jean, Duke of Berry ($5). It offers colour reproductions (with commentary) of every folio of the beautiful devotional illuminated manuscript (now hosted in The Cloisters Collection of the New York Metropolitan Museum of Art). It was commissioned around 1409 by Jean, duc de Berry to the Limbourg brothers just a few years before they also illustrated the more famous Très Riches Heures for the same patron. It is a very beautiful and amazing book. It will probably take me a while before going through it.  [ Amazon / Biblio / Goodreads / Wikipedia / WorldCat ]

[ Traduire ]

Bibliothèque idéale

Je crois que les bibliothèques devraient être un peu comme l’Athenaeum (du Grec Athēnaion, un temple à la déesse de la sagesse Athéna) que Hadrien avait fait construire à Rome près du Capitole pour en faire une sorte d’université. Ainsi, ma bibliothèque idéale serait un temple à la connaissance, à la culture, au savoir. Un lieu qui non seulement la préserve (une bibliothèque) mais aussi la diffuse avec des salles d’expositions et de conférences ainsi que des lieux pour donner des ateliers en tous genres. Toutefois toute nouvelle vocation de la bibliothèque ne doit RIEN enlever à l’ancienne. Oui à avoir des aires où les gens peuvent participer, échanger, discuter, manger, jouer, etc., mais il faut aussi conserver des espaces où les gens peuvent lire et étudier en toute quiétude…

[ Translate ]

Découvertes au Salon du Livre

slm-2017-afficheTel qu’annoncé, je suis allé visiter le Salon du Livre de Montréal mercredi.

C’est incroyable comme la quantité de titres intéressants publiés dans une année peut être accablante. Donc, résolu à ne pas pouvoir tout voir de toute façon, je me suis contenté de faire un tour rapide (à peine une heure et demi). Comme à mon habitude j’ai parcouru d’abord les allées parallèles au cardo (axe nord/sud) puis celles du decumanus (axe est-ouest), naviguant parfois au travers les kiosques des grands distributeurs, recherchant certains éditeurs en particuliers et espérant que le hasard mettrait sur ma route les ouvrages qui m’intéressent. J’ai effectivement fait quelques bonnes découvertes (que je partage avec vous après le saut de page).

Continue reading