Poésie du dimanche [002.023.029]

Pro Carmelus

Reposes en paix

Mon si beau Caramel

Auprès de Saya, va…

[ Translate ]
I miss... caressing the
softness of his warm fur
the gentle nudge of his nose
when he wanted something
his paw pushing me away
when he was tired of it
his gentle bite when
I didn't get the hint

He was the cutest
but shy of caress
only coming to us
when he was hungry or
when we were sleeping
like all the others
he got old and sick
departing too soon

To keep him from misery
We had to part ways
Leaving us saddened
and with an empty house
until the spare from the garage
learned to be a house cat
bringing us again happiness
and many fond memories...
[ Traduire ]

Image du chat-medi [002.023.028]

Requiescat in pace

IMG_3576

[ iPhone 13 Pro, Domus, 2022/12/31 ]

Malheureusement mon beau Caramel nous a quitté cette semaine. Il n’avait que dix ans. Subitement, il ne pouvait plus fermer sa mâchoire, ni manger et bavait beaucoup. Je l’ai amené d’urgence à la clinique pour découvrir qu’il avait une importante infection à une molaire supérieure droite. La dent s’est déplacée, empêchant ainsi la dent inférieure de prendre sa place et à la mâchoire de se fermer. Il n’avait donné jusqu’à maintenant aucune indication qu’il avait un problème (c’est bien connu les animaux ne s’expriment guère quand ils sont en douleur). Toutefois, à bien y penser, il avait changé de comportement ces derniers mois. Et cette photographie, prise il y a trois semaines (tristement la plus récente que j’ai prise de lui), montre qu’il bavait déjà un peu et j’avais remarqué qu’il avait parfois de la difficulté à mastiquer les céréales sèches. J’aurais dû m’en rendre compte plus tôt! Érangement, lorsque j’ai publié son dernier cliché, je trouvais que cela faisait photo de salon funéraire et j’ai eu un pressentiment… Aurais-je vraiment pu le sauver si j’avais agit plus vite? Toutefois, il avait également un souffle au coeur ce qui rendait l’anesthésie pour une chirurgie dentaire plus risquée et son rétablissement complet était loin d’être assuré (d’autant plus que la facture du vétérinaire s’élevait déjà à six-cent dollars!). Nous avons dû nous résoudre à simplement abréger ses souffrances… Je l’ai sortie de la ruelle et lui ai donné une vie de pacha. Nous aurons eut dix ans de bonheur ensemble, c’est déjà beau. Et maintenant il est allé rejoindre son ami Saya (et son frère Toffee) au paradis des chats…

[ Translate ]

À la découverte de la nature [002.023.006]

Zenaida macroura

Tourterelle triste / Mourning dove

[iPhone 13 Pro / Premiere Rush / Speech, Parc Frédéric-Back, 2022/09/04 16:44]

🪶 🪶 🪶 

Texte:

Aujourd’hui, notre exploration de la nature nous amène à découvrir la tourterelle triste.

Son nom scientifique est Zenaida macroura (appelé aussi en anglais Mourning dove).

C’est une espèce d’oiseau de l’ordre des Columbiformes, de la famille des colombidés (qui regroupe les différentes espèces de Colombes, de Tourterelles et de Pigeons) et du genre Zenaida (où l’on retrouve les différentes espèces de tourterelles) — nommé ainsi par l’ornithologue français Charles-Lucien Bonaparte en l’honneur de son épouse Zénaïde. Le nom de l’espèce signifie “grande queue” en grec alors que le nom vernaculaire fait référence au chant de l’oiseau et au sifflement de ses ailes durant le vol qui évoquent une expression plaintive.

Répartie sur un territoire qui va de l’Amérique Centrale au sud du Canada, c’est un oiseau élancé, de taille moyenne (de vingt à trente centimètre de long), à la tête arrondie, au bec court et dont le plumage est dans des tons de gris ou de bruns. C’est un oiseau percheur et granivore. Il passe du temps au sol à la recherche de graine. Il n’est pas trop difficile mais préfère les pignons de pin. Il ne gratte pas le sol mais picore les graines qui sont bien visibles. Sa démarche n’est pas sautillante. 

C’est un oiseau monogame, qui préfère nicher dans les arbres. Sa population importante, estimée à 130 millions d’individus, fait que l’espèce n’est pas considéré en danger immédiat (préoccupation mineure). Ses prédateurs sont les rapaces diurnes, les corvidés, les chats domestiques et les chasseurs humains. C’est un animal qui est souvent considéré comme un symbole de paix.

L’individu observé ici, dans le parc Frédéric-Back, est possiblement blessé car il reste au sol pour une période prolongée et ne s’envole pas à l’approche des humains. Il continue simplement à picorer les graines sur son passage.

Ceci était une présentation de la tourterelle triste. N’oubliez pas de toujours rester attentif à la nature qui vous entoure. 

(Sources: Wikipedia et divers sites zoologiques)

☆ ☆ ☆ 

J’ai fait ce petit vidéo (de 1m52s) pour faire un essai avec Premiere Rush qui m’est offert gratuitement avec mon Plan Photographie de Adobe. Je commence à avoir fait pas mal le tour des possibilités avec iMovie d’Apple et j’aimerais pousser un peu plus loin les montages vidéos intéressants sans me ruiner financièrement. Malheureusement, si il offre beaucoup de possibilités, Premiere Rush m’apparait un peu décevant car la majorité des fonctions qui valent la peine sont premium et demandent donc un abonnement ($12.99 par mois avec Adobe Express). Il y a quand même une grande variété de trames musicales ou d’effets, et les titres sont ajustables (ce qui est une grosse amélioration). Et il y avait des pages titres vraiment superbes mais que je ne pouvais pas utiliser faute de pouvoir exporter (l’utilisation de fonction premium sans abonnement bloque l’exportation). Je vais probablement me réessayer avec Rush (il y a sûrement de quoi faire des montages intéressants même sans les fonctions premium). Sinon il me faudra peut-être me résoudre à essayer DaVinci Resolve qui je crois est encore gratuit mais semble incroyablement compliqué à apprendre et utiliser…

[ Translate ]

Voeux de saison (urbi et orbi)

🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇🐇

Bon Nouvel An mes petits lapins 🐰! Que ce nouveau cycle solaire ☀️ vous amène paix ✌️, santé ⚕️, longévité et prospérité 🖖!

Happy New Year my little bunnies 🐰! May this new solar cycle ☀️ bring you peace ✌️, health ⚕️, longevity and prosperity🖖!

سنة جديدة سعيدة أرانب بلدي الصغيرة! أتمنى أن تجلب لك هذه الدورة الشمسية الجديدة السلام والصحة

新年快乐我的小兔子们! 愿这个新的太阳周期为您带来和平、健康、长寿和繁荣!

Feliĉan Novjaron miaj kunikletoj! Ke ĉi tiu nova suna ciklo alportu al vi pacon, sanon, longvivecon kaj prosperon!

Frohes neues Jahr meine kleinen Häschen! Möge dieser neue Sonnenzyklus Ihnen Frieden, Gesundheit, Langlebigkeit und Wohlstand bringen!

Καλή χρονιά κουνελάκια μου! Είθε αυτός ο νέος ηλιακός κύκλος να σας φέρει ειρήνη, υγεία, μακροζωία και ευημερία!

שנה טובה ארנבות קטנות שלי! מי יתן ומחזור השמש החדש הזה יביא לך שלווה, בריאות, אריכות ימים ושגשוג!

Buon Anno nuovo miei piccoli coniglietti! Possa questo nuovo ciclo solare portarti pace, salute, longevità e prosperità!

明けましておめでとう、私の小さなウサギたち! この新しい太陽のサイクルがあなたに平和、健康、長寿、繁栄をもたらしますように!

NISpu’ Hoch yIHmey chu’ nI’taHvIS nItlhdu’, yablIj neH!

Annum novum felicem mihi parva lepores! Utinam hic novus orbis solaris pacem, salutem, longitudinem et felicitatem vobis afferat!

Feliz Ano Novo meus coelhinhos! Que este novo ciclo solar lhe traga paz, saúde, longevidade e prosperidade!

¡Feliz año nuevo mis conejitos! ¡Que este nuevo ciclo solar te traiga paz, salud, longevidad y prosperidad!

З Новим роком мої маленькі зайчики! Нехай новий сонячний цикл принесе вам мир, здоров’я, довголіття та процвітання!

🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰🐰

Festival Végane de Montréal 2022

FestivalVeganeMtl22

Au début du mois je suis allé faire un tour au 9e Festival Végane de Montréal qui se tenait les 8 et 9 octobre au Palais des Congrès. J’en ai déjà parlé à quelques reprises sur le blog. Si je ne partage pas les idées politiques et les positions extrêmes du véganisme (je suis plus pour le flexitarisme), j’appuis totalement leurs idées contre la cruauté animale, pour une alimentation santé, une meilleure protection de l’environnement et une agriculture bio et organique. Ce festival est l’occasion idéale de découvrir les nouvelles tendances dans le domaine… Malheureusement, COVID oblige, cette année il y avait beaucoup moins d’exposants (un peu moins de quatre-vingt-dix), ce qui fait que les organisateurs ont été obligé de charger un prix d’entrée ($9 par jour, $15 pour les deux jours) pour être capable de tenir le festival.

J’ai fait le tour de la salle d’exposition très rapidement et je n’ai rien vu de bien nouveau ou d’extraordinaire… 

J’ai ignoré les exposants qui offraient des services ou des produits domestiques (comme des cosmétiques ou des montures de lunettes en bois) mais par contre je note Bego Vegan Label qui offre des chaussures et accessoires faits de cuir d’ananas, de raisins et de caoutchouc recyclé.

Il y a également de nombreux kiosques sur la protection des droits animaux auxquels je ne porte que peu d’attention (je suis d’accord avec le concept mais malheureusement je trouve qu’ils vont souvent trop loin…). L’un d’eux a toutefois attiré mon attention: ÉcureuilLand, un refuge consacré à trouver des familles d’accueil aux bébés écureuils orphelins ou blessés en attendant qu’ils puissent être retourné à la nature. 

Plusieurs exposants offrent des produits véganes variés comme Nature Zen ou Vibe Foods, ou des service de traiteurs véganes: Aliments Green Brothers, Les Filles Fattoush, PūrePrep, Sham Vegan (définitivement pas le nom que j’aurais choisi pour une compagnie!), et certains se concentrent sur un produit en particulier: le caramel (Les Délices MelGood), le chocolat (Hazelle Chocolat Noir), ou le quinoa (Gogo Quinoa).

Les classiques dans les produits véganes sont les substituts de viandes (étrangement je n’ai pas vu beaucoup de kiosques qui y étaient consacrés mais Gusta était toujours là) et les Faux-mages. Pour ces derniers, je note surtout  ZenGarry (qui produit entre autre un faux-mage de noix de cajou vieillie à la bière!) et le très connu Rawesome (fromage à la crème, gâteau au fromage, crème glacée, tous à base de cajou). Chose surprenante c’est rendu tellement populaire que l’on trouve des produits commerciaux comme Boursin ou Babybel avec des variétés végétaliennes! L’avantage avec ce genre de produit c’est qu’ils sont sans lactose et sans gluten. Toutefois, si vous n’avez aucune intolérance et que vous appréciez un bon fromage, ces produits sont totalement sans intérêt…

Finalement, je n’ai trouvé que trois produits plutôt originaux:

  • Une alternative de saumon fumée à base de cinq ingrédients simples (carottes, huile d’olive, vinaigre de cidre de pomme, sel de mer, arôme naturel de fumée) servie avec fromage à la crème végétalien sur un craquelin de riz brun et quinoa. J’ai pas trouvé ça plus bon qu’y faut. C’est produit par une compagnie appelée by2048 qui se donne pour mission de créer des alternatives délicieuses aux fruits de mer à base de plantes afin de protéger nos océans qui, selon certaines prédictions, seront à court de poissons d’ici 2048. Un objectif très louable.
IMG_3407

Reina Sakao

  • Les 400 pieds de champignon est une ferme de champignon urbaine à Montréal et une boutique qui vend des trousse de culture de champignon (des blocs pré-ensemencés) et prodigue des conseils. Ils offrent une dizaine de variétés différentes et des produits dérivés (sauces, marinades, champignons séchés, etc.). Fascinant.
  • L’Entreprise Sakao est issue d’une tradition familiale pluricentenaire dédiée à la culture et à la commercialisation du thé. Elle offre du thé en feuille, des accessoires, des ateliers de matcha, et des cérémonies du thé. Plutôt intéressant.

J’ai également assisté à deux conférences. 

La première, le 9 octobre à 14h, était “Afro-Veganism in Canada” donné par Joe G. Thomas, fondateur des Black Vegans of Toronto et auteur du livre Let Food Be Your Medicine Today; Live Healthy and Strong on Plant-Based Whole Foods. Je dois avouer qu’à prime abord j’ai trouvé le concept d’afro-véganisme plutôt ridicule mais dès le début de sa conférence j’ai compris à quoi il faisait allusion et j’ai acquiescé. Il a commencé par mentionner que durant la pandémie de COVID-19 le taux de mortalité était beaucoup plus élevé au sein des populations noires américaines. Si l’on met de côté les causes socio-économiques (qui ne sont pas pertinentes ici), il est évident qu’une alimentation pauvre cause à cette population des problèmes de santé comme l’obésité, le cholestérol et le diabète qui les a rendu très vulnérables à l’épidémie. C’est une situation qui est difficile de combattre à cause des déserts alimentaires, du lobby des grosses industries (McDonald, Burger King, Coke, Pepsi, etc.) et des faibles moyens économiques de ces populations. M. Thomas s’est exclamé “Je me fout de la politique du véganisme. Ici il y a des gens qui meurent et l’on doit trouver des solutions.” Il a alors longuement expliqué son cheminement et comment il s’est efforcé d’adapter des recettes des Caraïbes pour les rendent véganes afin de convaincre les afro-américains d’adopter une diète plus saine. Il a conclu en disant “Mes frères, la meilleure façon d’honorer nos ancêtres c’est de mener une vie saine et longue.” Voici un bref extrait (1 min.) de la conférence: 

La deuxième conférence à laquelle j’ai assisté, le 9 octobre à 15h15, était “Veganic Growing, Homesteading and Farming” donné par Jimmy Videle. Celui-ci est un agriculteur biologique américain, activiste et consultant qui s’est installé au Québec et a démarré avec sa femme, Mélanie Bernier, une ferme maraîchère végétalienne et une entreprise semencière artisanale, La Ferme de l’Aube (site internet, page FB) située à Boileau. Il est l’un des grand défenseur de l’agriculture végane en Amérique du Nord et ses propos son extrêmement intéressant. On peut en apprendre plus sur lui et sur l’agriculture végane sur sa page Facebook et son réseau Youtube. Au début de l’année prochaine il va publié un livre: The Veganic Grower’s Handbook: Cultivating Fruits, Vegetables and Herbs from Urban Backyards to Rural Farmyard, chez Lantern Publishing and Media, disponible en février 2013. Voici le video de sa conférence (52 min.):

 

[ Translate ]

Living Pain

You have probably noticed that I haven’t blogged much in the last month and half. It’s because I have not been feeling well. In the last year and half I have been experiencing migraine (often triggered by crouching, sneezing or coughing) and changing medication about every six months trying to find one that is more effective (like Rizatriptan or Amitriptyline). So far the medication was reducing the frequency and intensity, or eliminating some of the triggers, but not making the migraine disappear. Unfortunately the last medication (Topamax) has not been effective at all and in the last month or so I have been living in almost constant pain. It is quite frustrating. 

A few months ago I also started a new job (support staff in the technology department of a law enforcement agency) that is exciting and stimulating, but the migraine makes concentrating and multitasking difficult. I come back home exhausted — I must also admit that I am not getting any younger (I just can’t believe that I am sixty!!) and don’t have the energy to write or, sometimes, even read. I just eat, watch tv and go to bed… That’s not good. And winter is coming…

I am already doing my best to be healthy: good diet, biking to work (in summer), walking in the park as often as possible. I’ll be trying to do more. I’ll ask the neurologist to change the medication again. Lately, I tried to catch up a little on my readings and this week-end I am trying to catch up a bit on my writing. A little.

Curate vosmetipsos et salvi sitis, lectores mei!
<Take care and be safe, my dear readers!>

[ Traduire ]

Liste d’obstacles rencontrés sur une piste cyclable

  • De nombreux trous et bosses !!! (Bouches d’égoût trop basses, travaux de voirie mal repavé, etc.)
  • Graviers, déchets et débris divers repoussés par les voitures sur le côté de la route
  • Branches d’arbres
  • Verres brisés (bouteilles cassées mais surtout vitres d’auto brisées lors de cambriolages)
  • Piétons ou joggeurs qui pensent que c’est une extension du trottoir 
  • Papa / maman qui courent en poussant le carrosse de bébé
  • Écureuils qui ne savent pas trop dans quelle direction déguerpir 
  • Sacs de vidanges
  • Bacs de recyclage
  • Entrepreneurs (toitures, plomberies, électriciens, etc.) stationnant leur camion
  • Travaux de voirie qui omettent de se signaler en début de rue et ne fournissent pas de voie d’évitement
  • Citoyens qui y stationnent leur véhicule (par ignorance, indifférence ou protestation)
  • Cyclistes qui circulent à deux de large tout en jasant tranquillement
  • Adultes ou enfants circulant, parfois en zig-zagant, en trottinette (“scooter”) électriques ou pas (qui, étrangement, ne sont pas autorisées sur les pistes cyclables)
  • Gros tas de feuilles mortes

Et j’en oubli sûrement plusieurs autres…

J’ai circulé en vélo électrique tout l’été pour me rendre au travail (une quinzaine de kilomètres par jour) et il n’y a pas une journée où je n’ai pas vue une piste cyclable obstruée par l’un ou l’autre de ces obstacles. Alors, Mme la Mairesse Valérie Plante, c’est beau faire des tas de belles pistes cyclables mais encore faut-il qu’elles soient praticables! 

C’est pas surprenant que l’on voit de plus en plus de vélos de montagne  et de “fat-bike” dans le rues de la ville car circuler dans les pistes cyclables de Montréal c’est presque comme faire du moto-cross ! J’ai changé le siège de mon vélo pour un plus confortable mais cela demeure dur sur le derrière !

Avec des rues et des pistes aussi sales c’est pas surprenant non plus que j’ai fait deux crevaisons! L’une avec un morceau de verre brisé et l’autre avec une broche de métal (brocheuse industrielle). Il faudrait peut-être songer à nettoyer les pistes cyclables plus souvent…

Je suis toute de même très reconnaissant d’avoir un bon système de piste cyclable pour me déplacer en ville même s’il n’est pas parfait. Voilà, c’était mes réflexions de fin de saison avant de commencer à songer à ranger mon vélo pour l’hiver…

[ Translate ]