Car elle était mortelle

Car_elle_etait_mortelle_(1-93)

[ Illustration par Miyako Matsuda ]

Car elle était mortelle
Et moi je rêvais de sa tendresse
Je serais descendu
Et je l’aurais cueillie

J’aurais exposé la candeur
De ses frêles pétales roses
S’ils n’étaient condamnés à se flétrir
Dès que je les eusse humés

Ô ! Douce Panthée !
Y a-t-il un monde
Où nous puissions nous rejoindre
Sans l’un et l’autre se blesser
Sur l’aiguillon cruel
De la vie immortelle
Où suinte le poison amer
De ce qui ne peut être ?

Ma tristesse est si grande
Que d’elle naît un monde cristallin
Enveloppant un océan de larmes retenues
Qui frémissent avec lenteur
Au cri de ma mélancolie
Mon désir est si vaste
Que son rift rencontre parfois l’océan
En un grondement de vapeur iridescente

Dans ma nuit éternelle
J’attendais son jour chaud et vif
Mais il ne vint pas éclairer mon récif
Car elle était mortelle…

Isléaval
1984/11/03

InscriptionsPublié originalement (page 41) dans Inscriptions sur une pierre tombale icosaédrique datant de 1986, par Claude J. Pelletier. Laval: Publications Ianus, Février 1990. 54 pages. ISBN 2-9801683-1-9. Édition limitée à soixante-quinze exemplaires.  [ BAnQWorldCat ]

Série “Poésie du dimanche” : La danse du cafardDivagation sous la pluie • RideauJe veux m’évader [Et pourtant je suis libre!] • Sabbat • Vision morbide en rondel • L’attente • La sentence du sonnet En la demeure d’Hadès 

Voir aussi mes haïku

Note: Ici, aucune forme, métrique ou rimes. Seulement un certain rythme et des images suggérées… C’est une forme de poème en prose (poésie prosaïque ?). Coïncidence étrange, ce poème a été écrit il y a trente-cinq ans, jour pour jour !

Le nom de Panthée ne fait pas référence au personnage mythologique (roi de Thèbes) ou littéraire (dans la Cyropédie de Xénophon elle est la femme d’Abradate; elle réapparait souvent chez les modernes, par exemple dans la tragédie de Tristan L’Hermite ou même dans Prometheus Unbound de Shelley, et inspire aussi le court leitmotiv de Satie). Je fais plutôt allusion à la maîtresse de Lucius Verus [1] (sur lequel je travaillais à l’époque [2]). Il l’aurait rencontré à Antioche durant la campagne contre les Parthes; elle est mentionnée par Marcus Aurelius (Pensées: VIII, 37) et Lucien de Samosate la décrit comme une femme d’une beauté exceptionnelle (dans Les portraits / Εικόνες / Imagines). Toutefois, ici, je mets surtout l’accent sur le sens grec du nom [3] pour suggérer une femme idéale, qui incarne toutes les qualités féminines…

[ Translate ]

text-divider-1

[1] “Lucien, également du IIe siècle, fait dire, dans ses Εικόνες, par un des personnages, que Verus est un empereur « grand, bon et aimable ». Cette œuvre curieuse célèbre la grande beauté physique et morale d’une femme, nommée Panthée, que Verus a dû connaître à Antioche et qui a peut-être été sa maîtresse. Telle que  Marc-Aurèle nous la représente dans ses Pensées (VIII, 37), pleurant Verus sur sa tombe, longtemps après sa mort, elle ne donne  point l’impression d’être une de ces femmes légères auxquelles Antioche devait sa renommée à cette époque.” [ P. Lambrechts , “L’empereur Lucius Verus. Essai de réhabilitation” in L’antiquité classique, Tome 3, fasc. 1, 1934. pp. 173-201]

[2] Étrangement, c’est ce même texte de Lambrechts, cité plus haut, qui m’a inspiré et qui me servi de base pour l’argumentaire de mon mémoire de maîtrise — sur Lucius Verus et l’image qu’en a rendue la Vita Veri de l’Histoire Auguste — sur lequel j’ai travaillé entre 1984 et 1987. C’est incroyable toute l’information que l’on retrouve sur l’internet de nos jours. Si seulement cela avait existé à l’époque !

[3] πάνθειος / pantheios : « commun à tous les dieux », qui réunit les attributs de toutes les divinités.

Damn you Apple !

Sad-Apple-Logo-FrownYou really don’t make things the way you used to.

I tried to install Catalina on my MacBook Pro but I got a message telling me there was not enough space and got stuck in a restart loop after that. I found some suggestions on how to resolve this on the web (apparently it is a common problem). I had to wipe my drive and re-install everything from the Time Machine backup. Then I erased some (backed-up) stuff and tried re-installing Catalina again. That took me an entire evening!

And that’s only the first computer… I also have an iMac to update.

Then I kept getting an alert message saying to “Update AppleID Settings” again and again despite me updating the said settings! I tried a few remedies found on the web (apparently I am not alone with that problem) but only turning iCloud off, restarting and resigning in, worked. (Same problem with the iMac!)

And that’s without saying that there’s now so much security and passwords that it’s hard to get anything done!

And with Catalina I am losing Microsoft Office (and a few other older utilities, mostly for video conversion) that were never updated to 64-bit. I will have to get used to LibreOffice

All in all, I wasted nearly two days with this installation… Very disappointed !

That’s all f***ing annoying !

At the same time I keep having wi-fi problems. Apparently I have too many devices using the wi-fi (about seventeen) and some of the Nest Cam don’t work most of the time. I also need to reset the Home Hub 3000 once in a while. I tried adding four of Bell wi-fi pods but it didn’t really improve anything… A tech at Bell suggested to also increase internet speed (strangely, at Bell, their solution is always to PAY MORE money). So I went from 300 to 500 Mbit/s but it didn’t change a thing. No improvement at all. Now I am considering going to 1 Gbit/s. We’ll see if it improves anything.

On the positive side, I am quite happy with my iPhone 11 Pro. I don’t use much the phone. For me it is mostly a universal internet device (like Star Trek’s tricorder) and an excellent camera. I am really satisfied with this new camera. If it wasn’t for the zoom I don’t think I would use my Nikon anymore… (yet again, the iPhone zoom pretty well but there is too much quality loss…)

Now that I made my civic duty and voted by anticipation in the Federal Elections, I can go back to solving computer problems (and hopefully, before the end of the day, be able to resume writing book comments — which is, after all, the main purpose of this blog !)…

[ Traduire ]

Aménagement au parc

À la mi-août la ville annonçait, par communiqué et par Facebook, “l’octroi d’un contrat d’aménagement de 8,5 M$ pour les secteurs Iberville Nord et de la Plaine Est du parc Frédéric-Back.” Le travaux visent à “bonifier le réseau de sentiers” et à améliorer l’aménagement “avec l’ajout de mobilier urbain et d’éclairage.” Le conseiller de ville du district François-Perrault et vice-président du comité exécutif, Sylvain Ouellet, précise que “les espaces verts seront aménagés avec des chaises longues, des ombrelles et des tables [à] pique-nique, et (…) près de 550 arbres et plus de 17 000 arbustes seront plantés.” Valérie Plante complète en affirmant que cette nouvelle phase ajoutera “18 hectares au parc, consolidant son rôle en tant que véritable poumon pour le quartier de Saint-Michel et pour la métropole.” Les travaux incluront également de la réhabilitation des sols, l’installation de sphères sur les capteurs de biogaz et le mobilier urbain installé sera construit à partir de frênes recyclés.

Ces deux nouvelles sections du parc devraient ouvrir pour le printemps 2021.

plan_d_ensemble_conference_presse_popup

Il y a quelques semaines, j’ai reçu dans ma boite à malle un avis de la ville qui donnait un peu plus de précision pour les citoyens du quartier possiblement affecté par les travaux. Débutant à partir du 23 septembre, une première phase de travaux se fera sur la voie polyvalente, entre les entrées Louvain (Parc Champdoré) et Émile-Journault, pour y installer “notamment des lampadaires, des éléments de signalisation, des murets de soutènement en grosse pierre, du mobilier et [effectuer] d’importants travaux de verdissement et de plantation.” Comme la voie polyvalente sera fermée dans ce secteur, une voie de contournement a été aménagé pour les usagers du parc durant les travaux.

Des travaux seront aussi entrepris à partir de mai 2020 dans le secteur de la Plaine Est (vers le centre du parc) afin de créer de nouveaux “sentiers pour la marche, le vélo, le jogging, en toute saison, ainsi que pour le ski de fond.” Aucune mention n’est faite des travaux actuellement en cours dans le secteur Boisé-Sud…

Je suis fort heureux de cette annonce mais je demeure toute de même un peu déçu puisque ces échéanciers sont deux ans plus tard que ceux initialement annoncés à l’ouverture du parc… Mais, bon, ce ne serait pas la ville de Montréal si les travaux ne s’étiraient pas…

Nous sommes au début octobre et les travaux comme tels ne semblent pas avoir commencé — mise à part que le secteur affecté à été clôturé et les herbes coupées, comme vous pouvez le constater sur ces quelques photos:

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2019/09/27 ]

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, Update: 2019/10/04 ]

(Autres sources: MtlUrb, EstMediaMontreal, Newswire)

[ Translate ]

Acquisition au SLAM

IMG_6392

SLAM 2019

Comme je l’ai récemment mentionné, la 36ème édition du Salon du livre ancien de Montréal (SLAM) se tenait ce week-end au Pavillon McConnell de l’Université Concordia. L’événement est organisé par la Confrérie de la Libraries Anciennes du Québec. Je n’ai malheureusement pas pu résister à aller y faire un tour et j’ai acquis deux nouveaux titres pour s’ajouter à celui que j’avais acheté en mars et ainsi accroître ma collection de livres anciens.

Le choix a été difficile car les titres vraiment intéressants étaient trop onéreux pour moi — je recherchais surtout des auteurs classiques ou des sujets d’histoire, de belles reliures mais seulement des éditions datant du XVIe ou XVIIe siècle et avec un budget de moins de deux-cent dollars. J’ai donc dû me résoudre à acquérir des titres traitant de sujets moins intéressants mais tout de même anciens (XVIIe). 

IMG_6391Ce salon était toutefois un vrai régal pour les yeux. Parmi les titres qui ont attisé ma convoitise je peux nommer (sans ordre précis): Johannis secondi opera [l’oeuvre du poète néerlandais Jean Second, aka Jan Everaerts] (in-12?, 1651, $350), Histoire des guerres de Flandre par Guido Bentivoglio (4 vols, in-16?, 1769, $150), Stratagematum satanae, libri octo par Iacopo Aconcio (1652, $650), Mythologie, c’est a dire, Explication des fables par Natale Conti (8vo, énorme bouquin de plus de mille pages!, 1612, $5000 !!!), l’oeuvre de Flavius Joseph [Flavii Josephi viri inter Judaeos clarissimi Opera omnia] (2 vols. In-folio, 1611, $500), Disputationes de argumentis, quibus efficitur Christum prius fuisse, quam in utero Beatae Virginis secundum carnem conciperetur [questionnement théologique sur la Vierge Marie], par Josua Placeus (in-4, 1660, $125), l’oeuvre de Tite-Live en allemand [Romainsche historiën van Titus Livius] (in-folio, 1646, $650), Historia Inquisitionis: Cui subjungitur Liber sententiarum Inquisitionis Thololosanae ab anno Christi MCCCVII ad annum MCCCXXIII [histoire de l’Inquisition, suivi du livre des sentences de l’Inquisition de Toulouse, entre 1307 et 1322], par Philipp van Limborch (in-folio, 1692, $2000 !!), Rerum Romanarum [abrégé de l’histoire romaine], par Lucius Annaeus Florus (1683, $325), et Controversiae viginti quinque super regulam fratrum minorum [un commentaire des controverses sur les vingt-cinq règles de l’ordre des Franciscains], par Francisco Luengo de San Bernardino (1642, $300). Que de trésors! Mais tous trop cher pour mon maigre budget. Je me suis rabattu sur deux petits ouvrages moins intéressants mais pas trop dispendieux…

IMG_6393Histoire de Ferdinand-Alvarez de Tolède (…) Tome Premier, [par Antonio Osorio] À Paris, chez Jean Guignard, 1698. Biographie du troisième duc d’Albe, vice-roi de Naples et gouverneur des Pays.Bas. Ce n’est pas la reliure typique pour un livre du XVIIe (normalement en peau de porc) mais ressemble plus aux reliures cartonnées du XVIIIe. Soit que la reliure a été refaite ou alors, comme ce livre date de la toute fin du XVIIe, l’éditeur avait déjà adopté ce style de reliure… Beau in-12 mais ce n’est que le premier tome. Toutefois, celui-ci je l’ai acquis spécifiquement pour en faire cadeau à mon “neveu”, amateur de curiosités et d’histoire…

IMG_6394Instructio Sacerdotum, ac Poenitentium (…) [Instruction des prêtres sur le repentir], par Francisco de Toledo; Sacramento Ordinis, par Martino Fornario; Tractatus de origine et clausura sanctimonialium, par Andrea Victorello;  Institutio confessariorum, par Martino Fornario. Venetia, Caroli Conzatti, 1667. In-quarto, quatre ouvrages en un. Sujet peu intéressant, en condition plutôt moyenne (gondolé, tâché, trace de mouillures) mais c’est mon premier in-4 (et premier éditeur italien), obtenu à très bon prix.

Ma collection (XVIe et XVIIe s.):

IMG_6407

De g. à d.: Summa Toleti (1667), Svmma Omnivm Conciliorvm et Pontificvm (1633), Lucien (1664), Valere Maxime (1659), Qvinti Horatii Flacci Poemata (1643), Aesopi Fabulae (1593), [Iustiniani] Digestorum sev pandectarum (1581)

[ Translate ]