Isabella Bird 5

IsabellaBird-v5-cov“En quittant Niigata, Isabella a entamé la deuxième partie de son périple vers l’île d’Ezo… Un chemin semé d’embûches, mais également riche en belles rencontres ! À Yamagata, c’est un Japon déchiré entre occidentalisation galopante et respect des anciennes traditions que l’aventurière découvre avec des sentiments partagés…

Déchiré, Ito l’est tout autant, lui qui a reçu une nouvelle lettre de Charles Maries : l’éminent chasseur de plantes passe à l’offensive et menace à présent de le traîner en justice ! À mesure que les problèmes de santé de son employeuse s’aggravent, l’interprète doute de plus en plus. Et s’il était en train de la mener à sa perte ?

Lancez-vous à la découverte d’un Japon traditionnel désormais disparu à travers les yeux de l’intrépide Isabella Bird ! Basé sur les écrits réels de l’aventurière, Isabella Bird, Femme exploratrice est un récit passionnant sur les rencontre de deux mondes, dessiné avec un rare souci du détail par Taiga Sassa, un nouveau talent prometteur !”

[ Texte de la couverture arrière ]

(Attention, lire l’avertissement de possible divulgacheurs)

Isabella Bird, femme exploratrice (ふしぎの国のバード / Fushigi no Kuni no bādo [Bird] / littéralement: “Bird au pays des merveilles”) nous offre le récit de voyage de la célèbre exploratrice britannique au Japon du début de l’ère Meiji en se basant sur sa correspondance avec sa soeur Henrietta qui fut publiée en 1880 sous le titre Unbeaten Tracks in Japan.

Écrit et dessiné par Taiga Sassa, ce manga seinen historique a d’abord été publié en feuilletons dans le magazine Harta (Enterbrain), puis compilé en volumes chez Kadokawa. Le premier volume est paru en mai 2015 et le plus récent volume, le sixième, est paru au Japon en juillet 2019 (toutefois aucune date de parution n’a encore été annoncé pour la France).

IsabellaBird-v5-p014

Page 14

Le cinquième volume débute le 16 juillet 1878 (an 11 de l’Ère Meiji) alors que Ito, guide et interprète d’Isabella Bird, poste une lettre pour le légat britannique Harry Parkes. Le lendemain, ils quittent Yamagata dans des conditions pluvieuses difficiles. Le guide se perd dans les montagnes mais la carte et la boussole d’Isabella leur permet de garder le cap et ils parviennent à Kaneyama. Toutefois, Isabella fait une sévère réaction à une piqûre de guêpe.

S’ensuit un long flashback d’une centaine de pages qui nous révèle enfin l’origine du personnage principal. Depuis son enfance, Isabella est atteint d’une déviation de la colonne vertébrale qu’une chirurgie n’a pas réussi à corriger. Elle souffre de douleurs chroniques et de dépression (la mélancolie accentuant ses névralgies). Après l’avoir examiné, John Bishop—un jeune docteur qui remplace son médecin traitant maintenant retraité—recommande qu’elle abandonne corset et médications. Il propose qu’elle voyage plutôt à l’étranger pour assouvir sa curiosité naturelle et ainsi combattre l’ennui et la dépression. Elle promet d’écrire à sa soeur Henrietta tout les jours. 

IsabellaBird-v5-p131

Page 131

Toutefois, après un premier voyage en Australie et en Nouvelle-Zélande en 1872, elle songe à revenir en Angleterre. Sur le bateau, elle fait le rencontre de Lady Dexter et de son fils Matthew, qui est gravement malade. Alors que le jeune garçon est en pleine crise et crache le sang, le rafiot est endommagé dans un ouragan. Isabella réagit rapidement et avec calme pour sauver l’enfant — et découvre que l’action (et l’adrénaline) est le remède qu’il lui faut. Elle fait donc escale aux Îles Sandwich (Hawaï) avec les Dexter. Elle y rencontre Mary Carp (et sa guide Deborah) et, avec elles, découvre les coutumes locales. Ils escaladent le mont Kilauea à dos de cheval afin d’en observer le cratère en éruption. C’est là qu’elle décide de devenir une aventurière! [Elle y écrit, entre autre, le livre Six Months in the Sandwich Islands — cf. Amazon or Google Books]

Un médecin japonais examine Isabella et lui prépare un médicament fait de plantes médicinales. Il note ses problèmes de dos et suggère à Ito de la dissuader de continuer son voyage. Ito fait part à Isabella de ses réservations mais celle-ci plaide qu’elle se sent vivre seulement si il y a du danger et que si elle voyageait confortablement elle n’aurait pas l’occasion d’observer la vie quotidienne et les coutumes des contrées reculées. Ito lui annonce alors que Charles Maries insiste pour qu’il revienne à son service et offre de le payer mieux. Il la quittera donc à la prochaine étape, après avoir descendu le fleuve Omono jusqu’au port de Akita !

Avec ce cinquième volume, le récit progresse rapidement. Isabella fait des découvertes sur la place des insectes dans la culture Japonaise et sur la médecine traditionnelle. Toutefois, ce volume est surtout riche en révélation sur la vie d’Isabelle Bird elle-même. C’est donc une histoire captivante qui est merveilleusement illustrée par le style riche et détaillé de Sassa—quoique le graphisme est inégale : si certaines cases sont parfois maladroites, d’autres sont aussi superbes!  

Cependant, ayant commencé à lire en parallèle le récit original d’Isabella Bird, Unbeaten Tracks in Japan (disponible gratuitement sur le  Project Gutenberg, Google Books ou Kindle), je me rend compte que, si les anecdotes et les faits racontés semblent assez fidèles, l’attitude ouverte et compréhensive du personnage n’est pas tout à fait véridique. Dans son ouvrage, Isabella Bird semble avoir envers les Japonais l’attitude condescendante, et même parfois méprisante, qu’on s’attendrait à trouver chez toute aristocrate britannique de l’époque. Ito y est a peine mentionné… Mais je reviendrai sur ce sujet plus tard.  

Malgré tout, Isabella Bird est un excellent manga historique que je recommande chaudement.

Isabella Bird, femme exploratrice T05 par Taiga SASSA. Paris: Ki-oon (Coll. Kizuna), décembre 2018. 208 pg, , 13 x 18 cm, 7,90 € / $14.95 Can., ISBN 979-10-327-0339-7. Pour lectorat jeune (7+). stars-4-0

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 2018 Taiga Sassa. All Rights reserved.

Voir mes commentaires sur les volumes précédents:

IsabellaBird-v1-cov IsabellaBird-v2-cov IsabellaBird-v3-cov IsabellaBird_4-cov

[ Translate ]

Capsules

Gunnm, t.6

Gunnm-t6-covLe sixième et dernier volume de l’édition deluxe (qui recouvre les chapitres quarante-six à cinquante, donc cela inclus la seconde moitié du tome huit [de la p. 117] et la première moitié du tome neuf [à la p. 155] de l’édition originale — éliminant du récit les cent dernières pages!) débute avec l’attaque infructueuse du Barjack et de Den contre Zalem — qui détruit le train cannon géant sans difficulté avec une arme électromagnétique scalaire. Le clone de Gally tue Mr. Buick, journaliste et ami de Koyomi, ainsi que Fury, le cyber-chien de celle-ci. Gally parvient finalement au repère de Nova, mais celui-ci réussit à infiltrer son esprit. Le secret de Zalem est révélé, ce qui rend fou le contrôleur Bigott. Mais Gally s’en sort avec l’aide de Kaos et finalement vainc Nova. Kaos se libère de l’emprise de Den et Gally prends la route pour rejoindre Fogia… mais elle tombe dans un guet-apens et un cyborg piégé la réduit en pièces! La suite dans Gunnm: Last Order !

Gunnm-t6-p015

Page 15

À part avoir fait sauter la page titre du dernier chapitre et l’élimination des dernières cent pages, je n’ai vu aucunes différences dans les dessins ou le texte. Bien sûr, l’édition originale a des bordure de pages alors que le dessin du grand format déborde de la page ce qui lui donne une allure plus dynamique. Ce format est d’ailleurs à peu près le même que celui de la publication originale en feuilletons qui rends vraiment justice au style riche et détaillé de Kishiro. C’est un volume bien balancé, plein d’action et de révélations qui finit en suspend au lieu de la fin rose-bonbon originale. Une bonne lecture pour les fans de Gunnm et de manga cyberpunk.

Gunnm, t. 6 par Yukito KISHIRO (Traduction par Yvan Jacquet). Paris: Glénat, mars 2002. 272 pages, N&B, 18 x 25.5 cm, ISBN 2-7234-3615-2. Sens de lecture occidental. Pour un lectorat adolescent (16+). stars-3-0

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 1991, Yukito KISHIRO. © 2002, Éditions Glénat pour la traduction française.

Voir aussi mes commentaires des premier, second  et troisième volumes deluxe, ainsi que les cinquième, sixième, septième, huitième et neuvième volumes de l’édition originale (et, tant qu’à y être, pourquoi ne pas lire aussi mon commentaire de l’anime et du film live-action)…

[ Translate ]

Capsules

Pline, vol. 7

pline-v7-covDans le tome précédent: À Rome l’entourage de Néron, Tigellin et Poppée en tête, manipule l’empereur afin d’avancer ses pions. Pline et ses compagnons, de leur côté, quittent Carthage et découvrent les mystères et les dangers du désert.

L’Histoire a retenu son nom.
Mais que savons-nous du plus grand savant de l’Antiquité ?

[textes du rabat de jaquette intérieure et du site de l’éditeur; voir aussi la couverture arrière]

Pline (titre original: プリニウス / Plinius ) est une biographie du naturaliste romain Pline l’Ancien par Mari Yamazaki (Thermae Romae) et Miki Tori. Prépublié au Japon par Shinchôsa dans le périodique Shinchô 45, ce manga seinen est traduit en français chez Casterman (Collection Sakka) et en est maintenant au septième volume. Le huitième tome, intitulé “Le goût de la ciguë” devrait paraître le 2019/10/23 en Europe.

pline-v7-p010

Page 10

L’attention de ce volume se concentre surtout sur Néron et les intrigues de son entourage. En juillet 64, un terrible incendie fait rage à Rome et détruit une bonne partie de la ville. Il devient rapidement apparent que c’est un incendie criminel car des témoins on aperçu un homme mettre le feu. Mais qui peut bien être derrière cet acte infâme? Le peuple blâme Néron qui aurait invoqué Jupiter pour que Rome brûle et qu’une nouvelle Rome puisse voir le jour — mais ce dernier n’était probablement pas aussi fou que l’Histoire le prétend. Peut-être était-ce Poppée qui complotait pour assurer sa position ou Tigellin qui misait beaucoup d’argent sur un grand développement immobilier? Au bout du compte, les responsables ne seraient pas les membres de cette secte de juifs, les chrétiens? Au même moment, un médecin grec qui connait Pline tente de soigner les blessés et Pison complote avec un petit groupe (Lateranus, Scévinus, Sénèque, etc.) pour donner à Néron le même sort que César. Mais ils sont trahis par un serviteur…

pline-v7-p057

Page 57

Toutefois, ce n’est pas un manga sur Néron et donc il faut bien que l’on suive un peu (mais seulement sur cinquante-six pages!) le périple de Pline et des ses compagnons — le scribe grec Euclès, le serviteur Félix et un jeune phénicien (sans oublié la corneille Ftera, le chat Gaia et l’âne!) — qui arrivent maintenant en Égypte. Félix, à l’annonce de la catastrophe qui a frappé Rome, est inquiet pour sa famille et tente d’y retourner. Mais il est pris dans une tempête de sable et est sauvé d’une mort certaine par Ftera. Dans le Fayoum, Pline désire explorer l’une de ces pyramides décritent par Hérodote mais ils sont prit pour des pilleurs de tombes par des adorateurs de Sobek et, grâce à Gaia, échappent de peu à l’exécution! Après ce petit détour, ils prennent la route d’Alexandrie

 

Ce manga nous raconte comment le naturaliste romain, a parcouru l’Empire pour ramasser toutes les connaissances qu’il a par la suite compilé dans sa fameuse Histoire Naturelle. C’est un sujet passionnant pour ceux que les mangas historiques intéressent, particulièrement si vous êtes curieux de découvrir qui était Pline et surtout si vous désirez en savoir plus sur la vie quotidienne des romains (c’est-à-dire les habitants des différentes provinces romaines et pas seulement ceux de la ville elle-même).

Le récit se développe lentement mais on y retrouve tout de même un peu d’action. Ainsi, de volume en volume, l’histoire a acquit un bon rythme et le récit des péripéties des personnages (et pas seulement l’aspect historique) réussi à captiver sans problème l’intérêt du lecteur. C’est un manga très bien documenté mais, bien sûr, de nombreux éléments du récit ne peuvent qu’être spéculatifs. Il faut aussi mentionner la superbe qualité artistique qui ne cesse de s’améliorer et de nous étonner par la finesse du trait, la précision et la richesse des détails. C’est un manga très beau et intéressant — donc à lire absolument!

Pline, vol. 7: L’antre du dieu crocodile, par Mari Yamazaki et Tori Miki. Paris: Casterman (Coll. Sakka), janvier 2019. 192 pg [4 en couleurs], 13.2 x 18 cm, 8,45 € / $15.95 Can (ePub/PDF: 5,99 €), ISBN: 978-2-203-18381-0. Sens de lecture original, de droite à gauche. Pour lectorat adolescent (14+). Un extrait est disponible sur le site de l’éditeur. stars-3-5

Pour en apprendre plus sur ce titre vous pouvez consulter les sites suivants:

[ Amazon BiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldcat ]

Pline © 2018 Mari Yamazaki, Tori Miki • 2019 Casterman pour la traduction française.

Voir aussi mes commentaires sur les volumes précédents:

[ Translate ]

Capsules

Gunnm, vol. 9

Gunnm-09Le combat opposant Gally et Desty Nova touche à sa fin. Mais quels sont les réels enjeux de cette lutte ? Alors que les mystères entourant Zalem s’éclaircissent de plus en plus, Gally va enfin obtenir les réponses à ses questions. L’heure des comptes a sonné. La tragédie peut s’achever.

(Texte du rabat de couverture intérieur)

<— S’il vous plaît lire la mise en garde générique sur les possibles divulgâcheurs —>

Gunnm-09-p006Gally réussit à échapper à l’emprise du Ouroboros et Nova lui révèle la vrai nature des habitants de Zalem. Avant de pouvoir finalement le confronter, Gally doit affronté Eelai en combat singulier. Nova réussi a la replonger dans l’illusion d’un passé alternatif mais elle s’en sort avec l’aide de Kaos — et enfin réussi à vaincre Nova! Elle est finalement vengé. Un Kaos transformé rétablit l’ordre dans la décharge et Gally prends la route pour rejoindre Fogia… Fin? Non!

Gally tombe dans un guet-apens et un cyborg piégé la réduit en pièces! Elle a le souvenir d’être une combattante martienne implacable qui attaque la Terre en représailles — mais son vaisseau est détruit et, seule survivante, son torse tombe vers le sol… Elle se réveille sur Zalem où un Nova ressuscité l’a remise à neuf (encore plus puissante). Elle sauve Lou et se rend au coeur de Zalem, auprès de Melchizedek, l’ordinateur central. Celui-ci, devenu fou, condamne Zalem à la destruction. À l’aide d’une injection mutagène créée par Nova, elle fusionne avec la cité, et la sauve en la transformant en arbre suspendu dans le ciel… Gally dors quelques part dans la cité, attendant d’être réveillé par Fogia, son prince charmant…

Gunnm-09-p014Ce dernier volume nous offre un récit compacte qui révèle tout ses secrets d’un seul coup, comme une digue qui se brise. Cela en fait une fin précipitée et décevante. La conclusion est plutôt rose bonbon — mais tout de même charmante — contrastant beaucoup avec la violence du reste du récit. La narration, complexe et saccadé, demeure divertissante. Toutefois, le style graphique de Kishiro se révèle encore plus riche et détaillé. 

La précipitation de la fin peut être expliquée (sinon excusée) par le fait que l’auteur avait des problèmes de santé et désirait conclure rapidement sa série. C’est un volume décevant mais qui récompense toute de même bien le lecteur pour l’effort de s’être rendu jusqu’à la fin. À lire pour les mordus de Gunnm et de cyberpunk nippon!

Gunnm, vol. 9 par Yukito KISHIRO (Traduction par Vincent Zouzoulkovsky). Paris: Glénat, avril 1998. 256 p., N&B, 12 x 18.5 cm, ISBN 2-7234-2430-8. Sens de lecture occidental. Pour un lectorat adolescent (16+). stars-2-5

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 1995, Yukito KISHIRO. © 1998, Éditions Glénat pour la traduction française.

Voir aussi mes commentaires des premier, second  et troisième volumes deluxe, ainsi que les cinquième, sixième, septième et huitième volumes de l’édition originale (et, tant qu’à y être, pourquoi ne pas lire aussi mon commentaire de l’anime et du film live-action)…

[ Translate ]

Capsules

Gunnm, vol. 8

Gunnm-08Grâce aux pouvoirs psychométriques de Kaos, Gally parvient enfin à rejoindre Ido. Hélas, leurs retrouvailles se transforment vite en déception. Cependant Zalem lui promet la liberté si elle mène à bien sa mission consistant è retrouver Desty Nova. Y parviendra-t-elle ?

(Texte du rabat de couverture intérieur)

<— S’il vous plaît lire la mise en garde générique sur les possibles divulgâcheurs —>

Gunnm-08-p015

Page 15

Gally aide Kaos à produire une dernière transmission radio où il plaide auprès de Den pour qu’il épargne Zalem. Ils vont ensuite à la ferme 21 où s’est établit Ido mais celui-ci, après avoir découvert le secret de Zalem, s’est fait effacer le mémoire pour ne pas devenir fou. Gally étant un agent trop rebelle, Zalem l’a cloné et a copié ses techniques de combats pour produire un cyborg encore plus puissant et obéissant, sans sentiments. Pour sauver Gally, qui est défavorisée dans un duel contre le nouveau clone, Lou se rebelle aussi mais elle est relevé de ses fonctions et envoyée en “réhabilitation.” Pendant ce temps, Den qui a pris le contrôle de la décharge, utilise son méga-canon contre Zalem mais celle-ci utilise une arme secrète pour détruire le canon. Gally et Kaos parviennent finalement au repère de Nova, mais celui-ci a infiltré Gally avec Ouroboros, un logiciel qui piège son esprit dans une simulation. 

Ce riche volume nous offre beaucoup d’action (sans toutefois avoir un excès de combat) et de révélations. L’histoire progresse à grand pas et les personnages évoluent beaucoup. Tout se précipite et l’on sent que la fin du récit approche! Le talent graphique de Kishiro excelle bien (et de mieux en mieux) à exprimer tant l’action que les sentiments. Une très bonne lecture.

Gunnm, vol. 8 par Yukito KISHIRO (Traduction par Yvan Jacquet). Paris: Glénat, septembre 1997. 224 p., N&B, 12 x 18.5 cm, ISBN 2-7234-2121-X. Sens de lecture occidental. Pour un lectorat adolescent (16+). stars-3-5

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 1994, Yukito KISHIRO. © 1997, Éditions Glénat pour la traduction française.

Voir aussi mes commentaires des premier, second  et troisième volumes deluxe, ainsi que les cinquième, sixième et septième volumes de l’édition originale (et, tant qu’à y être, pourquoi ne pas lire aussi mon commentaire de l’anime et du film live-action)…

[ Translate ]

Capsules

Gunnm vol. 7

gunnm07Affublée d’une coéquipière basée à Zalem, Gally resserre l’étau autour du Professeur Nova. Dans ce long périple où s’entrecroisent passé et avenir, Gally commence enfin à prendre goût à la vie…

(Texte du rabat de couverture intérieur)

<— S’il vous plaît lire la mise en garde générique sur les possibles divulgâcheurs —>

Gunnm07-p008

Page 8

Gally accompagne Fogia, son nouvel amoureux, jusqu’à son village portuaire mais le quitte aussitôt en promettant de revenir dès que sa mission sera accomplie. Elle a reprit contact avec son humanité, et l’affection qu’elle éprouve pour les gens qu’elle a rencontré donne un nouveau sens à son existence. Sur Zalem, elle se fait assigner une nouvelle opératrice, Lou Collins. Elle poursuit la seule piste qu’elle a pour retrouver Nova et Ido: Den du Barjack. Dans son périple, elle rencontre une jeune fille, Koyomi, et son cyber-chien Fury. Elle l’avais déjà connu dans la décharge, mais elle n’était alors qu’un bébé. En protégeant Koyomi, Gally est blessée mais ils sont sauvé par Kaos, un étrange humain qui communique par onde radio et qui a le pouvoir de psychométrie — qui lui permet de “lire” la mémoire des objets. 

Gunnm07-p010

Page 10

Gally affronte finalement Den, qui n’a pour unique objectif que de détruire Zalem et de libérer l’humanité de sa servitude. Toutefois cela signifierait aussi la destruction des usines et de la décharge — et de tout les gens et des lieux que Gally a aimé. Touchée par le discours de Den, Koyomi décide de le suivre et Gally ne peux se résoudre à faire usage de son arme contre eux et les laisse partir… Kaos se révèle être plus que ce qu’il semble…

Le récit continue à se développer à grand coup de combats et l’on sent que notre héros se rapproche du tableau final! Avec le revirement de Koyomi, nous percevons un certain questionnement moral: l’hégémonie de Zalem est-elle bonne ou mauvaise pour l’humanité? Les adversaires de Gally sont de plus en plus énorme. Par moment, on dirait qu’on lit une sorte de Hokuto no Ken contre Grandizer ! Le récit est toutefois assez intéressant pour conserver notre attention — on se demande toujours ce qui va se passer par la suite. Le dessin de Kishiro m’apparaît toujours aussi agréable et semble même gagner en précision — quoique j’aurai préféré continuer à lire ce manga en grand format, qui fait plus justice au style de l’artiste que le petit format original. Une lecture facile et agréable. À lire pour les amateurs de baston, de monde post-cataclysmique et de charmante cyborg !

Gunnm, vol. 7 par Yukito KISHIRO (Traduction par Yvan Jacquet). Paris: Glénat, janvier 1997. 222 p., N&B, 12 x 18.5 cm, ISBN 2-7234-2120-1. Sens de lecture occidental. Pour un lectorat adolescent (16+). stars-3-0

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 1994, Yukito KISHIRO. © 1997, Éditions Glénat pour la traduction française.

Voir aussi mes commentaires des premier, second  et troisième volumes deluxe, ainsi que les cinquième et sixième volumes de l’édition originale (et, tant qu’à y être, pourquoi ne pas lire aussi mon commentaire de l’anime et du film live-action)…

[ Translate ]

Capsules

Gunnm, vol. 6

gunnm06Après ses démélés avec l’abominable création de Desty Nova, Gally se retrouve seule face à son destin. Le machiavélique professeur a pourtant juré qu’il ressusciterait Ido. Saura-t-il tenir sa promesse ?

(Texte du rabat de couverture intérieur)

 

Gally a utilisé une arme interdite par les usines et est donc condamnée à la destruction malgré qu’elle ait sauvé la décharge des attaques du monstre Zapan. Pourtant elle se réveille dans une chambre d’hôpital… Un représentant de Zalem lui apparait sur un écran et lui révèle que cette chambre où elle se trouve est virtuelle et qu’en fait elle a été sauvé in extremis du recyclage. Son cerveau est en piètre état et n’en a plus pour longtemps à fonctionner… À moins qu’elle accepte de devenir l’instrument de Zalem. Elle hésite mais c’est la seule façon qu’elle pourra sauver Ido et se venger de Desty Nova!

Gunnm06-p013Des pillards, la gang Barjack avec Den à leur tête, attaquent les convois de trains qui ramènent vers les usines le ravitaillement produit par les fermes des territoires éloignés. Gally se joint à un groupe de mercenaires pour défendre un train et éliminer la menace des pillards. Elle se lie d’amitié avec le mercenaire Fogia Four et affronte d’abord le cyborg Knuckle-Head, puis le colonel Buzzle. Mais après la bataille, Fogia et Gally se retrouve perdu dans le désert qui s’étend au-delà de la zone de la décharge…

Le destin de Gally prends encore une nouvelle tournure. Si elle a enfin retrouvé un objectif qui la motive elle semble perdre de son humanité et prendre du plaisir à la violence des combats. L’histoire se déroule maintenant sur un arrière-plan qui semble inspiré de Mad Max… Le récit reste modulé par le rythme des combats mais au moins il progresse rapidement. Le style de Kishiro est typique pour le genre et, avec parfois quelques traits d’humour, exprime bien l’action. Un manga qui me semble plus shōnen que seinen mais qui se lit vite et bien tout en offrant un bon divertissement. À lire pour les fans d’action cyber-cataclysmique!

Gunnm, vol. 6 par Yukito KISHIRO (Traduction par Yvan Jacquet). Paris: Glénat, juin 1996. 220 p., N&B, 12 x 18.5 cm, ISBN 2-7234-2119-8. Sens de lecture occidental. Pour un lectorat adolescent (16+). stars-3-0

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 1993, Yukito KISHIRO. © 1996, Éditions Glénat pour la traduction française.

Voir aussi mes commentaires des premier, second  et troisième volumes deluxe, ainsi que le volume 5 de l’édition originale (et, tant qu’à y être de l’anime et du film live-action)…

[ Translate ]

Capsules