Un “nouveau” Taniguchi chez Pika en Mai

bluecorner-cov“Reggae est un boxeur mystérieux et mutique qui a débuté sa carrière un jour d’avril 1975 en poids légers et qui, depuis, traîne sa carcasse sur les rings de seconde zone. Pour son 33e match, il perd une nouvelle fois par K.-O., mais ce soir-là, le hasard a placé dans la salle Mister Dangelo, ancien champion du monde en poids mi-lourds, et aujourd’hui organisateur de rencontres. Ce dernier voit alors en Reggae un boxeur hors normes, doté d’un coup de poing exceptionnel. Il décide donc d’acheter le contrat de Reggae à son club actuel pour pouvoir le placer sur des rings plus prestigieux, avec des primes bien plus importantes…” [Texte du site de l’éditeur]

bluecorner_cov-voPublié au Japon sous le titre Combattant Bleu (青の戦士 / Ao no Senshi / Blue Fighter) par Futabasha en mars 1982, Blue Corner est illustré par Jiro Taniguchi et écrit par Caribu Marley (pseudonyme de Tsuchiya Garon surtout connu pour avoir scénarisé Old Boy, illustré par Nobuaki Minegishi). Cette oeuvre de jeunesse de Taniguchi nous offre un manga seinen de sport, bien documenté et dédié au monde de la boxe — un sujet un peu similaire à Garôden qu’il publiera dix ans plus tard et qui était, lui, consacré à la lutte. Car bien avant de produire ses manga consacrés à la nature (Blanco, Le Sommet des dieux, L’Homme de la Toundra, Seton) ou encore à la réminescence et à la déambulation introspective (Le journal de mon père, Le Gourmet solitaire, Quartier lointain, Le promeneur), Taniguchi a eut une période où il a dessiné des manga d’action, empreint de violence (Trouble is my business, Tokyo Killers, Garôden). Sa mort en février 2017 nous prive de nouvelles oeuvres, mais heureusement des éditeurs comme Pika continue de traduire ses vieilles productions.

Dans ce manga, Taniguchi dépeint les coulisses de la boxe à travers l’histoire de Reggae, un combattant taciturne qui connait peu de succès jusqu’à ce que le hasard mette sur sa route un promoteur qui voit en lui un nouveau champion. Blue Corner paraîtra en France le 9 mai dans la série “Action” de la collection Pika Graphic. C’est certainement à lire, car il existe encore très peu de manga d’action de Taniguchi qui ont été traduit.

Blue Corner, par Jiro Taniguchi (dessin) et Caribu Marley (scénario). Paris: Pika (Coll. Pika Graphic, série Action), mai 2018. 288 pages, 172 x 242 mm, 18.00 €, ISBN 9782811638306. Pour un lectorat jeune adulte (15+). 

Sources: Actualité Pika, Catalogue Pika, Animeland, Amazon, Google.

[ Translate ]

Découverte: Isabella Bird, Femme exploratrice

IsabellaBird-extrait-cov“À la fin du XIXe siècle, le Japon s’ouvre au monde et s’occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l’archipel… Le voyage s’annonce long et difficile, mais rien n’arrête la pétillante jeune femme !

Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu’elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !

Lancez-vous à la découverte d’un Japon traditionnel désormais disparu à travers les yeux de l’intrépide Isabella Bird ! Basé sur les écrits réels de l’aventurière, Isabella Bird, femme exploratrice est un récit passionnant sur la rencontre de deux mondes, dessiné avec un rare souci du détail par Taiga Sassa, nouveau talent prometteur !”

[Texte du site de l’éditeur]

Un des volumes de Reine d’Égypte que j’ai lu récemment comportait en cadeau un extrait de 42 pages (aussi disponible sur le site de l’éditeur). Cela m’a mis l’eau à la bouche alors je compte bien me procurer les premiers volumes afin de commenter cette série plus avant. En attendant, voici mes premières impressions.

IsabellaBird-LogoIsabella Bird, femme exploratrice (ふしぎの国のバード / Fushigi no Kuni no bādo [Bird] / littéralement: “Bird au pays des merveilles”) est sérialiszée depuis 2013 dans le magazine Harta de Enterbrain. La série est en cours avec 4 volumes parus au Japon, trois étant traduit en français jusqu’à maintenant (vol. 1: octobre 2017, vol. 2: décembre 2017, vol. 3: avril 2018). C’est le premier manga de l’auteur, Taiga SASSA. L’histoire est basée sur la correspondance de la célèbre exploratrice Isabella Bird avec sa soeur Henrietta (publié en Angleterre sous le titre Unbeaten Tracks in Japan, 1880).

C’est donc un manga historique et un travelogue sur le japon du 19e s. (ère Meiji) qui débute en 1878 alors que l’exploratrice arrive au Japon, un pays dont elle ne connait rien et dont elle espère visiter un des coins les plus reculer: l’île d’Ezo (Hokkaido) pour y rencontrer des Hainou. Elle sera accompagnée d’un jeune guide-interprète du nom de Tsurukichi Ito. Nous découvrons avec elle la culture japonaise.

Cela me semble très prometteur. Le style graphique rappelle beaucoup celui de Emma, un manga historique et une chronique sociale sur l’Angleterre victorienne par Kaoru Mori. J’ai bien hâte de lire les aventures d’Isabelle Bird.

Isabella Bird, femme exploratrice T01 par Taiga SASSA. Paris: Ki-oon (Coll. Kizuna), octobre 2017. 240 pg, , 13 x 18 cm, 7,90 € / $14.95 Can., ISBN 979-10-327-0166-9. Pour lectorat jeune (7+).

Vous trouverez plus d’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat — Youtube ]

© 2015 Taiga Sassa KADOKAWA CORPORATION

[ Translate ]

Découvertes de janvier

Que ce soit en déballant des boites de nouveautés à la bibliothèque, en bouquinant dans une librairie ou en parcourant les nombreux dédales de l’internet je fais souvent la découverte de nouveautés littéraires qui m’avaient jusqu’alors échappées. Et généralement, je m’empresse de les partager avec vous.

Dans ce cas-ci, j’ai découvert le premier titre grâce à une entrée sur la page facebook de l’auteure. Les deux autres, je les ai découvert en feuilletant le dernier numéro du magazine Animeland. Le dernier je l’ai découvert sur le site de l’éditeur

Découvrez-les après le saut de page >>
Continue reading