Pline, vol. 5

Pline-v5-covDans le tome précédent : A Rome, la folie croissante de Néron semble laisser toute latitude à Poppée. De son côté, Pline, après le tremblement de terre qui a ravagé Pompéi, fait la connaissance d’un mystérieux voyageur revenu de lointaines contrées.

Plus que jamais assoiffé de connaissance, Pline comprend que les écrits de ses contemporains ou des auteurs du passé ne lui suffiront pas. L’heure du départ a sonné, cap vers l’Afrique !

Pline-v5p019Pline écoute les récits de Larcius (fils d’un négociant en vin de Pompéi qui a beaucoup voyagé) et cela lui donne l’appétit de faire ses propres voyages de découvertes. Pline, Euclès et Félix raccompagnent donc Larcius à Pompéi afin de voir comment la situation y a évolué. La reconstruction de la ville se fait de façon inégale, au gré des besoins de la politique et des moyens financiers des habitants. Ils retrouvent l’ingénieure Mirabela et font la rencontre de Aselina Eumachia, une riche et influente commerçante de la laine. Sur l’un de ses bateau, à Naples, ils prennent la mer sur la Mare Nostrum en direction de l’Afrique!

Après une tempête, ils rencontrent l’épave d’un navire attaqué par des pirates. Le seul survivant est un enfant très doué pour la navigation et son corbeau. Les vents ont fait dériver leur navire vers les Iles Éoliennes. Ils font escale à Strongyle pour attendre que se calment les vents et charger un cargaison d’obsidienne mais l’équipage les abandonne sur l’île! Le Stromboli choisit ce moment pour faire éruption et Pline désir observer le phénomène en détail et de près. Il constate que les volcans forment une ligne du sud vers le nord, de l’Etna au Vésuve en passant par Vulcano et Stromboli. Il remarque aussi que l’éruption du Stromboli est différente de celle de l’Etna qu’il a observé précédemment…

Avec ce cinquième volume, il me semble que l’action commence vraiment alors que Pline décide de se lancer dans l’aventure. Il est surtout amusant de constater que le destin de Pline est décidément marqué par les volcans: l’Etna, puis le Vésuve, et maintenant le Stromboli! Réussiront-ils tous à survivre à cette éruption et s’échapper de cette île volcanique? C’est ce que nous saurons dans le volume six, qui vient tout juste de paraître en Europe!

Ce manga historique demeure tout aussi fascinant. Le récit est bien mené et capte notre attention alors que Mari Yamazaki et  Tori Miki nous font découvrir de nombreux aspects de la société romaine: géographie, politique, architecture, commerce, etc., sans oublier quelques anecdotes d’histoire naturelle! Le travail des deux artistes nous offre un graphisme toujours aussi beau et détaillé, et qui gagne même en assurance. Un très bon manga historique qui s’avère une lecture à la fois agréable et instructive. Vivement recommandé!

Pline, vol. 5: Sous les vents d’Éole, par Mari Yamazaki et Tori Miki. Paris: Casterman (Coll. Sakka), Jan. 2018. 200 pg, 13.4 x 18 cm, 8,45 € / $15.95 Can (ePub/PDF: 5,99 €), ISBN: 978-2-2031-5359-2. Pour lectorat adolescent (14+). Voir couverture arrière. stars-3-5

[ AmazonBiblioCastermanGoodreadsGoogleWikipediaWorldcat ]

Pline © 2015-2016 Mari Yamazaki, Tori Miki. © 2017 Casterman pour la traduction française.

Voir mes commentaires sur les volumes précédents:

[ Translate ]

Capsules

Ad Astra, vol. 4-5

“Bravoure, complots et stratégie… Plongez au coeur des batailles qui opposèrent les légendaires Hannibal et Scipion !”

AdAstra-v04-cov“Fabius parvient à attirer Hannibal près de Capoue, dans la plaine de Campanie, où les troupes romaines l’attendent de pied ferme. Hélas, son plan est réduit à néant lorsque son maître de cavalerie, lassé par sa stratégie d’usure, contrevient à ses ordres : grâce à une nouvelle ruse, les Carthaginois réussissent à briser l’encerclement romain.”

“Le dictateur perd donc la confiance du sénat et voit ses pouvoirs transférés à Minucius, qui contre toute attente vient de l’emporter sur un détachement ennemi ! Enivré par sa victoire, le guerrier se lance à la poursuite d’Hannibal à la tête de deux légions, mais se retrouve bien vite en difficulté… Et si tout cela faisait partie du plan du monstre de Carthage ?” [Texte de la couverture arrière]

Ad Astra: Scipion l’Africain & Hannibal Barca (アド・アストラ -スキピオとハンニバル- / Ad Astra – Scipio to Hannibal) est un manga seinen historique par Mihachi KAGANO (dont c’est le premier titre) qui raconte les faits saillants de la deuxième guerre punique qui opposa Rome et Carthage. Il a été prépublié dans le magazine Ultra Jump (entre mars 2011 et février 2018), puis compilé en treize volumes chez Shūeisha. La version française paraît chez Ki-oon. J’en ai déjà commenté les trois premiers volumes.

AdAstra-v04p153

page 153

Dans le volume quatre, avec maintenant le support su Sénat, Minucius décide d’attaquer avec tous ses hommes les troupes d’Hannibal qui semblent prendre position sur une colline. Mais c’est évidemment une embuscade et des soldats carthaginois sortent de derrière chaque rocher ou crevasse, alors que les frondeurs bombardent les romains du haut de la colline. Trop fier, Minucius refuse de sonner la retraite. Il est blessé par Giscon en combat singulier. Il y aurait laissé la vie si Hannibal n’avait pas retraité à l’arrivée des renforts de Fabius, que Scipion avait convaincu d’intervenir. De retour à Rome, Scipion sauve sa jeune fiancée Aemilia qui est prise à partie par la foule car son père, Aemilius, se présente au Consulat en même temps que Varron.

AdAstra-v05-cov“À Gerunium, Minucius paie au prix fort son entêtement : ses troupes sont décimées, et lui-même n’échappe à la mort que de justesse grâce à l’intervention de Fabius ! Ultime humiliation pour le guerrier, son combat contre Giscon lui coûte deux doigts de la main droite.”

“Mais sa dictature, tout comme celle de Fabius, touche à sa fin. Après une campagne acharnée, c’est Varron qui est nommé consul, aux côtés d’Aemilius ! Et le nouveau chef des armées compte bien écraser l’ennemi par le nombre. C’est donc 86 000 soldats qu’il envoie contre Hannibal dans la plaine de Cannes, théâtre d’une des plus grandes batailles de l’histoire…” [Texte de la couverture arrière]

AdAstra-v05p013

page 13

Dans le cinquième volume, Varron est élu premier Consul et promet de lancer une armée de quatre-vingt-six-mille hommes contre Hannibal. Fabius compte sur Aemilius, élu second Consul, pour tempérer l’audace de Varron. Les deux armées convergent vers la plaine de Cannes pour ce qui deviendra l’une des batailles majeures et décisive de la guerre. Malgré son infériorité numérique (seulement cinquante-mille hommes), Hannibal profite de son avantage tactique et attaque en premier. Grâce à sa fine stratégie il réussi à prendre l’armée romaine en tenaille!

Ad Astra est le manga parfait pour les amateurs d’histoire et de la Rome Antique. Il nous donne une vue intéressante de la politique et des stratégies militaires de l’époque, tout en nous donnant un récit captivant des intrigues et des sentiments qui opposent et rattachent les personnages.

Le style graphique de Kagano est clair et précis, souvent très détaillé, et même si il dépeint bien les scènes d’action et de combat, il me semble toutefois que le dessin est statique et manque un peu de vie.

Un manga très beau et passionnant, mais qui étire le récit un peu trop. Cependant, j’ai quand même hâte de lire la suite: plus que huit volumes (si l’on compte le treizième et dernier tome qui paraîtra en France en novembre 2018) avant d’en découvrir le dénouement!

Ad Astra: Scipion L’Africain & Hannibal Barca Vol. 4, par Mihachi KAGANO. Paris: Ki-oon,  décembre 2014. 178 pages, 13 x 18 cm, 7,90 € / $16.98 Can. ISBN 978-2-35592-752-2. Pour un lectorat adolescent (14 ans et plus). stars-3-0

Ad Astra: Scipion L’Africain & Hannibal Barca Vol. 5, par Mihachi KAGANO. Paris: Ki-oon, mars 2015. 178 pages, 13 x 18 cm, 7,90 € / $16.98 Can. ISBN 978-2-35592-797-3. Pour un lectorat adolescent (14 ans et plus). stars-3-0

[ AmazonBiblioGoodreadsWikipediaWorldCatYoutube ]

Ad Astra Publius Cornelius Scipio Africanus Major & Hannibal Barca © 2011 by Mihachi Kagano / SHUEISHA Inc.

[ Translate ]

Isabella Bird: Femme Exploratrice, vol. 1-2

IsabellaBird-v1-cov“À la fin du XIXe siècle, le Japon s’ouvre au monde et s’occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l’archipel… Le voyage s’annonce long et difficile, mais rien n’arrête la pétillante jeune femme !

Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu’elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !

Lancez-vous à la découverte d’un Japon traditionnel désormais disparu à travers les yeux de l’intrépide Isabella Bird ! Basé sur les écrits réels de l’aventurière, Isabella Bird, femme exploratrice est un récit passionnant sur la rencontre de deux mondes, dessiné avec un rare souci du détail par Taiga Sassa, nouveau talent prometteur !”

[ Texte du site de l’éditeur; voir aussi la couverture arrière ]

Comme je l’ai déjà mentionné lorsque j’ai introduit ce manga, Isabella Bird, femme exploratrice (ふしぎの国のバード / Fushigi no Kuni no bādo [Bird] / littéralement: “Bird au pays des merveilles”) nous offre le récit de voyage de la célèbre exploratrice britannique au Japon du début de l’ère Meiji. Ce manga historique a d’abord été publié en feuilletons dans le magazine Harta de Enterbrain. Jusqu’à maintenant il a été compilé en quatre volumes (le dernier en date étant paru en novembre 2017). La version française est publiée par Ki-oon et trois volumes sont paru jusqu’à maintenant (le quatrième devrait paraître en août 2018).

L’auteur, dont c’est le premier manga publié, a basé son récit sur l’ouvrage Unbeaten Tracks in Japan (1880) qui rassemble la correspondance d’Isabella Bird avec sa soeur Henrietta durant son périple au Japon.

Continuez après le saut de page >>

Continue reading

The Terror

the-terrorI’m watching The Terror (three episodes in so far): It’s cool, although the storytelling moves like a slow agony and the suspense is unbearable! Joke aside, it is a very interesting 10-part TV series from AMC, based on Dan Simmons’ novel of the same title. I was first hesitating to watch as it is presented as an horror drama, but it should be considered more fantastic (as it seems to follow Todorov’s definition of the genre). The series was well received (92% rating on Rotten Tomatoes) and for good reasons: It has a great cast (Jared Harris, Tobias Menzies, Ciarán Hinds, Nive Nielsen!) and offers an interesting story about Franklin’s lost expedition which was looking for the Northwest Passage in 1845–1848. The story is, of course, largely fictionalized, but nevertheless based on all the known facts about the fate of the expedition. Many subsequent expeditions searched for survivors or for the two Franklin’s ships without much success: the only clues cames from Inuk eyewitness accounts (1854-55), as well as a few artefacts and skeletons (1859-69). Only very recently, modern expeditions found the remains of the HMS Erebus (2014) and of the HMS Terror (2016). stars-3-0

[ BiblioGoogleIMdBOfficialWikipediaYoutube ]

[ Traduire ]

Capsules

Notable News (w13-w22)

In the last couple of months (ten weeks!), there was really nothing new on the domestic front. The same old routine. Spring finally came, the air warmed up and (after a little icy setback) the buds started to open, quickly blossoming into a late summer. I experienced, again, some health problems which kept my moral down for a while. I had my old computer repaired and finally got a new one, which meant lots of hardware and software installations, reorganizing the working area, etc., which made many onomatopoeias come to mind (Aauugh!, *whimper*, *Phew*).

PearlsBeforeSwine-20180106I tried to apply to a couple of new jobs in order to get out of the nut house where I works but with no luck. To make things worse, the company we hired to repair the balcony & backyard keeps dragging their feet and nothing seems to get going. I want to prepare the garden for the summer but will we be able to do any gardening? My life seems on hold. I have many new project ideas to keep me busy but there’s so little time, so many things to think about and to do, all at the same time, that’s overwhelming, mind-crushing, depressing even…

I spent so much energy running like crazy at work (and for a whole week the temperature in the library was between 24 and 28 ºC!), coming back completely exhausted, hoping for a new job (or some sort of fairy god-mother intervention), waiting on the contractor (I took some vacation in order to rebuild the garden after the works would be done, but I feel I wasted my time…), stressing about health problems, reorganizing my computers and my network (extending ethernet to compensate for Bell’s weak wi-fi for example) that I really didn’t read or write much. Again, getting caught with life so much that… I forgot to live! It seemed that time was slipping through my fingers like sand. I felt (and still feel) tired all the time…

When I am at work I feel miserable but, when I am at home and look at this house — this little and comfortable nest, or safe-house, we have set-up for ourselves — I feel pretty good and content. I have everything I need and could ask for (okay, maybe not that marble bust of Lucius Virus or a more quiet and pleasant job — but, who knows, it might come someday). So, I have no real reason to be unhappy (beside watching the news, of course). I just have to tell myself that, again and again, and repeat it,  each time I have to face the darkness…

However, I was not completely idle. I wrote a little (commenting on Le secret des vietnamiennes, Venise and Bug, as well as a few movies). I also attended the Congrès Boréal, went to Ottawa to watch tulips and to the annual book sales of the libraries (so far I bought a few novels and about thirty-five manga!). Unfortunately, I mostly kept myself entertained: I finished to watch The Durrells, some old favourites TV series like Homeland or The Expanse, and tried some quite excellent new series like the remake of Lost in Space, Little Women or The Good Karma Hospital. I even discovered a new TV service, BritBox, but haven’t had time to try it yet.

PearlsBeforeSwine-20180111On the world stage we find the usual disasters: Trump ramping and raving (blaming everyone but himself), floods here, volcano there, many more sexual scandals, ups and downs in North Korea, war looming in the Middle East (Gaza, Iran), add another ebola epidemic, or an occasional school shooting and you have the picture. But there are also some good news, like a very Royal Wedding! [See detailed day by day events for April and May]

Through all this I tried to stay acquainted with the affairs of the world and gathered a few notable news & links — which I now share with you (in both french or english, slightly categorized, but in no particular order — note that, to save on coding time, the links will NOT open in a new window as usual), after the jump.

[ Traduire ]

Continue reading

Notable News (W07 – W12)

In the last five weeks, nothing much happened on the domestic front. The weather slightly improved each weeks (now it’s mostly above zero, although the east coast kept being hit by one  nor’easter after another!) and the sun feels much better (warmer) since we switched to daylight saving time as it sets much later now. The snow is melting. The job is as tiring and frustrating (absurd) as ever, but I think I am dealing better with it. Zen and all (trying not to give a f*ck).

I got my DNA testing results from 23&me and it is rather disappointing. I am genetically boring: one hundred per cent europeans and no variants detected for major health issues (save a higher risk for macular degeneration and celiac disease). The physical traits reports are hits and misses. I still have to read everything in details, but I feels it is more amusing than really useful.

I didn’t write much (although I did a few good comments on What the Health, An inconvenient sequel, Le chat du rabbin 7, Reine d’Égypte vol. 1 and vol. 2-3, on Kim Thuy’s conference and her book Ru) because I have been constantly busy trying to solve multiple problems. I have the feeling that nothing works properly anymore! Everything seems buggy: the WiFi, the blog, the computer (at home and at work), and even the electricity (causing the lights to flickers almost constantly, turning off and on the TV or the computer)! Is the world starting to slowly brake down all over? The entropy! The entropy! Seriously, if all this is a simulation (or a dream) slowly shutting down, maybe a reboot would wake me up? Or maybe not. But this constant fighting to maintain the cohesion of the universe is getting tiresome (if not unbearable, yet).

I called Hydro Q and the flicker stopped (for now). Tried to install network extenders but Bell’s wifi is till shitty (neither Apple Airport or Netgear worked; should I try another brand? More pods? To be continued…). The computer finally died (there was a problem with File Vault being on but the main problem was the hard drive after all) and is now at the repair shop. My desk feels empty and working in the salon on a combination of Mac-mini (which I normally use as a media center) and iPad, is rather uncomfortable. I am planing to purchase a Macbook soon… But I wasted so much time doing all this… it is frustrating.

In the news, the world doesn’t seems in a much better shape. More Trump-related scandals (Cambridge Analytica, Stormy Daniels, he fires Tillerson and McMaster, tease trade war and impose tariffs on steel & aluminummostly for China, proposed talks with North Korea, etc.), more school shooting this time at Marjory Stoneman Douglas High in Parkland (Florida), serial bombing in Texas, another democrats’ victory in Pennsylvania slowly tips the scale, emboldened Russians assassinated a couple of former spies in Britain (one with a nerve agent!), Steven Hawking died, etc. The good news is that the students from Parkland are old enough to become activists (#NeverAgain) and, for some, to vote in the mid-term election in November! An end to this nightmare really seems possible…

Anyway, as usual, I managed to stay a little acquainted with the affairs of the world and gathered many notable news & links — which I now share with you (in both french or english, slightly categorized, but in no particular order — note that, to save on coding time, the links will NOT open in a new window as usual), after the jump.

[ Traduire ]
Continue reading

Reine d’Égypte Vol. 2-3

“L’Égypte ancienne revisitée à travers les yeux d’Hatchepsout, la première grande reine de l’histoire de l’humanité ! Reine d’Égypte n’est pas seulement un régal pour les yeux, c’est aussi une fresque historique minutieusement documentée sur le combat d’une femme trop libre pour son époque. Son charisme, son intelligence et sa volonté sans faille sont ses meilleurs atouts, mais suffiront-ils à provoquer une révolution au pays des dieux ?” [Texte du site de l’éditeur]

Reine_d_Égypte-v02-cov“Parti en campagne à la frontière du royaume de Koush, Thoutmosis Ier reçoit une blessure fatale! Ivre de vengeance, son fils fait exécuter les prisonniers ennemis de la manière la plus sanglante qui soit et néglige ses devoirs de pharaon… Hatchepsout, qui tente de prendre en main les affaires de l’empire, se rend plus que jamais compte de son impuissance.

Mais sa rencontre avec Senmout, le nouveau scribe, va tout changer : devenu son allié, l’homme lui jure de la servir avec loyauté. À ses côtés, la jeune reine part inspecter le chantier de Karnak, sans savoir qu’à la cour des intrigues se tissent…”

[Texte de la couverture arrière]

Dans le second volume, en l’absence de Thoutmosis II, Chepsout s’immisce un peu plus dans les affaires d’état: elle assiste à des audiences, visite des chantiers, fait libérer les prisonniers du Wawat, etc. Sa relation avec le scribe Senmout devient plus familière. Pendant ce temps, Sothis la favorite du harem (qui entretient également une relation avec Snerseth, le grand prêtre d’Amon) n’hésite pas à causer la mort d’une rivale enceinte. Lorsque Chepsout l’apprend elle la fait punir. Senmout avoue son amour à Chepsout mais leur rapprochement attire les soupçons et celui-ci doit fuir la capitale. Son demi-frère Senmèn est nommé scribe à sa place. Chepsout prie son défunt père et est encore plus déterminé à devenir son véritable successeur afin d’amener la paix dans le royaume.

Le récit se développe au fur et à mesure que les intrigues de cours s’intensifient. L’exécution tant de la trame narrative que du dessin reste satisfaisante, assez pour nous offrir une très bonne et agréable lecture. Un bon exemple de manga historique.

Reine d’Égypte, vol. 2, par Chie INUDOH. Paris: Ki-oon (Coll. Kizuna), juin 2017. 216 pg, 13 x 18 cm, 7,90 € / $14.95 Can. ISBN 979-10-327-0126-3. Lectorat jeune adulte (16+ / nudité). stars-3-5

Reine_d_Égypte-v03-cov“Le harem de Thoutmosis est le théâtre de macabres machinations : Sothis, la favorite, entend bien conserver son rang, quitte à assassiner toute femme portant l’enfant de pharaon ! Lorsque Chepsout découvre la vérité, elle fait emprisonner la coupable, sans se douter que le châtiment est loin d’être suffisant…

Les conséquences ne se font pas attendre : de folles rumeurs commencent à courir sur les relations entretenues par la reine et son scribe, condamnant Senmout à l’exil. Désormais dotée du seul appui d’Hapouseneb, la jeune femme parviendra-t-elle à reprendre la main.”

[Texte de la couverture arrière]

Dans ce troisième volume, la chance de Chepsout tourne en sa défaveur. En développant une route commerciale au sud avec le Wawat, la frontière du nord est affaiblie et le royaume du Mitanni en profite pour attaquer. Chepsout, qui a retrouvé Sothis destituée et enceinte, la prends sous sa protection à la condition qu’elle puisse adopter l’enfant. Satré, sa nourrice et confidente s’y oppose vivement et est chassé du palais. Lorsqu’il apprend la naissance de l’enfant Thoutmosis s’en empare déjouant les plans de Chepsout. Pendant ce temps, Senmout (sous le pseudonyme de User) est le scribe de l’architecte Inéni.

Pour faire la paix avec les Mitanniens, Chepsout négocie une alliance en mariant le jeune prince Wadi à sa soeur Néfer. Mais elle est trahi par Satré qui raconte l’alliance secrète à Thoutmosis qui l’annule et décide plutôt de prendre lui-même Néfer comme seconde épouse. Pour épargner sa jeune soeur, Chepsout n’a pas d’autre choix que d’offrir à Thoutmosis de lui donner un héritier! Peu de temps avant la naissance de celui-ci, Thoutmosis tombe gravement malade. Avec un peu d’aide de Chepsout, il finit par mourir. Le fils de Sothis, prince Djehouty, devient alors Thoutmosis III sous la régence d’Hatchepsout!

Reine d’Égypte nous offre une vision un peu simpliste de l’histoire d’Hatchepsout mais avec une tournure décidément féministe, ce qui lui donne un ton plutôt actuel. Les intrigues se succèdent pour rendre le récit de plus en plus intéressant. De plus, le style graphique du manga semble s’améliorer un peu, gagnant en fluidité et précision. Et chaque nouveau volume nous offre plus de pages que le précédent! Reine d’Égypte demeure donc toujours aussi bon et agréable à lire.

Un quatrième volume devrait paraître en mai 2018!

Reine d’Égypte, vol. 3, par Chie INUDOH. Paris: Ki-oon (Coll. Kizuna), octobre 2017. 224 pg, 13 x 18 cm, 7,90 € / $14.95 Can. ISBN 979-10-327-0137-9. Lectorat jeune adulte (16+ / violence & nudité). stars-3-5

Voir mon commentaire sur le premier volume.

Vous trouverez également de l’information sur les sites suivants:

[ AmazonBiblioGoodreadsGoogleWikipediaWorldCat ]

© 2016-2017 Chie Inudoh.

[ Translate ]