Warning ! Alerte ! 警告 !

In this blog I often comment on books I’ve read or movies that I have seen and, in order to do so, it is sometimes necessary to talk about the story and possibly divulge plot elements. Lots of people don’t like that; therefore it is necessary to warn them beforehand. Unfortunately, putting a warning at the beginning of every comment can be annoyingly repetitive or sometime I simply forget about it. So, here it is: Consider yourself warned!

⚠️ WARNING: The following comment MAY contain traces of spoilers! People allergic to the discussion of any plot’s elements before seeing or reading the story themselves are strongly advised to take the necessary precautions for their safety and should continue reading cautiously! ⚠️

   

Dans ce blog, je commente souvent des livres que j’ai lus ou des films que j’ai vus et, pour ce faire, il est parfois nécessaire de parler de l’histoire et éventuellement de divulguer des éléments de l’intrigue. Beaucoup de gens n’aiment pas ça; il est donc nécessaire de les prévenir au préalable. Malheureusement, mettre un avertissement au début de chaque commentaire peut être ennuyeux et répétitif ou parfois, je l’oublie tout simplement. Donc, le voici: Considérez-vous prévenu !

⚠️ ATTENTION: Ce commentaire pourrait contenir des traces de “divulgâcheur” [a.k.a. spoilers] ! Les personnes allergiques à toutes discussions d’une intrigue avant d’en avoir elles-même prise connaissance sont vivement conseillées de prendre les précautions nécessaires pour leur sécurité et devraient continuer de lire avec prudence ! ⚠️

Index of movies & TV series reviews

Warning!

This blog was hit by a couple of catastrophes in 2017 that broke many image links and introduced malicious lines of code that have now been neutralized but are still  disfiguring many older entries of the blog.

Please bear with us while we are undergoing the  long process of repairing the blog! The most important part of this blog is still there — the words to read and the ideas to share — but the aesthetic of the presentation has unfortunately suffered.

Thank you for your understanding and support!

— clodjee   

This is an index of all the movie & TV series reviews of this blog. They are listed in alphabetical order of the titles, followed by the date the review was written and the category / tag of the review.

[ Traduire ]

Continue reading

L’art subtil du commentaire-critique

On me demande souvent quels sont les critères que j’utilise quand j’écris des critiques (reviews) de livres ou de films. En fait, j’utilise les même critères que j’ai développé au cours des années alors que j’écrivais des critiques d’abord pour Samizdat (un fanzine de science-fiction et fantastique québécois, 1987-1994) et, par la suite, pour Protoculture Addicts (un magazine sur la culture, le dessin animé et la bande-dessinée japonaise, 1987-2008). J’ai été rédacteur-en-chef pour ce dernier pendant plus d’une vingtaine d’années et ce sont ces même critères auxquels je demandais à mes collaborateurs d’adhérer. Je vais donc profiter de la présente occasion pour vous expliquer un peu comment je procède. Et je suggère à quiconque qui désire écrire des critiques de suivre ces quelques lignes directrices.

J’aimerais d’abord définir la critique comme étant un simple commentaire et non pas une critique analytique. Cette dernière cherche à étudier, en profondeur, les moindres aspects d’une oeuvre: les motivations des personnages, les choix narratifs, le message de l’auteur, etc. Une simple critique, quant à elle, n’est qu’un commentaire qui se veut ni objectif, ni constructif, ni négatif : c’est juste une opinion, un ressenti, que l’on exprime. On aime ou on aime pas, et on tente d’expliquer pourquoi, en décortiquant brièvement les impressions que l’oeuvre nous a laissé.

Je préfère d’ailleurs parler de “commentaire” et non de “critique” car ce dernier terme fait plus pompeux et peut aisément être confondu avec son cousin analytique. Un commentaire donne une impression plus modeste. On ne cherche pas a donner de leçon mais simplement à dire ce qu’on en pense. Dans le cas d’un livre, on pourrait parler de commentaire de lecture mais comme on peut commenter aussi des documents audio-visuels (des BD ou des manga, des films (vu au cinéma, en Dvd, ou Blu-ray), ou même de la musique (concert, CD)) je préfère m’en tenir simplement à “commentaire.” Bien sûr, l’approche sera un peu différente selon le type d’ouvrage  que l’on commente (livre, cinéma, musique).

Une autre question que j’entend parfois c’est “pourquoi se donner la peine de faire un commentaire” alors que l’on pourrait bien se contenter d’apprécier une oeuvre pour ce qu’elle est sans trop se poser de question. Je dois avouer que pour moi c’est plus une déformation professionnelle. J’ai écrit tellement de commentaires pour les publications pour lesquelles je travaillais que maintenant je ne peux pas m’empêcher d’analyser et de penser à ce que je ressens au fur et à mesure que je progresse dans le livre que je lis ou dans le film que je visionne. Et tant qu’à avoir des idées ou des opinions, pourquoi ne pas les partager? Car la raison fondamentale d’un commentaire c’est cela: partager ses coups de coeur (ou de foudre!), son amour (ou parfois son aversion) pour une oeuvre, ou simplement donner son opinion. Parfois, aussi, il s’agit de vouloir aider les autres à comprendre et à mieux apprécier une oeuvre ou, tout au moins, à partager la façon dont nous percevons une oeuvre (à travers le prisme de nos expériences personnelles, de notre savoir, de notre vécu). Si nous sommes passionné par un sujet, il est tout naturel de vouloir partager cette passion. Le lecteur (du commentaire) en fera bien ce qu’il veut…

[ Translate ]

Lire la suite après le saut de page >>

Continue reading

Genres et littératures (3)

Sources et Bibliographie complémentaire

Pour compléter mon essai sur les Genres et littérature (0: Introduction, 1: Littératures rationnelles, 2: Littératures de l’Imaginaire) je vous présente ici la liste des sources que j’ai utilisé ainsi qu’une bibliographie complémentaire pour ceux et celles qui désireraient pousser plus loin sur le sujet.

Sources

ALLARD, Yvon. Paralittérature. Montréal, La Centrale des Bibliothèques, 1979. 728 p. ISBN 2-89059-000-3. [ BiblioWorldCat ]

AMALRIC, Hélène. Le guide des 100 polars incontournables. Paris, Libris, 2008. 110 p. ISBN 978-2-290-00919-2. [ BiblioWorldCat ]

BARETS, Stan. Catalogue des âmes et cycles de la S.F.. Paris: Denoël, 1979. 298 p. [ BiblioWorldCat ]

BARETS, Stan. Le Science-fictionnaire 2. Paris, Denoël (Présence du Futur #549), 1994. 332 p. ISBN 978-2-207-30565-1. [ BiblioWorldCat ]

BOGDANOFF, Igor & Grichka. Clefs pour la science-fiction. Paris, Seghers, 1976. 378 p. [ WorldCat ]

Collections : La revue de la littérature d’ici pour les bibliothèques d’ici. Montreal, Association Nationale des Éditeurs de Livres, 52 p. Vol. 1, No 3 (Avril 2014): Le roman historique, Vol. 1, No 4 (Juin 2014): Polars, thrillers et romans policiers et Vol. 2, No 6 (Novembre 2015): Littérature et imaginaire.

Éditions Alire: Catalogue 2015-2016. Québec, Éditions Alire, 2015. 98 p.

JANELLE, Claude. Le DALIAF: Dictionnaire des auteurs des littératures de l’imaginaire en Amérique française. Québec, Les éditions Alire, 2011. 535 p. ISBN 978-2-8961507-4-8. [ BiblioWorldCat ]

Lire: Special Polar (Juin 2010).

SPINRAD, Norman, ”Les Neuromantiques” in Univers 1987. Paris: J’ai Lu (#2165), pp. 256-278. [ WorldCat ]

J’ai également essayé d’inclure le plus d’hyper-liens possible (principalement vers Wikipedia) afin de renvoyer les lecteurs vers des références plus développées et ainsi limiter cet essai à un bref schéma visant simplement à introduire le sujet. Veuillez prendre note que d’autres hyper-liens seront ajouté avec le temps (pour les auteurs et les titres).

Poursuivre après le saut de page >>

Continue reading

Genres et littératures (2)

Littératures de l’imaginaire

J’ai précédemment parlé des genres littéraires rationnels (les genres ordinaires, voir banal — mundane comme ils disent en anglais) qui sont ancrés dans la réalité. Il me reste donc à vous entretenir des genres littéraires de l’imaginaire. Un collègue les avait sommairement définit comme “des histoires qui ne se peuvent pas”, qui se déroulent dans un monde entièrement ou partiellement créé par l’auteur. Ils se divisent en trois grandes catégories qui se définissent grossièrement comme suit:

  1. le fantastique, où l’on imagine ce qui est, mais autrement, ce qui existe en dehors des normes, de façon irrationnel, caché, ailleurs ou au-delà de notre réalité quotidienne (par exemple: le surnaturel)
  2. la fantasy, où l’on imagine ce qui aurait pu être dans le passé ou dans un autre monde (par exemple : la magie)
  3. la science-fiction, où l’on imagine ce qui sera dans un avenir immédiat ou lointain (par exemple : un empire galactique)

Les genres tendent à être définit par leurs styles littéraires et les thèmes qu’ils utilisent. Je ne m’attarderai pas vraiment sur le style mais plutôt sur les thèmes et les sujets qui caractérisent un genre. De ce point de vue, les trois grands genres de l’imaginaire sont assez aisé à définir. Ce qui est plus difficile à définir ce sont les nombreux sous-genres pour chacune de ces catégories. Non seulement les érudits ne semblent pas s’entendre sur leur nomenclature mais la frontière est parfois floue entre les différents sous-genres (leurs multiples variantes ont parfois des tonalités assez similaires). Alors, comme je l’ai fait pour les genres rationnels, je vais vous présenter ici les principaux genres des littératures de l’imaginaire, les définir du mieux que je peux, en expliquer les sous-genres majeures (ou les regrouper selon leurs similarités) et donner quelques exemples d’auteurs ou de titres.

[ Translate ]

Continuez la lecture après le saut de page >>

Continue reading

References

I am putting under the Category “References” all the posts that are more articles then quick blurb on my principal subjects of interest (like anime & manga, literature, etc.). This will includes my own Bibliography, the Essential anime- & manga-related bibliography that I have compiled over the years, and my (still incomplete) article on the various genres and sub-genres of literature.

Of course, those articles would probably fit better as “pages” rather than “posts”, but since they were created as posts (and I couldn’t find a way to convert them) I decided to keep them that way. Future articles will probably be formated as pages.

Also, since this is a crucial part of this blog, this category will have its own set of sub-menu.

[ Traduire ]

Otaku & other popular (sub)culture phenomenons

Many elements of the Japanese teens subculture are generated, influenced or more often simply expressed by anime & manga: otaku, enjo k?sai (teenage prostitution), hikikomori, kar?shi (overwork death), idols, cosplay (as well as various fashion styles like gothic lolita, kogal or ganguro), hentai (including yaoi [“Boys’ Love”, i.e. manga showing romantic relationships between male characters], yuri [“Girls’ love”], lolicon [underage love], panchira [panties shots] and burusera [stores for panties & school uniforms fetishists]), manga café, kawaii, moe — just to name the few that quickly come to mind. Also, Japanese (pop)culture is having (as it often had in the past, i.e. “japonisme”) a great influence on our western culture (and particularly, lately, on the teen pop-culture, with the so-called Japanification).

Therefore, this is a subject particular enough to deserve a separate entry in my “Anime & Manga Bibliography”.

Index

The essentials
More anime & manga references
Otaku & other popular (sub)culture phenomenons
Japanese culture
Japanese drama & cinema
Japanese economy, geography & history
Japanese language
Japanese literature
Various others

[ Traduire ]

Otaku & other popular (sub)culture phenomenons

(Collectif). Cosplay Girls: Japan’s live animation heroines. Tokyo, DH Publishing (Cocoro books), 2003. 96 pg. $30.00 US. ISBN 978-0-9723124-2-0.

 

(Collectif). Eastern Standard Time: A Guide to Asian Influence on American Culture from Astro Boy to Zen Buddhism. Boston, Mariner Books, 344 pg. $24.95. ISBN 978-0-395-76341-X. See the review in PA.

 

(Collectif). Japan Edge: The Insider’s Guide to Japanese Pop Subculture. San Francisco, Cadence Books, 1999. 200 pg. $19.95 US / $29.95 Can. ISBN 978-1-56931-345-8.

 

AZUMA, Hiroki (Translated by Abel, Jonathan E. & KONO, Shion). Otaku: Japan’s database animals. Minneapolis, University of Minnesota Press, 2009. 144 pg. ISBN 978-0-8166-5352-2.

 

BARRAL, Étienne. Otaku: Les enfants du virtuel. Paris, Denoël (Impacts), 1999. 314 pg. ISBN 978-2-207-24319-2.

 

KELTS, Roland. Japanamerica: How Japanese Pop Culture Has Invaded the U.S. Hampshire (UK), Palgrave MacMillan, 2007. 242 pg. $14.95 / $17.25 Can. ISBN 978-1-4039-8476-0.

 

MACWILLIAMS, Mark W. (Ed.). Japanese Visual Culture. Explorations in the World of Manga and Anime. Armonk NY, ME Sharpe/East Gate, 2008. 352 pg. ISBN 978-0765616029.

 

WEST, Mark I. (Ed.). The Japanification of Children’s Popular Culture: From Godzilla to Miyazaki. Lanham, Scarecrow Press, 2009. 294 pg. ISBN 978-0-8108-5121-4.

 

WICHMANN, Siegfried. Japonisme: The Japanese influence on Western art since 1858. New York, Thames & Hudson, 1981. 432 p. ISBN 978-0-500-28163-7.

Next: Japanese Culture