Images du mer-fleuri [002.021.013]

Malva sylvestris

DSC_0903

[ Nikon D3300, Jardin botanique, 2018/06/26 ]

DSC_0904La Grande mauve ou Mauve sylvestre (aussi appelé “common mallow” ou “tall mallow” en anglais) est une espèce de plante herbacée à fleurs bisannuelles de l’ordre des Malvales, de la famille des Malvaceae et du genre Malva. Je l’ai déjà illustré par le passé mais sans donner de détails. C’est une plante vivace comestible qui peut être consommée crue en salade ou cuite en soupe et comme légume. C’est également une plante médicinale dont les propriétés anti-inflammatoires peuvent soulager la peau et les muqueuses irritées (pulmonaires, de la gorge, utérines, de la vessie, gastro-intestinales, etc.). Toutefois ces propriétés proviennent du mucilage qui est encore plus prononcé chez sa cousine Althaea officinalis (la Guimauve officinale ou marsh-mallow en anglais — dont la racine a servit originellement a confectionner la confiserie du même nom, qui est maintenant produite avec du sucre, du blanc d’oeufs et de la gélatine). On l’apprécie surtout comme plante ornementale, caractérisée par ses fleurs voyantes d’un mauve-violet vif, avec des veines plus sombres, et sa nature vigoureuse qui fait qu’elle pousse librement dans les prairies, les haies et les champs en jachère. (Source: Wikipedia)

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.021. 006]

Hypericum perforatum

[ Nikon D3300, Jardin botanique, 2018/06/26 ]

Le Millepertuis officinal (appelé St John’s wort en anglais) est une espèce de plante herbacée vivace à fleurs de l’ordre des Theales, de la famille des Clusiaceae, et du genre Hypericum (qui regroupe environ quatre cents espèce de millepertuis). Il est caractérisé par ses fleurs jaunes à cinq pétales qui possèdent de nombreuses étamines. Ses propriétés médicinales sont connue depuis longue date. Sous la forme d’une huile rouge (macération des fleurs au soleil dans de l’huile d’olive produisant le pigment hypéricine) il a des effets anti-inflammatoires, cicatrisants et analgésiques — mais peut aussi créer une photosensibilisation. Sèchée, il a des propriétés antidepressantes (les anciens l’auraient surnommée le “chasse-démons”). Toutefois, tout comme le pamplemousse ou l’ail, il peut interagir avec de nombreux médicaments (hydrocortisone, anticoagulants, contraceptifs, immunosuppresseurs, etc.) et en diminuer les effets. Il peut aussi accentuer certains problèmes cardiaques (palpitation, arythmie). (Source: Wikipedia)

[ Translate ]

Pictorial chronicles [002.020.366]

Collines glacées

IMG_8832

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/12/31 ]

Si vous allez prendre une marche dans le parc Frédéric-Back, sortez vos crampons ! Apparemment, encore cette année, ils ont confié l’entretien des sentiers à la même équipe qui fait aussi l’entretien des patinoires !

Disons qu’ils sont TRÈS parcimonieux sur l’épandage d’abrasifs…

J’ai dû écourter ma marche de santé car ça devenait trop dangereux. Je voulais tout de même pas finir 2020 à l’hôpital ! Bonne année à tous !

Voici quelques images du parc ces dernières semaines:

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.020.365]

Trifolium pratense

[ iPhone 8+, Parc Frédéric-Back, 2018/06/10 ]

[Nikon D3300, Jardin botanique, 2018/06/26 ]

Le trèfle rouge (aussi appelé trèfle des prés ou red clover en anglais) est une espèce de plante herbacée à fleurs de la classe des Magnoliopsida, de la sous-classe des Rosidae, de l’ordre des Fabales, de la famille des Fabaceae (les légumineuses) et du genre Trifolium. Il ne doit pas être confondu avec le Trifolium rubens (trèfle rougeâtre ou queue de renard) qui est parfois aussi appelé trèfle rouge, ni avec le Trifolium incarnatum (Trèfle incarnat / crimson clover dont j’ai récemment parlé) ou même avec le Trifolium hybridum (trèfle hybride / alsike clover). Il est utilisé comme plante fourragère (en pâturage ou en ensilage, car il est très digestible quoique météorisant), mellifère, comestible (feuilles crues en salades ou cuites comme légume, les graines peuvent faire de la farine) ou même médicinale (la présence de phytoestrogènes peut aider à traiter la ménopause, en infusion elle peut traiter les diarrhées, la toux et les éruptions cutanées). (Source: Wikipedia).

[ Translate ]

Cat-urday’s video [002.020.361]

Wrapped Gift

Last Friday I notice in the afternoon that someone had left a wrapped dead mouse on the top of the backyard stairs. I thought it was a subtle message from one of my beloved neighbours and I lamented against those crazy people who cannot even afford a dead horse’s head. I decided to check the Nest camera in order to identify the culprit. To my great surprise, I discovered that the deed was done at 2PM sharp by none other than Felix — the alley cat that I took in the garage for the winter and that I let out a couple of hours every day when he gets too antsy. It seems that he had found one of those glue traps with a dead mouse on it (apparently some paper towel flew in the wind and got stuck on it too) and decided it would make a perfect gift for us !

It is not the first time that a cat brings us a dead mouse. I guess that this behaviour goes back to the time when humans first started to interact with cats in the Neolithic. They were never really domesticated, but probably slowly became tame by contact with humans through a commensal relationship (a form of symbiosis). With the agricultural revolution, mass producing food meant that human had to create food storage (primarily granary) that inevitably attracted vermine (mostly rats and mice). The presence of vermine in turn attracted small predators like cats who started hanging around human settlements. Humans probably started to “reward” the cats (with food and confort) for getting rid of the vermine and with time this synanthropic relation became mutualistic and the behaviour became instinctive. The cat, in order to prove that he is earning his keep, brings the dead prey as proof, hence the “gift” — which is rarely wrapped.

[ Traduire ]

Images du mer-fleuri [002.020.358]

Ranunculus acris

[ Nikon D3300, Jardin botanique, 2018/06/03 ]

Le bouton d’or ou renoncule âcre (appelé meadow buttercup ou encore common buttercup en anglais) est une espèce de plante herbacée à fleurs de la classe des Magnoliopsida, de l’ordre des Ranunculales, de la famille des Ranunculaceae et du genre Ranunculus. En fait, on appel souvent “bouton d’or” toutes les espèces de renoncules à fleurs jaunes (principalement R. acris, R. bulbosus, R. gramineus, R. repens, etc.) — il en existe près de six-cent mais plusieurs d’entre elles sont aquatiques (R. aquatilis, R. peltatus, etc.), d’où leur nom qui signifie “petite grenouille” en latin. Elle est caractérisée par des feuilles nervurées et palmatilobées, ainsi que des fleurs en forme de coupe, composées de cinq pétales d’une couleur vive et brillante qui évoque le beurre (d’où leur nom dans les langues germaniques, comme l’anglais, l’allemand ou le néerlandais) et qui les rend attrayantes pour les insectes (favorisant la pollinisation entomophile). Elle a parfois été utilisé pour ses propriétés tinctoriales (comme colorant à mordant), alimentaires (les jeunes pousses ou tubercules, si séchée ou bouillie quelques heures et parfois même crues, ont un goût fade, “acidulé et légèrement épicé, riches en vitamine C”) ou médicinales (pour ses “propriétés diaphorétiques, antispasmodiques, analgésiques et rubéfiantes”) mais c’est avant tout une plante toxique qui a des propriétés inflammatoires et irritantes (vésicante). Toutefois, on l’apprécie surtout pour ses mignonnes petites fleurs jaunes… (Source: Wikipedia [Fr/En]).

[ Translate ]

Pictorial chronicles [002.020.354]

Dernières nouvelles du parc

Une publication sur FB révélait qu’il y avait encore eut du nouveau dans le Parc Frédéric-Back cette semaine. J’y ai découvert que les dalles de béton qu’on y enterraient la semaine dernière devaient servir de base pour de grand parasols ! Je n’ai pas tardé à aller investiguer par moi-même…

Hier était la journée idéale pour se promener dans le parc et y prendre des photos. Il ne faisait pas trop froid (environ -7 ℃) et le ciel était d’un profond azur. J’ai donc constaté de visu que l’on avait complété l’installation du mobilier dans le parc en ajoutant des bancs dans le secteur Iberville Nord (mais pas encore de tables à pic-nic), des parasols dans le secteur Boisé Est ainsi que des parasols et des chaises longues sur le dessus de la butte du secteur Plaines Est. J’ai bien hâte que ce dernier secteur ouvre au public, probablement au printemps prochain. C’est vraiment un superbe parc pour prendre ne marche de santé…

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/12/18 ]

[ Translate ]