Élagage: suite et fin

Au début de décembre j’ai du écrire à la mairie d’arrondissement car je tentais sans succès depuis le début de l’été de faire élaguer un arbre dont une branche s’appuyait dangereusement sur le fil électrique.

Et bien, c’est maintenant fait. Les élagueurs sont venu faire le travail ce matin. Voir les commentaires du billet original pour les détails sur le déroulement des travaux…

Vidéo enregistré entre 7:48 et 9:06 ce matin (grâce à Nest! ), disponible sur Vimeo

Le fil électrique est maintenant complètement dégagé. Et l’arbre plus aéré…

[ Translate ]

Lettre aux élus: Problème d’élagage

Mme la mairesse d’arrondissement,
M. le conseiller du district,

Préambule:

Branche_a_couperUne branche de l’arbre en face de chez moi s’appui dangereusement sur le fil électrique depuis un bon bout de temps. Ce printemps j’ai remarqué que cela était encore plus prononcé qu’avant et je craignais que le mouvement de l’arbre avec le vent finisse par abimer ou arracher le fil.

J’ai donc appelé Hydro-Québec pour demander de couper la branche. On m’a répondu que si j’avais encore de l’électricité et que si l’arbre n’était pas en feu cela ne les concernait pas.

Au début de l’été (en mai, je crois), j’ai appelé la ville (au 311) pour expliquer la situation et demander que la branche soit coupée. C’est un frêne localisé en bordure du trottoir et qui a été traité par la ville contre l’agrile. La ville considère donc que l’arbre leur appartient. On ne m’a pas donné de numéro de dossier au moment de l’appel. Ma soeur, qui habite le deuxième étage du duplex que nous possédons en co-propriété, a également appelé à deux reprises au cours de l’été (le 21 août et le 21 septembre). Aucune action n’a été entreprise par la ville et personne ne nous a contacté pour faire un suivi sur le problème.

Lire la suite après le saut de page >>
Continue reading

Une nouvelle qui résonne

Tous les gens qui ont eut à se plaindre à un moment ou l’autre de l’entreprise Bell Canada (et j’imagine qu’il y en a beaucoup) seront heureux d’apprendre que, selon l’émission La Facture de Radio-Canada, la meilleure place pour se plaindre de Bell est la Commission des plaintes relatives aux services de télécom-télévision (CRTC, Wikipedia). Le CPRST règlerait 90% des plaintes qu’ils reçoivent relatives à Bell et ce gratuitement et dans un délai de moins de trente jours! Bell génère d’ailleurs 32% du total des plaintes de consommateurs canadiens! Une information à retenir pour quand il y aura quelque chose qui cloche dans vos services de télécommunications !

[ Translate ]

Inauguration du parc

Ce matin dans ma boite à lettre j’ai trouvé une publicité annonçant l’inauguration du Parc Frédéric-Back dans un peu moins de deux semaine, le samedi 26 août dès midi. C’est donc maintenant officielle!

La cérémonie, qui se déroulera dans le secteur Boisé Est (angle 2e avenue et rue Deville), inclura une performance d’ouverture, le dévoilement de l’oeuvre de mémoire (?), des activités ludiques pour grands et petits ainsi qu’un spectacle de clôture en soirée.

Aussi, tous les samedis de septembre, dès 11h, nous pourrons profiter de pique-niques champêtres, de maïs gratuit, de nombreuses activités ludiques et autres surprises!

C’est un peu tard pour ouvrir un parc mais, bon, la ville se rattrape en offrant une programmation spéciale pour la rentrée. Les travaux sont théoriquement terminés depuis le printemps (et je n’y ai pas vu beaucoup d’activité durant l’été) alors je ne comprend pas pourquoi attendre aussi tard pour en faire l’ouverture. Et malgré tout, le parc ne me semble pas encore tout à fait prêt: hautes herbes, belvédères obstrués par les arbres, etc., et le tout est encore clôturé mur à mur… Enfin, c’est un début!

Pour plus de détails, consultez le site des legs du 375e ainsi que le site des Grands Parcs de Montréal.

[ Translate ]

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Lettre à l’arrondissement

Mme la mairesse d’arrondissement
M. le conseiller de Saint-Michel,

J’ai quelques questions que j’espère vous aurez, cette fois, l’obligeance (sinon la décence) de répondre.

En novembre dernier, suite à une annonce dans le journal de St-Michel (“Toujours à l’écoute de vos besoins, nous vous invitons à nous faire part de vos demandes et commentaires”) qui incitait les citoyens à envoyer leur questions par courriel à leurs conseillers (jusqu’alors, quand j’avais un problème, je me déplaçais au bureau de mon conseiller — que je n’ai jamais rencontré par ailleurs mais sa secrétaire à toujours fait en sorte que les problèmes soient réglés de façon satisfaisante), je vous ai écrit au sujet d’un grave problème de gestion animalière dans notre arrondissement (j’ai par la suite publié cette lettre sur mon blogue et ma soeur, co-signataire, vous l’a très récemment envoyé de nouveau). Je n’ai jamais eu de réponse, ni même d’accusé-réception!

Je ne vous répèterai pas ici le contenu de la lettre (pour cela je vous réfère à mon blogue où le sujet est abondamment documenté par des hyper-liens) mais je me permet d’insister sur le fait que, cette année, la situation est pire: une dizaine de chats errants (deux femelles, cinq chatons, un mâle dominant et deux prétendants) font un véritable ravage dans le jardin de ma cour arrière. Non seulement la situation était-elle devenue intolérable mais apparemment les règlements municipaux nous menaces d’amendes si l’on “tolère” des animaux errants dans notre cour (?!).

Je n’ai donc pas eut le choix d’attraper tout ce beau monde (du moins les femelles et les chatons) mais maintenant qu’en faire? Les refuges privés sont toujours bondés (particulièrement à ce temps-ci de l’année où il y a beaucoup d’animaux abandonnés), c’est très difficile de trouver de bons samaritains pour adopter autant de chats et la seule solution officielle offerte est le Berger Blanc, qui a très mauvaise réputation (l’an dernier un employé m’a avoué que 100% des animaux errants y étaient euthanasiés) et que je me refuse à utiliser. J’espère trouver une place pas trop chère pour faire stériliser les deux femelles (et ensuite relâcher au moins la plus vieille des deux, sinon les deux, pour faire un TNR — “trap, neuter & return”) et trouver des gens pour adopter les chatons. Aux États-Unis et aux Canada anglais la plupart des villes ont des programmes subventionnés pour la stérilisation gratuite ou à bas prix ($15-$20) pour les animaux errants mais ici cela va me coûter autour de $60-$80 chacune! Avez-vous des suggestions?

Donc, suite à ce trop long préambule de contexte (je m’en excuse), j’aimerais bien que vous répondiez à ces deux questions:

  1. Comment cela se fait-il que notre arrondissement fasse affaire avec le refuge qui a la pire des réputations, le Berger Blanc, et non avec la SPCA comme beaucoup d’arrondissements environnants (Anjou, Montréal-Nord, Plateau, Rosemont, etc.)? Si VSP faisait affaire avec la SPCA cela serait déjà un peu mieux…
  2. Comment se fait-il que la ville repousse sans cesse la construction de son propre refuge animalier (dans notre arrondissement)? Aux dernières nouvelles il était maintenant annoncé pour 2019 !!!

Tant qu’à vous écrire j’aurais encore quelques questions sur d’autres sujets:

Comme vous le voyez je ne me gène pas pour commenter les absurdités municipales que j’observe que ce soit des problèmes de déneigement ou la politique de contraventions abusives sur Saint-Roch…

Merci de me lire et, surtout cette fois, de répondre à mes questions…

[ Translate ]

Cats stories

A large part of my ten-day vacation was about taking care of the cat problem (which I alluded to in a recent “notable news” post). Just for the fun of it, yesterday I edited a short video showing the extent of the problem. They are cute but that many cats is just too much. Now that they are captured, we just have to find them new families where they can have a happy and meaningful life. That’s the hard part since, as I said, our only official option is the Berger Blanc (and it’s quite frustrating that the city bylaws threaten us of fines for having stray cats CHOOSING our backyard but doesn’t offer any help whatsoever; we’re on our own [link, Gazette, CTV, Animosource]). Hopefully, we’ll find someone to adopt them, maybe some refuge willing to take them or find a way to deal with the SPCA. Anyone interested?

The video is also available on Vimeo. At the same time, this video showcase the capability and usefulness of the Nest Cam (I really love them).

[ Traduire ]

Le parc des promesses brisées

J’ai récemment parlé du peu de progrès dans l’aménagement du Parc Frédéric-Back mais je dois avouer, après une petite randonnée à bicyclette autour du parc, que là ma déception est encore plus grande: le secteur Papineau Sud est peut-être ouvert (comme l’annonce le site de la Tohu) mais il n’y a pas grands aménagements et l’accès y est plutôt difficile. Le sentier est encore complètement fermé derrière le Taz, ce qui oblige à un détour par le boulevard Papineau (qui est d’ailleurs partiellement bloqué par des travaux!!!). Comme aménagements on retrouve des bancs et une bordure fait de broche et de pierres (même principe que la signalisation faite de “monolithe” ), un point de vue pas fini, des tables à picnic envahis par les mauvaises herbes et, seul élément vraiment terminé, une petit aire de spectacle (bancs étagés et scène couverte). Moi, j’appelle pas ça “être ouvert.” Je suppose que ça aussi ça va vraiment ouvrir à la fin août… trop tard pour qu’on en profite vraiment! Bravo Montréal!

(iPhone 6s, 2017-06-26)

[ Translate ]