Images du mer-fleuri [002.022.257]

Telekia speciosa 

[ Nikon D3300, Jardin botanique, 2022/07/01 ]

Le Télékie élégant (aussi appelé “œil de bœuf” ou “Yellow oxeye” en anglais) est une espèce de plante vivace herbacée qui appartient à la division des Magnoliophyta (Angiospermae ou plante à fleurs), à la classe des Magnoliopsida (Dicotyledonae i.e.à deux cotylédons), à la sous-classe des Asteridae, à l’ordre des Asterales, à la famille des Asteraceae (ou Compositae car leur inflorescence est “composée” de multiples fleurs minuscules appelées capitules) et au genre Telekia (qui ne compte que deux espèces). C’est le botaniste prussien Johann Christian Gottlob Baumgarten qui a donné son nom au genre en l’honneur de son mécène, le noble hongrois Samuel Teleki de Szek. Le nom latin de l’espèce veut simplement dire “éclatant”, “ostentatoire” ou “tape-à-l’œil.”

C’est une plante rhizomateuse qui peut atteindre deux mètres de hauteur est qui est caractérisée par des feuilles basales vertes, aromatiques, triangulaires, doublement dentelées et à long pétiole (jusqu’à trente centimètres).  Elles peuvent mesurer de dix à quatorze centimètre de long et sont glabres sur le dessus mais poilues sur le dessous. Un bouquet ramifié de tiges minces porte des capitules simples ressemblant à des marguerites ou à des tournesols qui peuvent atteindre de six à dix centimètres de diamètre. Elles sont constitués d’une couronne de fleurons ligulés jaunes qui ressemblent à des pétales déchiquetés et d’un disque central aplati jaune orangé (formé de fleurons tubulaires) qui tourne au brun (de l’extérieur vers l’intérieur du disque) avec la maturation. La floraison se produit à la fin de l’été et au début de l’automne (d’août à septembre). Originaire des régions montagneuses allant du sud de l’Europe jusqu’au Caucase, elle est maintenant cultivée un peu partout comme plante ornementale de jardins. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles)

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.243]

Tulipa Salmon Prince

[ Nikon D3300, Ottawa Tulip Festival, 2022/05/14 ]

Les tulipes sont des plantes herbacées à fleurs qui appartiennent à la classe des Liliopsida (ou Lilianae selon l’APG III), à l’ordre des Liliales, à la famille des Liliaceae et au genre tulipa. Ce dernier regroupe plus d’une centaine d’espèces auxquelles s’ajoute une grande variété de cultivars et d’hybrides qui sont classés en quinze divisions (Simples hâtives, Double hâtives, Triomphe, Darwin hybrides, Simples tardives, Fleur de lis, Frangées, Viridiflora, Rembrandt, Perroquet, Double tardives, etc.). La plupart des tulipes cultivées appartiennent à l’espèce hybride Tulipa × gesneriana (tulipe de jardin). C’est une plante vivace bulbeuse qui produit une fleur unique qui pousse au bout d’une longue tige, entourée de feuilles basales en forme de lanières. La fleur a généralement la forme d’une coupe, offre une très grande variété de couleurs, et est composé de trois pétales et trois sépales, avec un pistil central entouré de six étamines. Le nom proviendrait du turc tülbend qui signifie “plante-turban”.

La tulipe “Salmon Prince” appartient à la division Simples hâtives. Les tulipes de ce groupe sont les plus anciennes en culture. Elles ont une forme classique de gobelet et fleurissent entre le début et le milieu du printemps (mars et avril). Leurs tiges plus courtes (de trente à quarante-cinq centimètres) et plus fortes les rendent plus résistantes et la floraison précoce assure des fleurs plus durables. Ce qui caractérise particulièrement la “Salmon Prince”, outre son doux parfum, ce sont ses couleurs coucher de soleil qui offrent un étonnant éventail de roses (rose clair, rose saumon ou rose profond), de pêches (ou apricot) et de jaunes doux (orangé ou crémeux) qui changent à mesure que la fleur mûrit. Elle est parfaite en fleurs coupées. Comme la plupart des tulipes elle est une allergène cutané et nocive en cas d’ingestion. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles).

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.236]

Tulipa Queensday

[ Nikon D3300, Ottawa Tulip Festival, 2022/05/14 ]

Les tulipes sont des plantes herbacées à fleurs qui appartiennent à la classe des Liliopsida (ou Lilianae selon l’APG III), à l’ordre des Liliales, à la famille des Liliaceae et au genre tulipa. Ce dernier regroupe plus d’une centaine d’espèces auxquelles s’ajoute une grande variété de cultivars et d’hybrides qui sont classés en quinze divisions (Simples hâtives, Double hâtives, Triomphe, Darwin hybrides, Simples tardives, Fleur de lis, Frangées, Viridiflora, Rembrandt, Perroquet, Double tardives, etc.). La plupart des tulipes cultivées appartiennent à l’espèce hybride Tulipa × gesneriana (tulipe de jardin). C’est une plante vivace bulbeuse qui produit une fleur unique qui pousse au bout d’une longue tige, entourée de feuilles basales en forme de lanières. La fleur a généralement la forme d’une coupe, offre une très grande variété de couleurs, et est composé de trois pétales et trois sépales, avec un pistil central entouré de six étamines. Le nom proviendrait du turc tülbend qui signifie “plante-turban”.

La tulipe Queensday appartient à la division “Double tardives” que l’on nomme aussi “tulipe pivoines” car elle sont caractérisées par une large fleur dotée de un ou plusieurs rangs de pétales supplémentaires (qui sont en fait des sépales ou des étamines transformées). Elles fleurissent à la fin du printemps, c’est-à-dire en avril et en mai. La Queensday se distingue particulièrement par ses longues tiges robustes pouvant produire plusieurs fleurs, ses grandes feuilles lancéolées, mais surtout ses larges fleurs légèrement parfumées, d’un orange vif étonnant ponctué de tons rose framboise au centre du pétale et tirant sur le doré en bordure. Le tout est encadré par quelques longs et étroits sépales d’un rose violacé avec une bordure de vert. Le nom de cette variété fait allusion à une fête des Pays-Bas, le jour de la Reine ou du Roi (Koningsdag), qui célèbre l’anniversaire du monarque et où les participants s’adonnent à la “folie orange” (Oranjegekte) et portent des habits aux couleurs de la maison royale d’Orange-Nassau.  (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles).

[ Translate ]

Pictorial chronicles [002.022.234]

Invasion de mouffettes !

La “critter-cam” nous révèle une invasion de mouffettes !

Ma cour arrière est souvent visitée par toutes sortes de créatures. J’y vois souvent des chats du quartier (reconnaissable car ils sont grassouillet ou portent un collier) ou des chats errants qui apprécient bien la couverture végétale qu’offre mon jardin. Je leur laisse toujours un bol d’eau en été et parfois quelques gâteries. Bien sûr le jardin et la nourriture pour chats attirent d’autres bêtes. J’ai souvent vue des ratons-laveurs, quelques mouffettes et de rares marmottes (qui ne s’éloignent pas trop du parc adjacent). Comme j’avais une vieille caméra de surveillance en surplus j’ai décidé de la mettre dans le cabanon du jardin pour m’amuser à observer les vas et viens de toute cette ménagerie. 

J’ai constaté avec surprise que, cette année, nous recevons beaucoup de visites de mouffettes. Dans les deux dernières semaines j’ai compté pas moins d’une vingtaine de visites, parfois même trois ou quatre fois par nuit! Ces visites ne sont pas effectuées par un même individu. En considérant la corpulence et les motifs du pelage, j’estime qu’il y au moins trois ou quatre individus qui visitent mon jardin presque tous les soirs…

La mouffette rayée (Mephitis mephitis, parfois aussi appelé “bête puante” au Québec et skunk en anglais) est un mammifère omnivore nocturne, présent presque partout en Amérique du Nord. Elle est caractérisée par des rayures blanches sur le dos de son pelage noir et, bien sûr, par le musc produit par des glandes anales qu’elle peut vaporiser contre un prédateur si elle se sent menacée. C’est un liquide extrêmement nauséabond (composé de thiols: 40 % de C4H8S, 22 % de C5H12S et de 3 à 12 % de C10H9NS — comme pour les oeufs pourris l’odeur désagréable est surtout due à la présence de soufre) dont l’antidote n’est pas, contrairement au folklore, le jus de tomate mais une concoction de peroxyde d’hydrogène, de bicarbonate de sodium et de savon liquide à vaisselle.

Pour amuser la galerie, j’ai créé ce petit vidéo de six minutes:

[ Nest Cam / montage avec iMovie, mon jardin VSP,  2022/08/07 ~ 22 ]

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.229]

Tulipa Antoinette

 

[ Nikon D3300, Ottawa Tulip Festival, 2022/05/14 ]

Les tulipes sont des plantes herbacées à fleurs qui appartiennent à la classe des Liliopsida (ou Lilianae selon l’APG III), à l’ordre des Liliales, à la famille des Liliaceae et au genre tulipa. Ce dernier regroupe plus d’une centaine d’espèces auxquelles s’ajoute une grande variété de cultivars et d’hybrides qui sont classés en quinze divisions (Simples hâtives, Double hâtives, Triomphe, Darwin hybrides, Simples tardives, Fleur de lis, Frangées, Viridiflora, Rembrandt, Perroquet, Double tardives, etc.). La plupart des tulipes cultivées appartiennent à l’espèce hybride Tulipa × gesneriana (tulipe de jardin). C’est une plante vivace bulbeuse qui produit une fleur unique qui pousse au bout d’une longue tige, entourée de feuilles basales en forme de lanières. La fleur a généralement la forme d’une coupe, offre une très grande variété de couleurs, et est composé de trois pétales et trois sépales, avec un pistil central entouré de six étamines. Le nom proviendrait du turc tülbend qui signifie “plante-turban”.

DSC_2640La tulipe Antoinette fait partie de la division “Simples tardives” qui offre des fleurs en forme de coupe ou de gobelet, poussant au bout de tiges longues et robustes, fleurissant à la fin du printemps. Elle produit de quatre à cinq fleurs par tige qui peuvent atteindre jusqu’à une cinquantaine de centimètres de hauteur. C’est une fleur à trois visages qui nous offre un spectacle assez coloré car l’Antoinette s’ouvre avec une couleur jaune pâle (parfois blanc tirant sur le vert tendre), puis vire progressivement au jaune avec des bords de pétales rose framboise et mûrit finalement en orange saumon foncé avec une base jaune doré au-dessus d’un feuillage légèrement strié de blanc ou de vert pâle (une feuille est dites panachée quand certaines parties sont dépourvues de chlorophylle). Comme c’est la cas avec plusieurs tulipes, elle est toxique pour les animaux domestiques et les chevaux, et chez l’humain elle peut provoquer un malaise sévère en cas d’ingestion et une réaction cutanée allergique au contact. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles).

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.222]

Tulipa Ruby Prince

[ Nikon D3300, Ottawa Tulip Festival, 2022/05/14 ]

Les tulipes sont des plantes herbacées à fleurs qui appartiennent à la classe des Liliopsida (ou Lilianae selon l’APG III), à l’ordre des Liliales, à la famille des Liliaceae et au genre tulipa. Ce dernier regroupe plus d’une centaine d’espèces auxquelles s’ajoute une grande variété de cultivars et d’hybrides qui sont classés en quinze divisions (Simples hâtives, Double hâtives, Triomphe, Darwin hybrides, Simples tardives, Fleur de lis, Frangées, Viridiflora, Rembrandt, Perroquet, Double tardives, etc.). La plupart des tulipes cultivées appartiennent à l’espèce hybride Tulipa × gesneriana (tulipe de jardin). C’est une plante vivace bulbeuse qui produit une fleur unique qui pousse au bout d’une longue tige, entourée de feuilles basales en forme de lanières. La fleur a généralement la forme d’une coupe, offre une très grande variété de couleurs, et est composé de trois pétales et trois sépales, avec un pistil central entouré de six étamines. Le nom proviendrait du turc tülbend qui signifie “plante-turban”.

La tulipe Ruby Prince appartient à la royauté des tulipes car elle est l’une des plus anciennes variétés à être cultivées et qu’elle appartient à la division des tulipes Simples hâtives. Elle est donc parmi les premières à fleurir après les jonquilles et les jacinthes.  C’est une tulipe aux formes classiques (coupe) qui tend à être plus courte que les autres (entre trente-cinq et cinquante centimètres), ce qui l’avantage car ses tiges plus robustes résistent mieux au mauvais temps. Toutefois, sa plus grande qualité demeure sa fleur élégante et parfumée qui arbore une superb couleur d’un rouge bordeaux ou rubis profond. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles).

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.215]

Tulipa El Niño

[ Nikon D3300, Ottawa Tulip Festival, 2022/05/14 ]

Les tulipes sont des plantes herbacées à fleurs qui appartiennent à la classe des Liliopsida (ou Lilianae selon l’APG III), à l’ordre des Liliales, à la famille des Liliaceae et au genre tulipa. Ce dernier regroupe plus d’une centaine d’espèces auxquelles s’ajoute une grande variété de cultivars et d’hybrides qui sont classés en quinze divisions (Simples hâtives, Double hâtives, Triomphe, Darwin hybrides, Simples tardives, Fleur de lis, Frangées, Viridiflora, Rembrandt, Perroquet, Double tardives, etc.). La plupart des tulipes cultivées appartiennent à l’espèce hybride Tulipa × gesneriana (tulipe de jardin). C’est une plante vivace bulbeuse qui produit une fleur unique qui pousse au bout d’une longue tige, entourée de feuilles basales en forme de lanières. La fleur a généralement la forme d’une coupe, offre une très grande variété de couleurs, et est composé de trois pétales et trois sépales, avec un pistil central entouré de six étamines. Le nom proviendrait du turc tülbend qui signifie “plante-turban”.

La tulipe El Niño appartient à la division “Simples tardives” qui est caractérisé par des fleurs simples en forme de coupe, qui poussent au bout de longues tiges (qui peuvent atteindre de 45 à 75 cm) et dont la floraison est tardive.

Créée par l’éminent horticulteur néerlandais D.W. Lefeber, la tulipe El Niño offre une fleur large dont les pétales se terminent en pointe (ce qui lui donne un peu l’apparence dun lys) avec une impressionnante palette de couleurs “couché de soleil” allant du jaune-or ou même orange au rose saumon avec des accents striés. Cette palette contient des couleurs plus douces lors de la floraison (à la mi ou fin mai) qui s’intensifient à mesure que chaque fleur mûrit. Ces couleurs sont si aléatoires et imprévisibles d’une fleur à l’autre qu’elle a été comparé (et nommé d’après) le phénomène météorologique qui amène des températures plus chaudes en Amérique du Sud et qui aurait des répercussions sur l’ensemble du système atmosphérique planétaire. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles).

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.208]

Tulipa Vampire

[ Nikon D3300, Ottawa Tulip Festival, 2022/05/14 ]

Les tulipes sont des plantes herbacées à fleurs qui appartiennent à la classe des Liliopsida (ou Lilianae selon l’APG III), à l’ordre des Liliales, à la famille des Liliaceae et au genre tulipa. Ce dernier regroupe plus d’une centaine d’espèces auxquelles s’ajoute une grande variété de cultivars et d’hybrides qui sont classés en quinze divisions. La plupart des tulipes cultivées appartiennent à l’espèce hybride Tulipa × gesneriana. C’est une plante vivace bulbeuse qui produit une fleur unique qui pousse au bout d’une longue tige, entourée de feuilles basales en forme de lanières. La fleur a généralement la forme d’une coupe, offre une très grande variété de couleurs, et est composé de trois pétales et trois sépales, avec un pistil central entouré de six étamines. Le nom proviendrait du turc tülbend qui signifie “plante-turban”.

La Vampire est une autre tulipe qui appartient à la division “Triomphe” (l’un des groupes les plus important et qui est lui-même l’hybridation des divisions “Simples hâtives” et “Darwin hybrides”). Celle-ci est caractérisée par une apparence plutôt traditionnelle mais elle est très robuste et résiste bien aux intempéries. Ce type de tulipe peut atteindre de vingt-cinq à cinquante centimètres de hauteur et fleurit de la mi à la fin du printemps. Toutefois, elles sont toxiques pour les animaux domestiques et les chevaux, et chez l’humain elles peuvent provoquer un malaise sévère en cas d’ingestion et une réaction cutanée allergique au contact. 

Sa coupe rouge-sang veiné de blanc sur la pointe des pétales — qui prennent ainsi vaguement l’apparence de crocs — a inspiré le nom de cette tulipe. C’est néanmoins une fleur qui adore le soleil et qui gagnera vos coeurs peu importe sa déclinaison: en bordures, en pots ou en fleurs coupées! De quoi ajouter du mordant à vos plate-bandes… (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles).

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.201]

Xerochrysum bracteatum

[ Nikon D3300, Jardin botanique, 2022/07/01 ]

L’immortelle à bractées (appelé en anglais Strawflower et ムギワラギク [Mugiwaragiku] en japonais) est une espèce de plante herbacée vivace qui appartient à la classe des Equisetopsida, à l’ordre des Asterales, à la famille des Asteraceae, à la sous-famille des Asteroideae, à la tribu des Gnaphalieae et au genre Xerochrysum (qui comprend une douzaine d’espèces, toutes natives de l’Australie). Le nom du genre provient du grec (ξηρός / xeros / “sec” et χρυσός / chrysos / “doré“) alors que celui de l’espèce provient du latin et signifie simplement bractées — dans les deux cas une référence à ce que les gens méprennent souvent pour des pétales mais qui sont en fait des feuilles colorées.

Cette plante est caractérisée par une tige dressée (de vingt à quatre-vingt centimètres de haut), portant des feuilles lancéolées (de deux à dix cm de long par deux cm de large) et se terminant au sommet par une inflorescence. Cette-ci est constitué d’un capitule de trois à sept centimètres de diamètre, composé d’un disque centrale contenant un grand nombre de petits fleurons jaunes ou blanc dorés (ceux en périphérie sont femelle alors que ceux du centre sont bisexués), entourés un involucre de bractées (des rangées de petites feuilles rigides qui ont la consistance du papier et qui, repliés, protègent les fleurons avant la floraison qui se produit du printemps à l’automne). Elle est cultivé comme plante ornementale et a été développée en de nombreux cultivars. Ici il s’agit des cultivars “Monstrosum Fireball“ et “Copper Red“. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles).

[ Translate ]

Images du mer-fleuri [002.022.194]

Tulipa Dynasty

[ Nikon D3300, Ottawa Tulip Festival, 2022/05/14 ]

Les tulipes sont des plantes herbacées à fleurs qui appartiennent à la classe des Liliopsida (ou Lilianae selon l’APG III), à l’ordre des Liliales, à la famille des Liliaceae et au genre tulipa. Ce dernier regroupe plus d’une centaine d’espèces auxquelles s’ajoute une grande variété de cultivars et d’hybrides qui sont classés en quinze divisions. La plupart des tulipes cultivées appartiennent à l’espèce hybride Tulipa × gesneriana. C’est une plante vivace bulbeuse qui produit une fleur unique qui pousse au bout d’une longue tige, entourée de feuilles basales en forme de lanières. La fleur a généralement la forme d’une coupe, offre une très grande variété de couleurs, et est composé de trois pétales et trois sépales, avec un pistil central entouré de six étamines. Le nom proviendrait du turc tülbend qui signifie “plante-turban”.

Cette tulipe appartient à la division “Triomphe” (l’un des groupes les plus important et qui est lui-même l’hybridation des divisions “Simples hâtives” et “Darwin hybrides”) qui est caractérisée par une apparence plutôt traditionnelle mais qui est très robuste et résiste bien aux intempéries. Ce type de tulipe peut atteindre de vingt-cinq à cinquante centimètres de hauteur et fleurit de la mi à la fin du printemps. Toutefois, elles sont toxiques pour les animaux domestiques et les chevaux, et chez l’humain elles peuvent provoquer un malaise sévère en cas d’ingestion et une réaction cutanée allergique au contact. 

DSC_2555La tulipe “Dynasty” est l’archétype même du genre tulipa. Elle est caractérisée par de larges fleurs d’un beau rose (qui s’approfondit avec la maturation) marqué d’une flamme ivoire tirant sur le jaune. Ses couleurs lumineuses et sa durabilité en font l’une des préférées du public et des jardiniers que ce soit en plate-bandes, en bordures, en pots ou en fleurs coupées. (Sources: Wikipedia et divers sites horticoles).

[ Translate ]