Aménagement au parc

À la mi-août la ville annonçait, par communiqué et par Facebook, “l’octroi d’un contrat d’aménagement de 8,5 M$ pour les secteurs Iberville Nord et de la Plaine Est du parc Frédéric-Back.” Le travaux visent à “bonifier le réseau de sentiers” et à améliorer l’aménagement “avec l’ajout de mobilier urbain et d’éclairage.” Le conseiller de ville du district François-Perrault et vice-président du comité exécutif, Sylvain Ouellet, précise que “les espaces verts seront aménagés avec des chaises longues, des ombrelles et des tables [à] pique-nique, et (…) près de 550 arbres et plus de 17 000 arbustes seront plantés.” Valérie Plante complète en affirmant que cette nouvelle phase ajoutera “18 hectares au parc, consolidant son rôle en tant que véritable poumon pour le quartier de Saint-Michel et pour la métropole.” Les travaux incluront également de la réhabilitation des sols, l’installation de sphères sur les capteurs de biogaz et le mobilier urbain installé sera construit à partir de frênes recyclés.

Ces deux nouvelles sections du parc devraient ouvrir pour le printemps 2021.

plan_d_ensemble_conference_presse_popup

Il y a quelques semaines, j’ai reçu dans ma boite à malle un avis de la ville qui donnait un peu plus de précision pour les citoyens du quartier possiblement affecté par les travaux. Débutant à partir du 23 septembre, une première phase de travaux se fera sur la voie polyvalente, entre les entrées Louvain (Parc Champdoré) et Émile-Journault, pour y installer “notamment des lampadaires, des éléments de signalisation, des murets de soutènement en grosse pierre, du mobilier et [effectuer] d’importants travaux de verdissement et de plantation.” Comme la voie polyvalente sera fermée dans ce secteur, une voie de contournement a été aménagé pour les usagers du parc durant les travaux.

Des travaux seront aussi entrepris à partir de mai 2020 dans le secteur de la Plaine Est (vers le centre du parc) afin de créer de nouveaux “sentiers pour la marche, le vélo, le jogging, en toute saison, ainsi que pour le ski de fond.” Aucune mention n’est faite des travaux actuellement en cours dans le secteur Boisé-Sud…

Je suis fort heureux de cette annonce mais je demeure toute de même un peu déçu puisque ces échéanciers sont deux ans plus tard que ceux initialement annoncés à l’ouverture du parc… Mais, bon, ce ne serait pas la ville de Montréal si les travaux ne s’étiraient pas…

Nous sommes au début octobre et les travaux comme tels ne semblent pas avoir commencé — mise à part que le secteur affecté à été clôturé et les herbes coupées, comme vous pouvez le constater sur ces quelques photos:

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2019/09/27 ]

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, Update: 2019/10/04 ]

(Autres sources: MtlUrb, EstMediaMontreal, Newswire)

[ Translate ]

Vendredi nature [02.019.270]

Snails in the park
Escargots dans le parc

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2019/09/23 ]

Relax while watching some snails in the park…
Relaxez tout en observant des escargots dans le parc…

Mise à jour (2019/09/04): Il n’est guère facile d’identifier ce mollusque (membre de la classe des gastéropodes, de la famille des Helicidae et du genre Cepaea). Je crois toutefois qu’il s’agit d’un escargot des jardins (Cepaea hortensis) ou possiblement d’un escargot des bois (Cepeae nemoralis)…

Update (2019/09/04): It is not easy to identify this mollusk (member of the gastropod class, family Helicidae and genus Cepaea), but I believe that it is a White-lipped snail  (Cepaea hortensis) or possibly a Grove snail (Cepeae nemoralis)…

(Sources: La Presse, Planet Qc, MFFPQ, Le Naturaliste Canadien (v.137 #1), Le Naturaliste Canadien (v.141 #1), inaturalist)

 

Herbicide au parc?

La compagnie (un sous-contractant, évidemment) qui fait l’entretien du parc Frédéric-Back procède régulièrement à de la coupe. Cela ne se fait pas sans raisons: d’une part, c’est pour dégager les alentours des équipements gaziers (bulles, valves, etc.) et des oeuvres d’art (la plaques qui retracent l’histoire du site) mais c’est aussi pour empêcher que la végétation devienne trop haute et se dessèche créant ainsi un risque d’incendie. On coupe aussi régulièrement les bordures de sentiers (j’ignore pourquoi, peut-être pour des raisons esthétiques, mais cela fait souvent disparaître de très belles fleurs — oeillet du poète, tournesol, coquelicot, rudbeckie, etc.).

Toutefois, mon épouse me faisait remarquer au début de septembre que la végétation sur la bordure des sentiers était toute désèchée et morte. Elle soupçonnait qu’il y avait eut épandage d’herbicide. Je ne peux pas, en effet, imaginer un phénomène naturel qui affecterait les bordures et pas le reste du parc. Il semble donc qu’un épandage d’herbicide en serait la cause mais même dans cette situation j’ai peine à en imaginer la raison. Une façon plus rapide de remplacer la coupe? Pour éliminer l’herbe à poux qui envahissait les bordures de sentiers de façon embarrassante (car la ville encourage fortement les citoyens à l’éliminer)? Cette méthode serait certes plus économique que de l’arracher à la main, mais, même là, j’en vois mal le bénéfice puisque, si cela tue et assèche la végétation, cela crée donc aussi un risque d’incendie…

[ iPhone 8+, Parc Frédéric-Back, 2019/09/16 ]

Tout ce que j’espère, si il s’agit bien d’épandage de pesticide, c’est que l’on a pas utilisé des produits nocifs comme ceux qui sont dommageable pour le abeilles (Néonicotinoïdes ou Glyphosate) et qui, malgré qu’ils soient interdits en Europe, sont encore tolérés ici… Étrangement, la ville interdit l’usage de pesticide… Si quelqu’un en connait plus sur ce phénomène, s.v.p. m’en informer…

Je regrète également très fortement que les Grands parcs de Montréal (la division de la ville qui gère les grands espaces comme le Parc Frédéric-Back) ne tienne pas les citoyens informés plus que ne faut sur ses politiques de gestion… Dommage…

Pour plus d’information:

Sur le parc:

Sur les pesticides:

[ Translate ]

Vendredi nature [02.019.249]

Sounds of the park
Les sons du parc

[ iPhone 8+, Parc Frédéric-Back, 2019/08/26 ]

Another thirty seconds of relaxation with the soundtrack of nature as we view the Frédéric-Back Park from the belvedere of the Pelican entrance…

Encore trente secondes de détente avec la musique de la nature alors que nous contemplons le parc Frédéric-Back depuis le belvédère de l’entrée du Pélican …

Sounds of the park 2
Les sons du parc 2

[ iPhone 8+, Parc Frédéric-Back, 2019/08/19 & 26 ]

If we deconstruct the soundtrack of nature in the Frédéric-Back Park in August, we discover that the orchestra is mostly made of percussion (tymbal) and string instruments (elytron): the cicada, the cricket (not illustrated here) and the omnipresent grasshopper, with a background of airliners and distant city din…

Si nous déconstruisons la trame sonore de la nature dans le parc Frédéric-Back en août, nous découvrons que l’orchestre est principalement composé d’instruments à percussion (cymbales) et à corde (élytre): la cigale, le grillon (non illustré ici) et l’omniprésente “sauterelle”, sur fond sonore d’avion et d’un lointain vacarme urbain…

CODEX_TRAVERSÉE DU SILENCE

La salle de diffusion de Parc-Extension (421, rue Saint-Roch) est une fois de plus l’hôte d’une exposition en arts visuels du 5 septembre au 13 octobre. Sous le commissariat de Mariza Rosales Argonza, cette exposition, intitulée Codex_Traversée du Silence est présentée dans le cadre de la 11e édition du Festival LatinArte.  C’est une “prise de parole qui transcende les frontières culturelles et temporelles pour rendre visibles la pluralité et la permanence des voix ancestrales en tant qu’acte conscient afin de percer l’invisibilité“.

C’est une belle “exposition” mais c’est plutôt pauvre puisqu’on n’y retrouve que sept grandes oeuvres par Dinorah Catzalco et deux installations audio-visuelles (par Rodrigo Velasco et Teo Zamudio). Cela vaut quand même la peine d’y jeter un coup d’oeil si vous passez par la bibliothèque de Parc-Extension, qui est juste à côté…

Photos du vernissage, le 5 septembre 2019, on l’on retrouve (dans le désordre) les artistes [Teo Zamudio, Rodrigo Iván Ramírez Velasco et Dinorah Catzalco], la mairesse d’arrondissement [Giuliana Fumagalli], la Conseillère du quartier Parc-Ex [Mary Deros], et les représentants de la salle de diffusion [Martin Hurtubise], du Conseil des Arts de Montréal, et de LatinArte [Mariza Rosales Argonza]. 

[ Translate ]

Continue reading