Pictorial chronicles [002.021.095]

Le printemps dans le parc

Hier j’ai fait une promenade dans le Parc Frédéric-Back: j’y ai vu deux couples de bernaches et un couple d’urubu en plus des traditionnels merles, étourneaux, hirondelles, corneilles et goélands. La veille j’avais vu des bernaches et des pluviers kildir. La semaine d’avant j’avais vu un couple de canards. On a également aperçu notre première fleur de l’année, un tussilage. Les arbres ont des bourgeons, nos iris et jonquilles — même les tournesols — sortent de terre. C’est vraiment le printemps!

[ iPhone 11 Pro, VSP, 2021/03/27 & 2021/04/03-04]

Aujourd’hui, comme le beau temps persistait, je suis retourné prendre ma marche quotidienne dans le parc, cette fois avec ma caméra qui a un zoom (Nikon D3300 + Tamron Tele-Macro 70-300mm). J’espérais revoir les bernaches et les urubus. Quelle chance jai eut! Quelle joie ce fut !

J’ai vu encore plus de fleurs — et même quelques insectes (mouches, abeilles). Plus de tussilages (Tussilago Farfara ou Coltsfoot) avaient éclot et il y avait de superbe crocus sur le terrain d’un de mes voisins. J’ai aussi constaté que des ouvriers avaient travaillé aujourd’hui pour installer la fontaine près du Cirque du soleil… Maintenant, s’ils pouvaient enlever ces damnés clôtures et ouvrir les nouvelles sections, J’en serais encore plus heureux…

[ Nikon D3300, VSP, 2021/04/05]

J’ai bien sûr revu les bernaches (Branta canadensis / Canada goose) qui, à ce temps-ci de l’année, aiment bien venir s’installer sur les pelouses du parc…

[ Nikon D3300, Parc Frédéric-Back, 2021/04/05]

Les urubus à tête rouge (Cathartes aura / Turkey vulture) étaient à l’appel aussi, planant et tournoyant dans le vent à la recherche de quelques proies ou par simple plaisir.

[ Nikon D3300, Parc Frédéric-Back, 2021/04/05 ]

J’y ai aussi aperçu quelques autres oiseaux: d’abord un simple moineau domestique (Passer domesticus / House Sparrow) et, plus rare, une superbe Crécerelle d’Amérique (Falco sparverius / American Kestrel)…

Ce fut vraiment un superbe week-end. C’est agréable de voir la nature se réanimer. Cela présage bien pour le reste de la saison…

[ Translate ]

Pictorial chronicles [002.021.078]

Hopefull spring

Snow, mud and ice
Disappearing at last
As the sun warm us all

On this last day of winter, I took a walk into the park. It was a little colder than the previous day, as if the winter wanted to remind us that it was still there… However, the hopeful signs of the coming spring could be seen everywhere: in the tiny shoots of daffodils (which will flower at last this year, I expect) or in the birds that were starting to populate the bare branches of the trees and fill the air with their songs. Today, I have seen a female cardinal (Cardinalis cardinalis), a downy woodpecker (Dryobates pubescens) and two crows (Corvus brachyrhynchos). 

At the same time, the coming of spring brings hope of more  than sunnier and warmer days. The coronavirus pandemic has reached its first anniversary and it has now been a year also since we started confinement and mitigation measures. People are exhausted and fed up with the distanciation and the mask wearing. Unfortunately, the threat of more potent virus variants forces us to persist in our efforts. But warmer temperature will allow for more outdoor activities which will in its turn alleviate our mental stress and the increasing vaccination pace will soon help everyone to better defend against the virus and create enough immunity to starve its spread and mutation.

I have never seen a spring burdened with so much hope…

[ Traduire ]

Pictorial chronicles [002.020.366]

Collines glacées

IMG_8832

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/12/31 ]

Si vous allez prendre une marche dans le parc Frédéric-Back, sortez vos crampons ! Apparemment, encore cette année, ils ont confié l’entretien des sentiers à la même équipe qui fait aussi l’entretien des patinoires !

Disons qu’ils sont TRÈS parcimonieux sur l’épandage d’abrasifs…

J’ai dû écourter ma marche de santé car ça devenait trop dangereux. Je voulais tout de même pas finir 2020 à l’hôpital ! Bonne année à tous !

Voici quelques images du parc ces dernières semaines:

[ Translate ]

Pictorial chronicles [002.020.354]

Dernières nouvelles du parc

Une publication sur FB révélait qu’il y avait encore eut du nouveau dans le Parc Frédéric-Back cette semaine. J’y ai découvert que les dalles de béton qu’on y enterraient la semaine dernière devaient servir de base pour de grand parasols ! Je n’ai pas tardé à aller investiguer par moi-même…

Hier était la journée idéale pour se promener dans le parc et y prendre des photos. Il ne faisait pas trop froid (environ -7 ℃) et le ciel était d’un profond azur. J’ai donc constaté de visu que l’on avait complété l’installation du mobilier dans le parc en ajoutant des bancs dans le secteur Iberville Nord (mais pas encore de tables à pic-nic), des parasols dans le secteur Boisé Est ainsi que des parasols et des chaises longues sur le dessus de la butte du secteur Plaines Est. J’ai bien hâte que ce dernier secteur ouvre au public, probablement au printemps prochain. C’est vraiment un superbe parc pour prendre ne marche de santé…

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/12/18 ]

[ Translate ]

Pictorial chronicles [002.020.347]

Nouvelles du parc

Cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eut du neuf dans le parc. Évidemment, avec l’approche de l’hiver on y a fait les préparatifs habituels: planter quelques arbres, mettre les balises pour le déneigement et les pistes de ski, etc. Il semble que le secteur Boisé Sud / Jarry Est (la côte bétonnée du Cirque du Soleil) restera fermé pour l’hiver.

J’ai cependant noté quelques nouveautés ces derniers jours. D’abord, la signalisation de l’entrée Legendre a finalement été installé mais en plus simple: un simple “monolithe” de béton au lieu du grillage rempli de cailloux (c’est plus rapide à faire et probablement moins dispendieux). Puis, la clôture de l’entrée Émile-Journault a été réajustée après que le chemin de gravier ait été terminé. Aussi, la clôture délimitant le périmètre du secteur Plaines-Est a été complété. Ce secteur me semble prêt à être ouvert au public, sans doute au printemps. J’ai aussi noté qu’on avait entrepris de mystérieux travaux d’excavation (il me semble que c’est toujours prêt d’une table à pic-nic) pour y ensevelir des dalles de bétons. Je me demande bien pour quoi faire… Quelqu’un a une idée ?

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/12/10 ]

Toutefois, la grosse surprise de ma promenade cette fin de semaine, c’est de constater qu’après trois ans la ville a finalement mise en place de la signalisation pour identifier les pièces d’art public réparties ici et là dans le parc. Trois ans ! Quel manque de respect pour l’artiste, M. Alain-Martin Richard ! Le public pourra enfin savoir que son oeuvre de mémoire s’intitule “Anamnèse 1 + 1”. Pour plus de détails, vous pouvez consulter mon album Flickr consacré à l’oeuvre et vous rendre sur le site de la ville consacré à l’art public (et plus particulièrement à cet oeuvre).

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/12/11 ]

[ Translate ]

Pictorial chronicles [002.020.286]

Ça bouge dans l’parc !

Cet été il y a eut beaucoup de travaux dans le parc Frédéric-Back et j’imagine qu’il y en aura encore beaucoup cet automne. Je suppose que les firmes d’aménagements travaillent fort pour essayer de rattraper le retard acquis durant les mois de confinement du COVID-19. Les travaux de la phase d’aménagement actuelle doivent être complétés à l’automne, donc j’imagine qu’un nouveau secteur ouvrira sans doute avant l’hiver ou sinon, si le retard n’est pas complètement rattrapé, au printemps. J’ai bien hâte de voir un nouveau secteur et d’y faire de la randonnée. Toutefois, certains secteurs, déjà  prêts, ont ouvert durant l’été. Voici quelques images pour en témoigner…

CESM-plan_d_ensemble

Le parc tel qu’il sera lorsque complété (en 2026!)

D’abord, quelques commentaires négatifs pour se débarrasser des choses désagréables en premier. Je déplore le manque de communication de la ville qui ne tient pas les citoyens au courant du progrès et des échéanciers des travaux. Ce ne serait pas très difficile d’avoir une site ou un blogue, même une page Facebook, qui suivrait de semaine en semaine l’évolution des travaux, illustrée par plusieurs photographies. On a fini tel sentier, on a planté tel type d’arbres, etc. Un plan qui décrit qu’est-ce qui a été planté où, les essences d’arbres, les espèces de buissons et de fleurs, serait aussi très utile. Mais, bon, trois ans après avoir ouvert les premiers secteurs du parc, ils ne sont même pas capable d’afficher le nom du ou des artistes qui ont créé les différentes oeuvres d’art réparties dans le parc, alors faire une site pour tenir les citoyens au courant des travaux, cela semble bien au-delà de leur capacité… Il n’y a qu’un site d’information qui explique un peu où est le parc, sa vocation, quelles sont les activités que l’on peut y faire, et quelques mots sur l’aménagement mais qui n’a pas été mis à jour depuis longtemps. C’est tout.

Autre problème: la ville “incite” les citoyens à enlever les espèces nuisibles comme l’herbe à poux de leur propriété, à grand coup de menaces et d’amendes, mais n’est même pas capable d’en faire autant dans ses parcs ! Le parc est littéralement infesté d’herbes à poux. Trop probablement pour que les équipes d’aménagement puissent tout arracher à la main. C’est sans doute pourquoi ils ont eut recourt à la pulvérisation d’herbicide sur les secteurs envahit pas de nombreux plants d’herbe à poux. Comme l’an dernier, ça a été fait discrètement, sans rien dire à personne. Seul en témoigne les larges bandes de végétation brûlées où l’herbe à poux poussait. Malheureusement cela n’affecte pas seulement l’herbe à poux mais toute la végétation qui entourait la zone traitée, dont les tournesols. Et rien n’est dit sur la nature du produit utilisé. Est-ce toxique? Peut-on laisser nos enfants ou nos animaux domestiques jouer en toute sécurité dans la zone traitée? Pourtant, je crois, l’usage d’herbicide est interdit à la ville. Encore un cas de “faites ce que je dit, pas ce que je fait”?

[iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/08/15, 8/27-28]

Lors de l’inauguration du parc en août 2017 (voir mon album photo sur Flickr) il n’y avait que quatre secteurs du parc qui étaient ouvert au public: les secteurs Papineau Nord et Sud, le secteur Boisé Est et le secteur secteur Iberville Sud. Selon la planification originale, trois nouveaux secteurs devaient ouvrir au printemps 2019: Plaine Est, Jarry Est et Iberville Nord. Cependant, ce ne fut pas le cas: un changement d’administration et des retards dans les travaux ont amené une modification de la planification et de l’échéancier. Ce n’est qu’après une visite au centre d’accueil de La Tohu au printemps et la réception d’une lettre circulaire déposée dans ma boîte à malle à l’automne 2019 que j’ai eut une idée des nouveaux échéanciers — et encore, avec d’inévitables délais et le confinement de la COVID-19, il y a de nouveaux retards.  Initialement les travaux devaient prendre fin en novembre 2020 pour Iberville Nord et Boisé Sud / Jarry Est et au printemps 2021 pour Plaines Est. Pour l’instant, avec beaucoup d’effort, il semble que l’échéancier est plus ou moins tenu et ces secteurs pourraient ouvrir au public avant l’hiver ou au printemps prochain…

Parc-Frederic-Back_plannification2018

[ Plan de séquençage des secteurs 2017-2018 ] 

Lire la suite après le saut de page >>

[ Translate ]

Continue reading

Vendredi nature [002.020.241]

Spinus tristis

[ Nikon D3300 w/ Tamron Tele-macro, dans mon jardin, 2020/08/21 ]

Le Chardonneret jaune (appelé American Goldfinch en anglais) est une espèce d’oiseau migrateur granivore qui appartient à l’ordre des Passeriformes, à la famille des Fringillidae (qui regroupe près de quelques 220 espèces dont notamment celle des pinsons — ou finch en anglais) et au genre Spinus. Il est caractérisé par son dimorphisme sexuel et saisonnier (l’été le mâle arbore un plumage jaune brilliant avec une calotte noire sur la tête et des bandes noires et blanches sur les ailes et le dos alors que la femelle a un plumage plus terne avec un dos olive et dépourvue de la calotte noire; l’hiver le plumage du mâle s’apparente à celui de la femelle). Il cohabite aisément avec l’humain dans les banlieues résidentielles où on le retrouve souvent dans les jardins et les mangeoires. Il se nourrit d’une grande variété de graines (notamment celles des chardons, pissenlits, cosmos, et tournesols). Il est grégaire et monogame

Ici on peut observer plusieurs individus en train de se gorger de graines de tournesols — accomplissants de nombreuses acrobaties pour y arriver.

Sources: Wikipedia et l’application iBird Canada (voir la saisi d’écran).

[ Translate ]

Vendredi nature [002.020.220]

Lièvre dans le parc

L’hiver dernier j’avais remarqué des pistes de lièvre dans le parc. Je me demandais si après tout je ne m’était pas trompé ou si j’avais halluciné. Mais non, il y a bel et bien des lièvres dans le parc: j’en ai vu un ce soir (vers 20h20) lors de notre promenade quotidienne. Ils sortent probablement seulement après la tombée de la nuit… La butte au sud de l’entrée Émile-Journault me semble en effet propice à des terriers (après tout il y a déjà de nombreuses marmottes).

Ce n’est pas la première fois que je vois des animaux inusités (pour la ville) dans le parc: j’y ai vu des urubus, des coyotes, une couleuvre, ma femme a vu un renard, on y a même vu deux chevaux (bon, ils étaient montés par des policiers, mais quand même). Et là j’y ai vu un lièvre (lepus en latin, hare en anglais). J’en ai la preuve… La nature reprend tranquillement possession de la ville…

[ iPhone 11 Pro, Parc Frédéric-Back, 2020/08/07 ]

[ Translate ]