Élagage: suite et fin

Au début de décembre j’ai du écrire à la mairie d’arrondissement car je tentais sans succès depuis le début de l’été de faire élaguer un arbre dont une branche s’appuyait dangereusement sur le fil électrique.

Et bien, c’est maintenant fait. Les élagueurs sont venu faire le travail ce matin. Voir les commentaires du billet original pour les détails sur le déroulement des travaux…

Vidéo enregistré entre 7:48 et 9:06 ce matin (grâce à Nest! ), disponible sur Vimeo

Le fil électrique est maintenant complètement dégagé. Et l’arbre plus aéré…

[ Translate ]

Portes Ouvertes à VSP

PortesOuvertesVSP

Cet après-midi je suis allé faire un tour aux Portes Ouvertes de la mairie d’arrondissement.

Je suis citoyen co-propriétaire d’un duplex dans l’arrondissement depuis presque sept ans (avril 2011) et je commence tout juste à m’intéresser à la politique municipale. Comme je travaille tout les mardis soir, je n’ai jamais assisté à une séance du conseil alors c’était l’occasion idéale de rencontrer la nouvelle mairesse de l’arrondissement, Mme Giuliana Fumagalli (au centre), et ses collègues du conseil d’arrondissement (de g. à d.): Franz Benjamin (District de Saint-Michel), Sylvain Ouellet (François-Perrault), Rosannie Filato (Villeray) et Mary Deros (Parc-Extension). Je ne suis pas sûr d’avoir vue Mme Filato mais, bien sûr,  mon conseiller de district, M. Benjamin — que je n’ai jamais réussi à rencontrer durant toutes ces années — était absent.

Conseil_d_arrondissement_VSP

 

Lire la suite après le saut de page >>
Continue reading

Lettre aux élus: Problème d’élagage

Mme la mairesse d’arrondissement,
M. le conseiller du district,

Préambule:

Branche_a_couperUne branche de l’arbre en face de chez moi s’appui dangereusement sur le fil électrique depuis un bon bout de temps. Ce printemps j’ai remarqué que cela était encore plus prononcé qu’avant et je craignais que le mouvement de l’arbre avec le vent finisse par abimer ou arracher le fil.

J’ai donc appelé Hydro-Québec pour demander de couper la branche. On m’a répondu que si j’avais encore de l’électricité et que si l’arbre n’était pas en feu cela ne les concernait pas.

Au début de l’été (en mai, je crois), j’ai appelé la ville (au 311) pour expliquer la situation et demander que la branche soit coupée. C’est un frêne localisé en bordure du trottoir et qui a été traité par la ville contre l’agrile. La ville considère donc que l’arbre leur appartient. On ne m’a pas donné de numéro de dossier au moment de l’appel. Ma soeur, qui habite le deuxième étage du duplex que nous possédons en co-propriété, a également appelé à deux reprises au cours de l’été (le 21 août et le 21 septembre). Aucune action n’a été entreprise par la ville et personne ne nous a contacté pour faire un suivi sur le problème.

Lire la suite après le saut de page >>
Continue reading